Que sont devenus les champions du monde 2018 ?

Publié le 9 janvier 2024 - Matthieu Delahais

En 2023, seulement six des 23 vainqueurs de la Coupe du monde ont porté le maillot bleu, un septième est resté sur le banc. Les autres ont disparu du groupe, définitivement pour certains, avec un mince espoir de revenir pour quelques autres.

5 minutes de lecture

Parmi les champions du monde 2018 que l’on n’a pas vus au cours de douze derniers mois, cinq ne porteront plus le maillot bleu. Il s’agit de Blaise Matuidi et Adil Rami, retirés des terrains, ainsi que de Hugo Lloris, Steve Mandanda et Raphaël Varane qui ont pris leur retraite internationale.

Les cinq qu’on ne reverra plus en Bleu

Blaise Matuidi est victime indirectement du covid. Il reste un fidèle soldat de Didier Deschamps après la campagne russe et pense disputer l’Euro 2020 une fois la qualification acquise. Le confinement début 2020 marque un coup d’arrêt pour sa carrière. A l’été, il ne prolonge pas avec la Juventus dont il portait les couleurs depuis 2017 et part finir sa carrière à l’Inter Miami qui est son dernier club. En 2022, il annonce sa retraite.

Adil Rami, qui n’a pas joué lors de la Coupe du monde, annonce sa retraite internationale après la victoire. Didier Deschamps le rappelle pourtant, lui offrant une dernière cape le 20 novembre 2018 pour un amical face à l’Uruguay. L’ambianceur des Bleus poursuit une carrière en multipliant les clubs (Marseille, Fenerbahce, Sotchi, Boavista, Troyes) et raccroche les crampons au printemps 2023.

Le capitaine Hugo Lloris n’a mis un terme à sa carrière internationale qu’après la finale de la Coupe du monde 2022, tout comme Raphaël Varane et Steve Mandanda. Lloris a défendu les couleurs de Tottenham, où il était arrivé en 2012, jusqu’à la fin de 2023, même s’il n’a joué qu’en Ligue des Champions depuis le début de la saison. Son palmarès londonien reste désespérément vierge en dépit d’une finale de Ligue des Champions perdue. Il poursuit sa carrière en MSL, à Los Angeles.

Varane, pour sa part, quitte le Real Madrid en 2021 après dix ans de succès (dont quatre Ligues des Champions) pour rejoindre Manchester United où il remporte une League Cup. Sa saison actuelle est compliquée puisqu’il n’entre pas dans les plans de son entraîneur Erik ten Hag. Enfin, Mandanda rejoint Rennes en 2022, après avoir défendu les couleurs marseillaises pendant 14 ans (avec un crochet d’un an à Crystal Palace en 2016-2017).

Les quatre décrochés sur blessure

Quatre des champions du monde ont perdu leur place sur blessure, sans pouvoir la retrouver depuis. Parmi eux, on trouve les deux milieux défensifs. Paul Pogba a rejoint la Juventus en 2022 après six années à Manchester United. Il arrive à Turin blessé et ne joue que 10 matchs pour sa première saison. En août 2022, une enquête pour extorsion de fonds dont il est victime est ouverte. Son frère Mathias figure parmi les suspects. En septembre 2023, Paul Pogba est contrôle positif à la testostérone et suspendu en attente de son procès. Il encourt jusqu’à quatre ans de suspension.

N’Golo Kanté enchaîne les succès avec Chelsea (Ligue Europa 2019, triplé Ligue des champions, super coupe et mondial des clubs en 2021), avant de souffrir de nombreux pépins physiques en 2022-2023. Il quitte Londres pour rejoindre l’Arabie Saoudite (Al-Ittihad) à l’été 2023.

Samuel Umtiti perd sa place à cause de problèmes récurrents au genou. Handicapé par cette blessure, il perd sa place à Barcelone. Il tente de se refaire une santé sportive tout d’abord à Lecce dans le cadre d’un prêt (2022-2023) avant de signer à Lille en 2023 où il ne joue pas encore beaucoup.

Presnel Kimpembe devient progressivement titulaire après la campagne russe. Une blessure au tendon d’Achille à l’automne 2022 lui fait rater la Coupe du monde. Il n’a plus rejoué depuis aussi bien en club qu’en sélection. Avec le Paris Saint-Germain, il continue à dominer le football hexagonal, mais sans succès au niveau européen avec au passage une finale perdue de Ligue des Champions en 2020.

Celui poursuivi par la justice

Benjamin Mendy sort progressivement des plans de Deschamps, mais ce sont des raisons extra-sportives qui vont mettre sa carrière entre parenthèses. Il est accusé de viol à l’été 2021 alors qu’il évolue à Manchester City, où il a très peu joué. Il passe quelques mois en prison, puis est assigné à résidence. Jugé non coupable puis acquitté en juillet 2023, il quitte Manchester City et porte depuis les couleurs de Lorient.

Les huit qui ont perdu leur place

Viennent ensuite huit joueurs qui ont disparu des radars de la sélection pour des raisons purement sportives. Djibril Sibidé n’a plus joué en Bleu depuis la campagne russe. S’il reste régulièrement titulaire à Monaco jusqu’en 2021, il perd sa place la saison suivante. Il quitte la Principauté à l’été 2022 pour l’AEK Athènes où il n’a toujours pas réussi à s’imposer.

Corentin Tolisso n’arrive pas à s’imposer au Bayern où il était arrivé en 2017 (même s’il participe à la victoire en Ligue des champions en 2020) et revient à Lyon, son club formateur, au terme de son contrat en Bavière en 2022.

Steven Nzonzi débarque à Rome à l’été 2018, mais joue peu et multiplie les prêts (Galatasaray, Rennes) puis poursuit sa carrière à Al-Rayyan au Qatar et maintenant Konyaspor en Turquie. C’est à l’Atlético de Madrid que débarque Thomas Lemar après la Coupe du monde 2018, mais il ne répond pas aux espoirs placés en lui, ne parvenant jamais à aligner 30 matchs en championnat sur une saison. Il remporte toutefois la Liga en 2021.

Nabil Fékir voit son transfert à Liverpool échouer à l’été 2018. Il reste une saison de plus à Lyon puis rejoint la Liga et le Bétis Séville avec qui il remporte la Coupe d’Espagne en 2022. Florian Thauvin poursuit d’abord sa carrière à Marseille, qu’il quitte en 2021 lassé par la pression autour du club. Il rejoint le Mexique et les Tigres UNAL sans connaître la réussite d’André-Pierre Gignac. A l’hiver 2023, il revient en Europe à l’Udinese et aimerait maintenant rejoindre la France.

Les sept qui continuent

Les sept joueurs restants, dont cinq étaient titulaires le 15 juillet 2018 à Moscou, continuent de faire les beaux jours de l’équipe de France. Alphonse Aréola n’ayant réussi s’imposer dans les cages parisiennes, est passé par le Real Madrid (2019-2020) puis Fulham (2020-21) avant de rejoindre West Ham avec qui il remporte la Conférence Ligue en 2023. Il reste le troisième portier français dans la hiérarchie de Deschamps, derrière Mike Maignan et Brice Samba.

Benjamin Pavard a connu une période compliquée avec les Bleus ces derniers mois. Sa mauvaise prestation lors du premier match de Coupe du monde face à l’Australie l’a relégué sur le banc, mais il a fini par revenir en grâce auprès du sélectionneur qui lui a même donné sa chance en défense centrale face à l’Ecosse. Après quatre ans au Bayern où il a tout gagné, il débute à l’été 2023 une nouvelle expérience en Série A avec l’Inter.

Lucas Hernandez a connu de nombreuses blessures et n’est plus titulaire, suppléé par son frère Théo. Tout comme Pavard, il a quitté le Bayern cet été auréolé de nombreux succès pour tenter l’aventure au Paris Saint-Germain. La ligne d’attaque des champions du monde est toujours présente, avec Antoine Griezmann (66 matchs, 20 buts, dernière le 21 novembre 2023) que Deschamps aligne systématiquement. Après une expérience ratée à Barcelone (2019-2021), Griezmann est retourné à l’Atlético de Madrid dont il est devenu le meilleur buteur.

Olivier Giroud est devenu le meilleur buteur de l’histoire des Bleus et garde la confiance du sélectionneur, en dépit d’une mise en retrait de quelques mois après l’Euro 2020, suite au retour de Karim Benzema. En club, il a remporté la Ligue Europa (2019) et la Ligue des Champions (2021), avant de partir à Milan où il a été sacré champion d’Italie (2022).

Kylian Mbappé a pris le brassard de capitaine après le retrait de Lloris. Resté fidèle au Paris Saint-Germain où seule la Ligue des Champions lui échappe, il devrait décider de son prochain club dans les semaines à venir. Enfin Ousmane Dembélé est très apprécié de Deschamps. Annoncé comme le successeur de Neymar à Barcelone, il n’a pas laissé une trace indélébile dans l’histoire du club catalan, avant de rejoindre le Paris Saint-Germain cet été.

Bilan des champions du monde depuis septembre 2018
JoueurSél.Butsdernière sel.ClubSélection
Hugo Lloris 41 18/12/2022 Los Angeles fin carrière
Steve Mandanda 7 30/12/2022 Rennes fin carrière
Alphonse Aréola 5 25/09/2022 West Ham actif
Benjamin Pavard 40 3 17/10/2023 Inter Milan actif
Presnel Kimpembe 25 13/06/2022 Paris SG actif
Raphaël Varane 45 2 18/12/2022 Manchester United fin carrière
Samuel Umtiti 6 1 08/09/2019 Lille actif
Adil Rami 1 20/11/2018 retraité fin carrière
Djibril Sidibé 0 18/06/2018 AEK Athènes actif
Lucas Hernandez 24 21/11/2023 Paris SG actif
Benjamin Mendy 2 17/09/2019 Lorient actif
Paul Pogba 25 1 29/03/2022 Juventus (suspendu) actif
Corentin Tolisso 14 2 23/06/2021 Lyon actif
N’Golo Kanté 22 1 03/06/2022 Al-Ittihad actif
Blaise Matuidi 12 14/10/2019 retraité fin carrière
Steven Nzonzi 11 17/11/2020 Konyaspor actif
Antoine Griezmann 66 20 21/11/2023 Atletico Madrid actif
Thomas Lemar 14 1 01/09/2021 Atletico Madrid actif
Olivier Giroud 48 25 21/11/2023 AC Milan actif
Kylian Mbappé 53 38 21/11/2023 Paris SG actif
Ousmane Dembélé 26 3 21/11/2023 Paris SG actif
Nabil Fekir 7 08/09/2020 Betis Séville actif
Florian Thauvin 15 1 11/06/2019 Udinese actif

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.