Accueil > Tableaux de bord > Tableaux de bord 740 après Ukraine-France (1-4)

télécharger l'article au format PDF

Tableaux de bord 740 après Ukraine-France (1-4)

Publié le 7 juin 2011, mis à jour le 17 mars 2013

Deux nouveaux internationaux, trois nouveaux buteurs, une victoire à quatre buts à l’extérieur, une charnière centrale inédite, la liste des pays qui n’ont jamais battu les Bleus, tout ce qu’il faut savoir et le reste de retour d’Ukraine.

Et de neuf

Après deux nuls qui avaient affadi la belle série en cours, le 4-1 en Ukraine lui a redonné des couleurs. Neuf matches sans défaite, voilà qui commence à avoir une certaine tenue, d’autant que la suite du calendrier 2011 ne propose aucun adversaire particulièrement redoutable. Attention toutefois au Chili au mois d’août.

PNG - 8.6 ko

Martin, Kaboul, Gameiro, bienvenue au club !

Trois nouveaux buteurs dans le même matches, dont deux débutants et un troisième qui fête sa première titularisation : l’événement est suffisamment rare pour être signalé. En avril 1983, José Touré et Yvon Le Roux avaient marqué pour leur première sélection face à la Yougoslavie, Rocheteau complétant le score par un doublé (4-0).

JPEG - 39.7 ko

Voilà donc Marvin Martin entrant dans le tableau des buteurs directement à la 118ème place. Pas mal pour un meneur de jeu réputé pour ses passes décisives ! L’avenir nous dira si ce doublé initial ressemblera à celui de Zidane contre la République tchèque en 1994 (107 autres sélections et 29 buts marqués par la suite) ou à celui de Gomis contre l’Equateur en 2008 (4 autres sélections et aucun but marqué depuis).

PNG - 24 ko

Pour info, 97 joueurs ont marqué pour leur première sélection. On décompte même deux triplés, ceux d’Edouard Crut (1924, Lettonie) et Just Fontaine (1953, Luxembourg), et treize doublés : Fernand Brunel (1926), Georges Taisne (1927, Italie), Robert Mercier (1931, Angleterre), Désiré Koranyi (1939, Belgique), Jean Desgranges (1953, Luxembourg), Jean Vincent (1953, Luxembourg), René Gardien (1953, Galles), Jacques Faivre (1961, Finlande, doublé), Fleury Di Nallo (1962, Hongrie), Marco Molitor (1970, Belgique), Zinedine Zidane (1994, République tchèque), Bafétimbi Gomis (2008, Equateur) et donc Marvin Martin (2011, Ukraine).

Une sélection très rajeunie

Alors que la courbe du cumul de sélections des titulaires (total arrêté avant le match) était en progression constante depuis août 2010 (hormis un creux contre la Croatie), le match contre l’Ukraine a fait chuter la moyenne : 87 capes au total pour les onze joueurs alignés à Donetsk, dont le débutant Younès Kaboul.

PNG - 36.4 ko

Si on regarde le nombre de titulaires comptant moins de six sélections, il s’est stabilisé entre zéro et deux depuis octobre dernier avant de remonter à six en Ukraine. Il faut reconnaître que les six remplaçants, hormis Martin, ont fait considérablement remonter la moyenne.

PNG - 47.1 ko

Sakho-Kaboul, trois sélections à deux

En l’absence de Mexès, blessé au genou, et de Rami, Laurent Blanc a donc décidé d’aligner une charnière Sakho-Kaboul inédite, et pour cause : le Parisien comptait trois sélections avant le match, et le défenseur de Tottenham aucune. Pour retrouver un axe défensif aussi expérimental, il faut remonter aux tous débuts de l’ère Domenech, en août 2004, avec un duo Abidal-Squillaci à zéro sélection. La Bosnie avait marqué un but à la 37ème minute et Gaël Givet, débutant lui aussi, avait remplacé Squillaci à la pause.

Quatre buts marqués à l’extérieur

Ce n’est pas tous les ans que les Bleus marquent quatre buts en déplacement, même en comptant les matches de phase finale ou de coupe des Confédérations sur terrain neutre. La dernière fois, c’était le 13 octobre 2007 aux Féroé, avec un 6-0 de tennis. Sur les dix dernières années, c’est arrivé cinq autres fois : en octobre 2002 à Malte (4-0), en juin 2001 en Corée du Sud (4-0 contre le Mexique), en mai 2001 en Corée toujours (5-0), en novembre 2000 en Turquie (4-0) et en juin 2000 au Maroc (5-1).

Dans l’histoire, les Bleus ont marqué au moins quatre buts à l’extérieur 39 fois en tout. A huit reprises, ils en ont même marqué cinq, à cinq fois six buts, et deux fois sept buts. A noter aussi que sur ces 39 matches, l’équipe de France a trouvé moyen d’en perdre deux, contre le Luxembourg (4-5) et l’Italie (4-9). Mais c’était avant-guerre.

Ces 38 pays qui n’ont jamais battu les Bleus

Sur 85 adversaires qui ont croisé la route de l’équipe de France depuis 1904, 41 ne l’ont jamais battue. Si l’on enlève trois sélections continentales (Afrique, Concacaf et sélection FIFA), il reste 38 pays contre lesquels les Bleus sont invaincus. Outre l’Ukraine (3 victoires et 3 nuls), on y trouve 18 pays européens dont l’Islande (7 victoires et 3 nuls), l’Irlande du Nord (6 victoires et 2 nuls), Chypre (7 victoires, 1 nul), les Féroé (6 victoires), la Finlande (6 victoires), la Croatie (3 victoires et 2 nuls), la Turquie (4 victoires) ou la Lituanie (4 victoires).

Sur les dix sélections africaines rencontrées, sept n’ont pas battu les Bleus : le Maroc (3 victoires et 2 nuls), la Tunisie (2 victoires et 2 nuls), le Cameroun (une victoire et un nul), la Côte d’Ivoire, l’Algérie, l’Egypte et le Togo (une victoire).

En Amérique, bonne pioche pour la France contre la Colombie (3 victoires), le Paraguay (2 victoires et un nul), les Etats-Unis et le Costa Rica (2 victoires), le Canada et l’Equateur (une victoire).

En Asie, le bilan est toujours positif face au Japon (4 victoires et un nul), la Corée du Sud (2 victoires et un nul), le Koweït (2 victoires) l’Iran et l’Arabie Saoudite (une victoire).

Enfin, il ne faut pas oublier en Océanie la Nouvelle-Zélande (une victoire).

Les articles liés



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 5