Juste après le match

Après chaque match des Bleus, deux articles publiés à chaud : dans l’heure qui suit le coup de sifflet final, un retour en cinq questions et autant de réponses (ou de tentatives). Le lendemain dans la journée, les tableaux de bord (désormais rapatriés dans cette rubrique) avec des stats inédites, surprenantes ou improbables.

  • Tableaux de bord 833 après France-Australie
    Publié le 16 juin 2018

    Le quatrième pénalty marqué par Griezmann, le treizième encaissé par Lloris, les huit nouveaux en Coupe du monde, Kazan nouvelle destination et de curieuses chaussettes bleues : les tableaux de bord n’ont pas besoin d’assistance vidéo.

  • France-Australie (2-1) : avec des semelles de plomb
    Publié le 16 juin 2018

    En mode Roumanie 2016, les Bleus ont souffert (et nous avec) pour venir à bout d’Australiens prêts au combat. C’est le strict minimum attendu, mais pour la troisième fois d’affilée, l’équipe de France de Didier Deschamps remporte son premier match.

  • Tableaux de bord 832 après France-Etats-Unis
    Publié le 10 juin 2018

    Pourquoi le bilan des Bleus en province est meilleur qu’en région parisienne, le premier but Yankee contre les Bleus, le bilan comparé de Mbappé après 15 sélections, un arbitre écossais à éviter en octobre : les tableaux de bord sont prêts pour la Russie.

  • Tableaux de bord 831 après France-Italie
    Publié le 2 juin 2018

    Les matchs près de la frontière, deux buteurs en activité à plus de 20 buts, le troisième pénalty de Griezmann, Lloris qui rejoint Blanc et Lizarazu, Deschamps qui égale Hidalgo : les tableaux de bord sont servis al dente.

  • France-Italie (3-1) : on dirait le Sud
    Publié le 2 juin 2018

    Super Mario ou pas, les Bleus n’ont pas tremblé à Nice contre une Squadra Azzura sur courant alternatif. Avec un trio offensif Dembélé-Griezmann-Mbappé plutôt festif, ils sont montés d’un niveau dans leur préparation.

  • Tableaux de bord 829 après Russie-France
    Publié le 28 mars 2018

    Saint-Petersbourg nouvelle destination, la Russie porte-bonheur des Bleus (ou pas), Presnel Kimpembe 901e et le premier but sur coup franc de Pogba : les tableaux de bord ont attendu le printemps pour prendre le Palais d’hiver.

  • Russie-France (1-3) : des éclairs dans la grisaille
    Publié le 27 mars 2018

    Face à une équipe russe aussi faible qu’annoncé, les Bleus ont mis du temps à rentrer dans le match. Quand ils l’ont fait, sur des actions de classe de Pogba et Mbappé, l’affaire a été pliée. Sans vraiment convaincre.

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité