Euro 1984

Le point d’orgue de l’ère Hidalgo coïncide avec l’explosion de Platini, l’installation de Bossis dans l’axe et la mise en place d’un carré magique en équilibre. Le résultat, c’est un feu d’artifice offensif et émotionnel qui culmine lors du match de Nantes face à la Belgique et de la demi-finale de Marseille contre le Portugal.

Alain Giresse, pépite tardive

Publié le 2 août 2012 - Bruno Colombari

Cinq petites années : la carrière internationale d’Alain Giresse fut aussi brève qu’étincelante. Avec lui, pièce majeure du carré magique, les Bleus deviennent une des meilleures équipes du monde.

L’apogée du carré magique

Publié le 31 mai 2024 - Bruno Colombari

Patrick Lemoine raconte chez Solar les cinq matchs de l’Euro 1984 à travers les témoignages de Michel Platini, Alain Giresse, Jean Tigana, Luis Fernandez et Bernard Genghini, avec les stats de l’agence Opta.

Maillot blanc 1984 : sous le soleil de Nantes

Publié le 19 juillet 2023 - Bruno Colombari

Celui-là a très peu servi, trois fois seulement en un peu moins d’un an : au Luxembourg et en Yougoslavie, mais surtout à Nantes pour un somptueux France-Belgique lors de l’Euro 1984, qui reste aujourd’hui comme sans doute le match le plus accompli des Bleus.

Maillot bleu 1984 : la bande aux trois marques

Publié le 17 juillet 2023 - Bruno Colombari

C’est celui de l’Euro remporté par l’équipe de France en 1984, celui avec lequel les Bleus ont aussi gagné la Coupe intercontinentale contre l’Uruguay alors que les Olympiques remportaient la médaille d’or à Los Angeles.

Ainsi s’achevaient les finales à domicile

Publié le 12 juillet 2023 - Matthieu Delahais

Les Bleus ont remporté leurs deux premiers titres majeurs en France, le premier en 1984 au Parc des Princes, le second en 1998 à Saint-Denis. A chaque fois elles se sont terminées par un but marqué dans le temps additionnel à dix contre onze.

Michel Platini, solstice d’été

Publié le 21 juin 2023 - Bruno Colombari

Né un 21 juin, c’est le plus grand joueur français de l’histoire, et l’un des meilleurs du monde. Nancéen, Stéphanois, Turinois mais avant tout tricolore, Michel Platini a laissé une trace indélébile entre 1976 et 1987. La suite de sa carrière est moins brillante.

Vos articles inédits