Un homme sur un banc

Allez, on ne va pas s’en cacher, j’ai un gros faible pour Michel Hidalgo. Ce n’est toutefois pas une raison pour ne pas parler des autres. Toujours sur le banc, toujours harcelés, rarement fêtés, ce sont les sélectionneurs.

Ce que l’on retiendra des sélectionneurs

Publié le 11 juillet 2010 - Bruno Colombari

De Michel Hidalgo à Raymond Domenech, les huit derniers sélectionneurs ont dirigé des matches inoubliables par leur qualité technique, leur intensité dramatique ou leur caractère imprévisible. Petite rétrospective en vidéo de huit moments de bonheur.