Barcola, plutôt Ribéry ou plutôt Cabella ?

Publié le 29 juin 2024 - Bruno Colombari

Après sa prestation convaincante pendant une heure contre la Pologne, Bradley Barcola semble être devenu un peu plus qu’un remplaçant pour la suite de l’Euro. Entre la révélation de Ribéry en 2006 et l’anonymat de Cabella en 2014, où se situe l’attaquant parisien ?

3 minutes de lecture

Bradley Barcola fait partie du noyau des Bleus appelés pour la première fois en A juste avant une phase finale, comme avant lui Axel Disasi en 2022, Jules Koundé en 2021, Samuel Umtiti en 2016 ou Rémy Cabella en 2014.

On se souvient de spectaculaires réussites, comme celles de Franck Ribéry en 2006 ou de Samuel Umtiti en 2016, ou au contraire de flops complets, comme celui de Pascal Chimbonda la même année, voire de Bafétimbi Gomis en 2008 ou de Marc Planus en 2010.

En prenant deux exemples d’attaquants, celui de Ribéry et celui de Cabella, on va voir quelles sont les ressemblances et les différences avec Bradley Barcola en comparant leur âge, leur nombre de matchs en club lors de la saison de leur première convocation en sélection, leurs sélections et buts en catégories de jeunes et enfiler présence au premier tour de la phase finale d’Euro ou de Coupe du monde.

PNG - 51.9 kio

L’âge de la première convocation

Bradley Barcola est le plus jeune des trois, même s’il ne débute pas particulièrement tôt (contrairement à Mbappé, Camavinga et Zaïre-Emery, tous avant 19 ans). on peut même considérer que Franck Ribéry (23 ans) et Rémy Cabella (24 ans) sont un peu au-dessus de la moyenne d’âge des attaquants débutants.

Tous trois sont passés par les sélections de jeunes, uniquement en Espoirs pour Ribéry et Cabella et aussi en U20 (une) et en Olympiques (une) pour Barcola. Avec 15 sélections, Barcola se situe juste entre Ribéry (13) et Cabella (17). Il y a inscrit 4 buts, comme Cabella, et plus que Ribéry (2).

PNG - 71.6 kio

La saison en club

Si Cabella 14 buts, 8 passes décisives avec Montpellier) et Ribéry (12 buts, 8 passes avec l’OM) ont été plus efficaces que Barcola (5 buts, 9 passes avec le PSG) malgré une position plus basse, ils ont joué plus de matchs comme titulaires. Mais Barcola est le seul à avoir été titré en club cette saison-là, avec trois trophées : un doublé coupe de France-championnat et le trophée des champions. Ribéry a joué et perdu la finale de la Coupe de France et Cabella a terminé 15e avec Montpellier, qui avait été champion de France deux ans plus tôt.

PNG - 68.2 kio

Le premier match en Bleu, et le premier tour

Bradley Barcola fait ses débuts le 5 juin 2024 contre le Luxembourg (amical). Il remplace Marcus Thuram à la 80e, et donne une passe décisive pour Kylian Mbappé à la 85e. A l’Euro, il n’entre pas en jeu lors des deux premiers matchs, mais est titularisé contre la Pologne, avec 61 minutes de temps de jeu.

Rémy Cabella, appelé de dernière minute dans la liste des 23, débute le 27 mai 2014 contre la Norvège (amical). Il remplace Yohan Cabaye à la 80e alors que le score est acquis (4-0). Il reste sur le banc contre la Jamaïque, et ne joue aucun des trois matchs du premier tour au Brésil. Ni lors des deux tours suivants contre le Nigéria et l’Allemagne.

PNG - 63.1 kio

Franck Ribéry débute le 27 mai 1986 contre le Mexique à la 74e où il remplace David Trezeguet. S’il est encore remplaçant contre le Danemark (où il entre à la place de Zidane) et face à la Chine, il provoque un pénalty (transformé par Sylvain Wiltord) et voit son centre dévié dans son but par le Chinois Yun Wang. Il devient titulaire contre la Suisse pour son premier match de Coupe du monde, aligné côté gauche à la place de Malouda (Wiltord jouant à droite) avant d’être replacé par Louis Saha. Il redevient remplaçant face à la Corée du Sud où il remplace Wiltord côté droit à la 60e. Nouvel échec, mais Raymond Domenech le remet titulaire contre le Togo (Zidane est suspendu) derrière une attaque Henry-Trezeguet, avec Malouda à gauche. Passe décisive pour Vieira, puis remplacé par Govou à la 77e.
Il sera désormais titulaire lors des 4 matchs à élimination directe, et marque son premier but en sélection face à l’Espagne. Sa Coupe du monde est une incontestable réussite, même s’il ne cadre pas un tir qui aurait pu être décisif en prolongations contre l’Italie. Il forme l’aile droite du 4-2-3-1 mis en place par Domenech et déstabilise les défenses adverses. Le choix de Domenech d’évoluer avec une seule pointe et deux joueurs offensifs sur les côtés lui laissait 4 choix possibles (Govou, Ribéry, Wiltord et Malouda).

PNG - 40.1 kio

Et après ?

S’il est évidemment trop tôt pour savoir quelle place occupera Bradley Barcola en sélection à partir de la saison prochaine, on peut regarder ce qui s’est passé pour ses deux aînés.

Rémy Cabella joue trois fois au début de la saison 2014-2015 : un quart d’heure en fin de match contre l’Espagne, une heure en Serbie comme titulaire, où il sert Paul Pogba sur corner pour le but français avant de sortir, remplacé par Lacazette. Et une demi-heure en Arménie à la place de Dimitri Payet. Soit un temps de jeu total de 115 minutes réparti sur 4 sélections et une titularisation (pour 4 matchs amicaux).

Franck Ribéry devient un titulaire indiscutable, enchaîne 5 matchs jusqu’en octobre et comptera au total 81 sélections en Bleu (16 buts) jusqu’en 2014. Il rate son Euro 2008 (sort blessé après 10 minutes contre l’Italie) et sa CM 2010. Il participe à l’Euro 2012 en animateur d’une attaque Benzema-Nasri, mais sans succès. La Coupe du monde 2006 sera de loin sa meilleure phase finale. Il devient le chef de file de la génération 9, entre celle de Zidane (avec qui il joue 7 fois en 2006) et celle de Griezmann (qu’il croise pour sa dernière sélection en mars 2014).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dossier spécial Jeux olympiques