Dataviz Lemerre : part des joueurs qu’il a lancés dans ses compositions

Publié le 12 juillet 2022 - Bruno Colombari - 1

Après Hidalgo, Deschamps et Jacquet, on termine la liste des sélectionneurs titrés et on s’intéresse aux 53 compositions d’équipes de Roger Lemerre. Dans lesquelles il n’a jamais vraiment intégré les joueurs qu’il a lancés...

3 minutes de lecture

Roger Lemerre, que personne, y compris lui, ne voyait sélectionneur de l’équipe de France au début de l’année 1998, a en commun avec Michel Hidalgo, Aimé Jacquet et Didier Deschamps d’avoir été titré avec l’équipe de France. On pourrait certes ajouter à cette liste Henri Michel, vainqueur de la Coupe intercontinentale en 1985 et Jacques Santini, qui a remporté la Coupe des Confédérations en 2003, mais ce sont des titres mineurs.

Tout comme Jacquet, et même si son mandat est plus court de sept mois (juillet 1998-juin 2002), Roger Lemerre a dirigé les Bleus 53 fois. Il a fait jouer 51 joueurs différents, dont 23 nouveau, mais seulement 47 ont été au moins une fois titularisés. Alain Goma (lancé par Jacquet), Frédéric Déhu, Richard Dutruel et Djibril Cissé n’ont fait que des entrées en jeu.

Sylvain Wiltord et Willy Sagnol sont les deux parmi ceux qu’il a lancés et utilisés comme titulaires, qui dépasseront les 50 capes (92 et 58). Viennent ensuite Mickaël Silvestre (40), Grégory Coupet (34), Steve Marlet (23) et Olivier Dacourt (21), auxquels ont peut ajouter Djibril Cissé (41) qui n’a pas été titularisé par Lemerre.

PNG - 32.5 ko

Ce qui fait que sur les quatre sélectionneurs impliqués pendant ces 53 matchs, Lemerre est celui qui a fourni le plus de joueurs, mais le cumul en titularisations de ces derniers est le plus faible : 72, contre 77 à Platini, 131 à Houllier et 303 à Jacquet. Lemerre est donc un héritier plus qu’un fondateur.

C’est très net quand on voir les joueurs qui comptent le plus de titularisations parmi ceux qu’il a lancés : Wiltord en compte 26 (sur 53 matchs, donc), Ramé 10, Micoud 7 et Silvestre 5, les 16 autres n’ayant que quatre titularisations ou moins, dont 12 qui n’en ont qu’une seule.

A l’inverse, la trace d’Aimé Jacquet est considérable. Les cinq joueurs les plus souvent titulaires parmi ceux qu’il a lancés ont joué la plus grande partie des matchs de Roger Lemerre. C’est le cas de Thuram (38 fois), Zidane (35), Vieira (33) et Barthez (31), Lebœuf étant juste en dessous (25).

PNG - 33.3 ko

Gérard Houllier fait presque aussi bien avec Desailly (48), Lizarazu (38) et Djorkaeff (25). Et si Platini ne compte que trois joueurs, ces trois-là cumulent plus de titularisations que les vingt de Lemerre avec Petit (30), Deschamps (24) et Blanc (23), quand bien même les deux derniers ont quitté l’équipe de France à mi-mandat de Lemerre, en septembre 2000.

Tout d’abord, une précision : les visualisations de points ci-dessous ne représentent que les onze titulaires de chaque match. Les remplaçants ne sont pas pris en compte, car leur nombre est variable et leur importance, en temps de jeu, moindre évidemment que ceux qui débutent et qui représentent, a priori, la meilleure équipe possible (hormis quelques exceptions lors de matchs amicaux).

Voyons maintenant la dataviz de ses 53 compositions d’équipe. Au survol de chaque point, vous pouvez voir le nom du joueur, quel sélectionneur l’a lancé, ainsi que la date et le score du match.

A 18 reprises en 53 matchs (soit 34%, plus du tiers), Roger Lemerre n’a aligné aucun titulaire parmi les joueurs qu’il a lancés. Et notamment lors de l’Euro 2000, où seuls Micoud et Wiltord ont débuté lors du même match, contre les Pays-Bas au premier tour alors que la qualification était acquise. Et même lors de ses trois derniers matchs, lors de la Coupe du monde 2002 en Corée du Sud, Lemerre n’a aligné que Wiltord comme titulaire, plus Micoud face à l’Uruguay.

PNG - 32 ko

Plus étonnant encore, il n’a dépassé les trois titulaires à lui que lors de la Coupe des Confédérations 2001, avec cinq face à la Corée du Sud (Ramé, Sagnol, Silvestre, Carrière et Marlet), six contre le Mexique (les mêmes moins Ramé et plus Landreau et Wiltord) et, record absolu pour lui, huit face à l’Australie, pour une défaite vexante, la seule des Bleus dans cette compétition (0-1). Les huit étaient Coupet, Bréchet, Camara, Gillet, Dacourt, Née, Robert et Wiltord. Cinq d’entre eux étaient des débutants dont trois (Née, Gillet et Camara) ne rejoueront jamais plus en sélection. Voilà qui a dissuadé Lemerre d’imprimer sa marque à l’équipe de France, ce qui coûtera cher l’année suivante à la Coupe du monde.

pour finir...

Merci à Gilles Colombari pour l’adaptation de la base de données.

Vos commentaires

  • Le 12 juillet à 23:32, par Nhi Tran Quang En réponse à : Dataviz Lemerre : part des joueurs qu’il a lancés dans ses compositions

    Je pense qu’il y a une erreur parmi Silvestre, c’est plutôt Mickael que Franck. Si Franck a débuté en équipe de France avec Platini, il n’a jamais connu d’autres sélectionneurs que lui. Par contre Mickael a débuté en équipe de France avec Lemerre en 2001 lors d’un France Allemagne.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.