Didier Deschamps, 200 nuances de bleu

Publié le 7 octobre 2019

Vendredi contre l’Islande, le double champion du monde participera à son deux centième match en équipe de France. 103 comme joueur entre 1989 et 2000, 97 comme sélectionneur depuis 2012. Une stat impressionnante, mais pas record...

Didier Deschamps n’est pas, et de loin, le sélectionneur qui a dirigé le plus de matchs avec son équipe nationale (l’Uruguayen Oscar Tabaez en est à 206, et il est toujours en activité, mais il ne compte aucune sélection en tant que joueur) : il est derrière le quatuor allemand Joachim Löw/Sepp Herberger/Helmut Schön/Berti Vogts, derrière aussi le Brésilien Mario Zagallo, l’Egyptien El Gohari, l’Argentin Guillermo Stabile et l’Anglais Alf Ramsey.

Didier Deschamps est désormais deuxième au cumul de matchs disputés en tant que joueur puis de sélectionneur, derrière le Danois Morten Olsen qui a dirigé la sélection nationale 166 fois entre 2000 et 2015 après y avoir joué 102 fois entre 1970 et 1989. Il aura donc consacré 34 ans de sa vie à l’équipe du Danemark. Didier Deschamps en est à peine à un peu plus de la moitié...

Chassé-croisé avec Morten Olsen

Il est d’ailleurs amusant de constater que les carrières des deux hommes se sont constamment croisées. Si Morten Olsen a joué deux fois contre l’équipe de France, en septembre 1976 et en juin 1984, c’était celle de Michel Platini. Sa carrière internationale s’achève en juin 1989, deux mois après le début de celle de Didier Deschamps. Et sa carrière de sélectionneur commence en août 2000, un mois avant que celle du capitaine des champions d’Europe ne s’achève...

Morten Olsen sélectionneur a croisé cinq fois la route des Bleus entre 2000 et 2015. Les trois premières (août 2001, juin 2002 et mai 2006), Deschamps n’était plus là. Mais les deux dernières, en mars et octobre 2015, les deux hommes se sont enfin serré la main. Et les Bleus l’ont emporté les deux fois (2-0 et 2-1).

JPEG - 29.3 ko

Didier Deschamps a dépassé Berti Vogts en septembre, alors que l’arrière allemand, champion du monde 1974 sur le terrain puis champion d’Europe 1996 sur le banc en cumule 198 (96 comme joueur et 102 comme sélectionneur). Au coup d’envoi d’Islande-France le 11 octobre, il en sera à sa deux centième Marseillaise : 103 comme joueur entre 1989 et 2000, 97 comme sélectionneur depuis août 2012. Et ce n’est pas fini.

En novembre en Albanie, il deviendra le deuxième de l’histoire à dépasser les cent sélections dans les deux catégories (après Morten Olsen). S’il continue jusqu’à la Coupe du monde 2022, il devrait approcher les 240.

Il n’est pas fréquent qu’un footballeur ait une carrière aussi longue en tant que joueur international qu’en tant que sélectionneur. Hormis Deschamps et Morten Olsen, on trouve l’Allemand Berti Vogts et le Brésilien Dunga. A l’inverse, il est plus fréquent de voir des joueurs compter beaucoup plus de sélections que ce qu’ils ont dirigé de matchs : c’est le cas des Allemands Völler et Klinsmann ou de l’Italien Zoff.

De même, certains sélectionneurs au long cours ont connu une carrière d’international des plus modestes, comme Joachim Löw, Sepp Herberger, Mahmoud El Gohari, Bruce Arena, Vicente Del Bosque ou Guillermo Stabile.

Côté français, où Deschamps écrase la concurrence, Laurent Blanc (97), Michel Platini (72) et Henri Michel (58) ont plus souvent joué pour l’équipe de France qu’ils ne l’ont dirigée en tant que sélectionneur (respectivement 27, 29 et 36 fois). C’est l’inverse avec Michel Hidalgo (une seule cape, pour 75 matchs comme coach) ou Raymond Domenech (sélectionné 8 fois, sélectionneur 79 matchs).

JPEG - 113.1 ko

Dernier livre paru

Sites partenaires


Trophée virtuel spécial Euro


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


273 matchs des Bleus en intégralité