Jour de match 862 : France-Finlande

Publié le 11 novembre 2020 - Bruno Colombari

Deschamps vise une 70e victoire, le 16e match joué un 11 novembre, Giroud qui peut rejoindre son sélectionneur au nombre de matchs joués et Griezmann qui va essayer de rattraper Trezeguet au classement des buteurs.

Le code-barres

GIF - 4 ko

862e match depuis 1904 (428 victoires, 179 nuls et 254 défaites : 1533 buts marqués et 1195 encaissés).

447e match à domicile (259 victoires, 87 nuls et 100 défaites : 893 buts marqués, 516 encaissés).

508e match amical (225 victoires, 105 nuls, 177 défaites : 851 buts marqués, 843 encaissés).

106e match à Saint-Denis (69 victoires, 21 nuls et 15 défaites : 208 buts marqués, 72 encaissés).

9e match contre la Finlande (8 victoires : 18 buts marqués, 3 encaissés)

Didier Deschamps : une 70ème victoire ?

En cas de victoire face à la Finlande, Didier Deschamps compterait 70 victoires (en 106 matchs). C’est mieux que Enzo Bearzot pour l’Italie (51 sur 104), Georg Buschner pour la RDA (56 sur 104), Berti Vogts pour la RFA (66 sur 102) ou Alf Ramsey pour l’Angleterre (69 sur 113) mais moins que Guillermo Stabile avec l’Argentine (85 sur 127), Vicente Del Bosque avec l’Espagne (87 sur 114), Mario Zagallo avec le Brésil (87 sur 121), Helmut Schön avec l’Allemagne (87 sur 139), Sepp Herberger avec l’Allemagne (94 sur 167), Oscar Tabarez avec l’Uruguay (99 sur 204) ou Joachim Löw avec l’Allemagne (116 sur 184).

Mais si on ramène ces victoires en pourcentage de matchs dirigés, Deschamps remonte à la 4e place de ce top 12, certes loin du duo Del Bosque-Zagallo (respectivement 76 et 72% de victoires, ce qui est énorme), mais pourrait bientôt faire mieux que Stabile et ses 67% de matchs gagnés. On voir par ailleurs que les chiffres impressionnants de Löw, Tabarez ou Herberger sont moins spectaculaires quand on tient compte du nombre de matchs dirigés.

S’il va au bout de son mandat (fin 2022) en dirigeant le plus de matchs possibles d’ici-là, Didier Deschamps devrait approcher des 140 rencontres dirigées. Pour dépasser Zagallo, il devrait compter 100 victoires. Il en est à 69. Gagner 31 fois sur 35 ? Mission impossible.

PNG - 93.5 ko

Didier Deschamps, 200 nuances de bleu

Jouer un 11 novembre

France-Finlande sera le seizième match joué le jour de l’Armistice de 1918, date la plus chargée de l’éphéméride des Bleus. Un match sur 50 a eu lieu un 11 novembre (la moyenne étant évidemment 1 sur 365) dont pas moins de 6 dans les années 1950 et et 4 autres dans les années 60. Les résultats sont moyens, avec 7 victoires pour 4 défaites (la dernière en 1966) et 4 nuls. La Belgique a été rencontrée 4 fois, la Suisse et la Norvège 3 fois. Même s’ils bougent très rarement à cette date (trois déplacements dont un à Bruges et un à Molenbeek), c’est un 11 novembre que les Bleus ont fait leur plus long voyage, à Melbourne en 2001.

Jouer pour l’Armistice : brève histoire des 11 novembre

Belgique (1924) à Molenbeek - 0-3 - Amical
Irlande du Nord (1952) à Colombes - 3-1 - Amical
Suisse (1953) à Colombes - 2-4 - Amical
Belgique (1954) à Colombes - 2-2 - Amical
Yougoslavie (1955) à Colombes - 1-1 - Amical
Belgique (1956) à Colombes - 6-3 - qCM
Portugal (1959) à Colombes - 5-3 - Amical
Hongrie (1962) à Colombes - 2-3 - Amical
Suisse (1963) à Paris - 2-2 - Amical
Norvège (1964) à Paris - 1-0 - qCM
Belgique (1966) à Bruges - 1-2 - qEuro
Norvège (1970) à Lyon - 3-1 - qEuro
Australie (2001) à Melbourne - 1-1 - Amical
Etats-Unis (2011) à Saint-Denis - 1-0 - Amical
Suède (2016) à Saint-Denis - 2-1 - qCM

Les stats à surveiller

 L’équipe de France a toujours fait le plein contre les Finnois, avec 8 victoires en autant de matchs. C’est le troisième adversaire le plus généreux après l’Islande (15 confrontations, 11 victoires et 4 nuls) et l’Irlande du Nord (9 matchs, 6 victoires et 3 nuls). Mais la Finlande est la sélection contre laquelle les Bleus comptent les stats les plus flatteuses, devant les Féroé (6 victoires en 6 matchs) et l’Arménie (5 sur 5). Attention tout de même à cette jeune équipe qui a gagné 5 de ses 10 derniers matchs, dont deux contre l’Irlande.

 En huit matchs contre la Finlande, les Bleus n’ont jamais marqué 4 buts, même s’ils ont signé un 5-1 en 1961. Ils n’ont jamais encaissé plus d’un but par match, et restent sur cinq clean sheets consécutifs, malgré des scores relativement serrés. Un 4-0 ou un 4-1 seraient donc des scores inédits contre cet adversaire. Parmi les scores victorieux, le 3-1 n’est plus sorti depuis juin 2018 (Italie).

 Un joueur qui rejoint son sélectionneur au nombre de matchs joués, ce n’est pas banal. Olivier Giroud pourrait le faire s’il est aligné contre la Finlande. Ce serait sa 103e sélection, autant que Didier Deschamps. Mais le capitaine des champions du monde 1998 a beaucoup d’avance en temps de jeu : 8362 minutes contre 5787, soit près de 43 heures ! Mais au nombre de victoires, les deux hommes pourraient faire jeu égal si les Bleus battent la Finlande (68 chacun).

 Antoine Griezmann peut rejoindre David Trezeguet s’il marque au moins un but contre la Finlande (34) mais devra en marquer deux pour le dépasser et lui enlever la quatrième place.

 S’il joue, Marcus Thuram sera le 913e international français de l’histoire, et le 52e à débuter sous les ordres de Didier Deschamps. Son père Lilian était le 737e Bleu quand il a débuté en août 1994, le même jour que Zinédine Zidane contre la République tchèque à Bordeaux.

Joueurs et buteurs contre la Finlande

76 joueurs français ont participé à au moins un des huit matchs entre la France et la Finlande de 1960 à 2013. Mais comme ils se sont joués sur trois périodes bien distinctes (1960-1961, 1992 à 1998 et 2012-2013), seuls quatre internationaux français en ont joué 3 (Deschamps, Karembeu, Lizarazu et Desailly) alors que 21 autres en ont joué deux, parmi lesquels Cantona, Papin, Blanc, Thuram, Dugarry, Ribéry, Benzema, Valbuena et les contemporains Lloris et Matuidi. Giroud et Pogba en ont joué un, tout comme Zidane, mais pas Kopa ni Platini.

Côté buteurs, c’est encore plus sec, puisqu’ils ne sont que trois à avoir marqué deux fois : Maryan Wisniewski, Jean-Pierre Papin et Jacques Faivre, auteur d’un doublé en septembre 1961. 11 autres ont marqué une fois, dont David Trezeguet début juin 1998 (son premier but en sélection) et Abou Diaby en septembre 2012 (son seul but tout court). Aucun des joueurs actuellement en activité n’a marqué contre la Finlande, qui de son côté n’a plus inscrit le moindre but face à la France depuis novembre 1992. Le buteur était Petri Jarvinen.

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité