Tableaux de bord 862 après France-Finlande

Publié le 12 novembre 2020, mis à jour le 15 novembre 2020 - Bruno Colombari

Mandanda deuxième fois capitaine et premier bleu intergénérationnel, les débuts de Marcus Thuram et Ruben Aguilar, les défaites de Deschamps et une belle surprise signé Saintetixx : les tableaux de bord n’ont pas peur des hiboux grand-duc.

PNG - 5.3 ko

C’est la première fois que la Finlande bat la France

Il fallait bien que ça arrive : alors que les Bleus avaient toujours battu les Finlandais en 8 confrontations entre 1960 et 2013, ces derniers ont enfin ouvert leur compteur, et à l’extérieur s’il vous plaît. La Finlande quitte donc la catégorie des meilleurs adversaires de l’équipe de France. L’Islande (11 défaites et 4 nuls en 15 confrontations) et l’Irlande du Nord (6 défaites, 3 nuls) en occupent toujours la tête, alors que le trio des têtes à toto (uniquement des défaites) est composé désormais des Féroé (6), d’Andorre et de l’Arménie (5).

Il reste désormais 36 sélections nationales à n’avoir jamais battu les Bleus (sur 89), en mettant de côté les deux équipes continentales (Afrique et Amérique centrale en 1972) et la Sélection FIFA (en 2000). La plus forte est évidemment la Croatie, vice-championne du monde 2018 et troisième en 1998.

PNG - 5.8 ko

Le sélectionneur : 18e défaite pour Deschamps

Entre 1976 et 1984, Michel Hidalgo avait perdu 18 fois (en 75 rencontres dirigées), ce qui constituait jusqu’alors un record pour un sélectionneur français, que même Raymond Domenech n’avait pas approché (14 défaites en 79 matchs entre 2004 et 2010). Didier Deschamps en compte désormais autant, mais c’est un chiffre qu’il convient de tempérer : à peine plus d’un tiers (7) concerne des matchs en compétition, dont seulement deux en phase finale. Les 11 autres ont été concédées en amical, mais deux autres stats sont intéressantes :
 8 de ces 18 défaites ont eu lieu à domicile, toutes à Saint-Denis (Japon 2012, Allemagne et Espagne 2013, Brésil et Belgique 2015, Portugal 2016, Colombie 2018 et Finlande 2020). Michel Hidalgo en n’avait perdu que 4 (Brésil 1981, Pérou et Pologne 1982 au Parc, Galles 1982 à Toulouse).
 6 de ces 18 défaites ont eu lieu face à un adversaire qui n’avait jamais battu les Bleus : le Japon en 2012 (0-1), l’Ukraine en 2013 (0-2), l’Albanie en 2015 (0-1), la Colombie en 2018(2-3), la Turquie en 2019 (0-2) et donc la Finlande en 2020 (0-2). Avis aux amateurs.

Voir le tableau des sélectionneurs

PNG - 7.5 ko

Nouveau : l’historique du kit

C’est la petite surprise du chef : avec Saintetixx aux manettes, le kit de l’équipe de France et de son adversaire seront présentés après chaque match dans une infographie pointant les résultats obtenus avec le maillot utilisé (ici le bleu 2020) et avec le kit complet (ici le bleu-bleu-rouge). Les points représentent, vous l’avez compris, une victoire s’ils sont bleus, un nul s’ils sont blancs et une défaite s’ils sont rouges.

JPEG - 132.1 ko
PNG - 5.5 ko

L’arbitre : Nikola Popov (Bulgarie)

C’est la première fois qu’il arbitre l’équipe de France et on ne peut pas dire qu’il lui a porté chance. C’est donc le 521e arbitre de l’histoire des Bleus et lee cinquième bulgare après Todor Kolev en 1989 (Norvège, 1-1), Atanas Uzunov en 1999 (Arménie, 3-2), Anton Genov en 2008 (Tunisie, 3-1) et Georgi Kabakov en 2018 (Irlande, 2-0).

Voir le tableau des arbitres

PNG - 78.4 ko

Indice de renouvellement : 8/11

Par rapport au match contre la Croatie en octobre dernier, seuls trois titulaires ont été conservés : Lenglet, Digne et Nzonzi. Griezmann, Martial et Varane sont entrés en court de jeu. Bien entendu, avec la première titularisation de Marcus Thuram, c’est une nouvelle composition inédite qu’a mis en place Didier Deschamps, la 96e en 106 matchs.

Lire l’article En 100 matchs, 90 compositions différentes

PNG - 8.8 ko

Score : le 46e 0-2

Pas d’originalité sur le score, si ce n’est bien sûr que c’est la première victoire finlandaise et la première fois que les Hiboux Grand Duc (une bête plus grosse qu’un coq) marquent deux buts contre les Bleus. Ces derniers ont perdu 46 fois sur le score de 0-2 depuis 1904. C’est la 15e fois que ça arrive à domicile, dont 5 fois depuis 2000 (République tchèque 2003, Argentine 2009, Espagne 2010 et 2017 et Finlande 2020). C’est la 6e fois que Deschamps sélectionneur perd sur ce score, mais c’est généralement à l’extérieur : Ukraine 2013, Angleterre 2015, Pays-Bas 2018 et Turquie 2019.

Voir la matrice des scores

C’est la première fois que l’équipe de France est menée au score 0-2 à domicile depuis le match contre l’Islande à Guingamp, en octobre 2018. Bjarnason (30e) et Arnason (58e) avaient marqués en premier, avant que Mbappé n’entre en jeu, provoque un CSC de Eyjolfsson (86e) et n’égalise sur pénalty (90e, 2-2). Pour voir un 0-2 à domicile à la mi-temps, il faut remonter à juin 2015 contre la Belgique, avec un doublé de Fellaini (17e et 42e). Les Diables Rouges avaient même mené 0-3 grâce à Nainggolan (50e) puis 1-4 après un pénalty de Hazard (54e) répondant coup sur coup à un pénalty de Valbuena (53e). Les Bleus avaient réagi tardivement par Fekir (89e) et Payet (91e) mais s’étaient inclinés 3-4.

PNG - 5.8 ko

Le capitaine : deuxième pour Mandanda

Le gardien de l’OM, qui rejoint Grégory Coupet au nombre de sélections (34, septième au classement spécifique) était aussi capitaine pour la deuxième fois seulement en 34 sélections. La première était le 6 juin 2011 contre l’Ukraine à Donetsk et ça c’était beaucoup mieux passé (4-1), même s’il avait encaissé un but de Tymoshchuk. Avec 32 buts concédés (en 34 matchs), le Marseillais fait moins bien que Bernard Lama (31 en 44 sélections) et égale Pierre Bernard (32 en 21 matchs seulement).

Voir le tableau des capitaines

Voir le tableau des gardiens

PNG - 5.5 ko

Les débutants : Marcus Thuram 913e, Ruben Aguilar 914e

Alors qu’on reproche parfois à Didier Deschamps son conservatisme, il a lancé contre la Finlande ses 52e et 53e nouveaux joueurs depuis août 2012. Marcus Thuram est donc le septième « fils de » de l’histoire de l’équipe de France après Jean Gallice, Patrice Rio, Pierre Pleimelding, Yannick Stopyra, Didier Sénac et Youri Djorkaeff.

Lire l’article Les Bleus, c’est de famille (1) : de père en fils

Steve Mandanda, qui avait débuté le 27 mai 2008 contre l’Equateur aux côtés de Lilian Thuram (qui était d’ailleurs capitaine), est donc le premier international français à avoir joué contre un père et un fils. Les précédents étaient trop espacés dans le temps pour avoir un joueur en commun. Toutefois, Aimé Jacquet a joué deux fois avec Jean Djorkaeff (en septembre et octobre 1968) avant de sélectionner son fils Youri à partir de février 1994.

Ruben Aguilar a fait des débuts très tardifs (à 27 ans et 6 mois), mais il vient de très loin : en 2013, à 20 ans, il évolue en DHR à Grenoble, l’année où Pogba et Varane, nés comme lui en 1993, sont déjà internationaux A. Mais parmi les internationaux récents, Wissam Ben Yedder a débuté à 27 ans et 7 mois en mars 2018, et Steven Nzonzi à 29 ans et 10 mois en novembre 2017, ce qui ne l’a pas empêché de devenir champion du monde neuf mois plus tard.

Sinon, Clément Lenglet a connu sa première défaite en sélection, après 10 premières capes marquées par neuf victoires et un nul (contre la Turquie). Il était le joueur en activité le plus capés parmi les invaincus. Game over.

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Année Ordre
8 Olivier Giroud 103 5844 68% 67 16 20 2011 859
14 Antoine Griezmann 84 6031 82% 59 13 12 2014 874
24 Paul Pogba 73 5655 86% 51 12 10 2013 868
28 Raphaël Varane 69 5846 96% 46 12 11 2013 867
33 Moussa Sissoko 64 3361 52% 41 10 13 2009 837
64 N’Golo Kanté 43 3230 84% 32 7 4 2016 884
91 Steve Mandanda 34 2961 94% 22 6 6 2008 826
93 Lucas Digne 34 2200 65% 23 6 5 2014 875
137 Anthony Martial 24 1032 50% 18 3 3 2015 882
178 Steven Nzonzi 19 875 42% 14 3 2 2017 898
278 Clément Lenglet 11 980 100% 9 1 1 2019 907
287 Wissam Ben Yedder 11 477 45% 7 1 3 2018 899
404 Léo Dubois 6 472 83% 5 0 1 2019 906
416 Kurt Zouma 6 279 33% 4 1 1 2015 880
671 Marcus Thuram 1 90 100% 0 0 1 2020 913
905 Ruben Aguilar 1 19 0% 0 0 1 2020 914

Voir le tableau des joueurs

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[862] France 0-2 Finlande

Amical
11 novembre 2020, 21h10 - Saint-Denis, Stade de France. 0 spectateur (huis clos).
arbitre : Nikola Popov (Bulgarie)
sélectionneur : Didier Deschamps - 106e match, 52 ans
disposition : 4-4-2

TACTIQUE
JPEG - 79.2 ko
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
0-1 28’ Marcus Forss
0-2 31’ Onni Valakari
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
16  Steve Mandanda  90      34 35  Marseille
20  Léo Dubois  71       6  26  Lyon
8  Ruben Aguilar  19      1  27  Monaco
2  Kurt Zouma  90   6  26 Chelsea
5  Clément Lenglet  80      11  25   FC Barcelone
4 Raphaël Varane  10     69 27 Real Madrid
19 Lucas Digne 90    34 27 Everton
15  Steven Nzonzi 90    19  31  Rennes
6 Paul Pogba  57     73 27 Manchester United
13  N’Golo Kanté  33      43  29 Chelsea
17  Moussa Sissoko  90     64  31  Tottenham
18 Wissam Ben Yedder  57     11 30 AS Monaco
7 Antoine Griezmann  33     84 29 FC Barcelone
22  Marcus Thuram  90      1  23  M’Gladbach
9 Olivier Giroud 57     103 34 Chelsea
10  Anthony Martial  33     24 24  Manchester United
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
1  Benoît Costil  1  33   Bordeaux
23 Mike Maignan 1 25 Lille
3 Presnel Kimpembe  11 25 Paris SG
21  Lucas Hernandez  20   24   Bayern Munich
12  Corentin Tolisso  23  26  Bayern Munich
14  Adrien Rabiot  9 25 Juventus Turin
11  Kingsley Coman  24 24  Bayern Munich
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
JPEG - 31.6 ko
RÉSUMÉ


 

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité