Jour de match 883 : France-Danemark

Publié le 3 juin 2022 - Bruno Colombari

Une première contre le Danemark en phase qualificative, le 3 juin pas très favorable, un record d’invincibilité en compétition qui peut tomber, le SdF sans restriction pour la première fois depuis novembre 2019 et le bâton de Netto remis en jeu.

GIF - 4.1 ko

C’est le code barres de France-Danemark

883e match depuis 1904 : 442 victoires, 185 nuls, 255 défaites ; 1581 buts marqués, 1212 encaissés

457e match à domicile : 266 victoires, 89 nuls et 101 défaites ; 921 buts marqués, 523 encaissés

371e match de compétition : 213 victoires, 80 nuls, 77 défaites ; 717 buts marqués, 366 encaissés

110e match à Saint-Denis : 71 victoires, 22 nuls, 16 défaites ; 216 buts marqués, 77 encaissés

17e match contre le Danemark : 8 victoires, 2 nuls, 6 défaites ; 20 buts marqués, 37 encaissés

Le Danemark jamais rencontré en phase qualificative

S’il y a déjà eu 16 France-Danemark depuis 1908, ce genre de match a toujours été en amical (8) ou en phase finale (8). Il y a quand même un cas particulier en 2015 : Français et Danois se sont rencontrés dans un groupe qualificatif pour l’Euro 2016, mais la France étant pays organisateur, ses matchs étaient amicaux. Elle les avaient d’ailleurs remporté tous les deux (2-0 à Saint-Etienne, 2-1 à Copenhague).

Seule l’Italie a été rencontrée plus souvent en phase finale (9 fois depuis les JO de 1920). Après le Danemark, les Bleus ont joué 6 fois contre l’Espagne, l’Uruguay et l’Allemagne et 5 fois contre la Suisse, le Portugal, le Mexique, la Belgique, le Brésil et l’Angleterre. Mais comme les Bleus retrouveront le Danemark en novembre prochain au Qatar, ce dernier rejoindra l’Italie. Voire la dépassera puisque un deuxième Danemark-France reste possible en demi-finale ou en finale…

Jouer un 3 juin

C’est plutôt inattendu : sur les sept matchs de l’équipe de France joués un 3 juin depuis 1904 (en fait depuis 1951), aucun n’a eu lieu en Coupe du monde ou à l’Euro. Il y a même plus d’amicaux (5) que de matchs de compétition (2) dans le lot et c’est heureux, car ça ne s’est pas très bien passé : deux victoires contre le Mexique en Corée du Sud lors de la Coupe des confédérations 2001 (4-0) et face à la Colombie avant l’Euro 2008 (1-0). Pour le reste, on a trois nuls contre l’Argentine en 1965, face au Brésil en 1997 (avec le fameux coup franc de Roberto Carlos à Lyon) et en Biélorussie en 2011. Les deux défaites commencent à dater, puisque c’était à Gênes contre l’Italie en 1951 et face à l’URSS au Parc en 1967.

Italie (1951) à Gênes - 1-4 - Amical
Argentine (1965) à Paris - 0-0 - Amical
URSS (1967) à Paris - 2-4 - Amical
Brésil (1997) à Lyon - 1-1 - Amical
Mexique (2001) à Ulsan - 4-0 - Conf
Colombie (2008) à Saint-Denis - 1-0 - Amical
Biélorussie (2011) à Minsk - 1-1 - qEuro
Danemark (2022) à Saint-Denis - qLN

Les stats à surveiller

 La série record d’invincibilité en compétition qui date de 1999, est qui a été égalée en novembre 2021 en Finlande, peut être battue si la France ne perd pas contre le Danemark : elle compte actuellement 27 matchs sans défaite hors matchs amicaux depuis juin 2019, soit 19 victoires et 8 nuls. Les Bleus n’ont plus perdu contre les Danois depuis juin 2002 (0-2).

 Boubacar Kamara pourrait être le 925e bleu s’il joue au Stade de France ce vendredi, et le 99e joueur aligné par Didier Deschamps depuis août 2012 (dont 64 nouveaux). Né le 23 novembre 1999, le Marseillais serait ainsi le troisième international A de cette génération, avec Mattéo Guendouzi et Moussa Diaby.

Voir le tableau des générations

 Le Stade de France accueille les Bleus sans restriction de jauge après sept matchs joués à huis clos partiel ou total en 2020 et 2021, pour un total cumulé de 7000 spectateurs (1000 contre le Portugal et l’Ukraine en octobre et novembre 2000 et 5000 face à la Bulgarie en juin 2021). Le dernier match sans restriction d’accueil remonte au 14 novembre 2019 contre la Moldavie, avec 70.000 spectateurs.

Voir le tableau des affluences

 La France n’a perdu qu’une fois sur 12 en Ligue des Nations en novembre 2018 à Rotterdam (9 victoires et 2 nuls). Elle reste sur cinq victoires consécutives depuis octobre 2020 : Croatie (2-1), Portugal (1-0), Suède (4-2), Belgique (3-2) et Espagne (2-1). A noter qu’un seul de ces cinq derniers matchs s’est joué à domicile (face à la Suède en novembre 2020).

 Didier Deschamps a dirigé 25 fois les Bleus un vendredi, sur 126 matchs depuis 2012 (17 victoires, 2 nuls et 6 défaites). Il a perdu l’aller en Ukraine en novembre 2013 (0-2), le quart de finale de la Coupe du monde en juin 2014 contre l’Allemagne (0-1), le match qualificatif pour la CM en juin 2017 à Solna contre la Suède (1-2) ou celui en Ligue des Nations à Rotterdam contre les Pays-Bas en novembre 2018 (0-2).

 En juin, son bilan est à peu près comparable : 33 matchs joués, 19 victoires, 8 nuls et encore 6 défaites, dont quatre lors des trois premières saisons (Uruguay 0-1 et Brésil 0-3 en 2013, Albanie 0-1 et Belgique 3-4 en 2015). Depuis c’est mieux avec 15 victoires, 6 nuls et seulement 2 défaites (Suède 2017 et Turquie 2019). Mais les Bleus restent sur trois nuls consécutifs en juin 2021 à l’Euro.

  Kylian Mbappé a marqué lors de chacune de ses 5 dernières sélections : un but contre la Belgique et un autre face à l’Espagne en octobre 2021, quatre contre le Kazakhstan et un en Finlande en novembre, et deux contre l’Afrique du Sud en mars. Mais ce n’est pas suffisant pour en faire un buteur métronome, puisqu’il n’a pas joué l’avant-dernier match, contre la Côte d’Ivoire à Marseille.

Lire l’article Buteurs en série (2) : les métronomes

 Détenu par les Bleus depuis leur victoire contre l’Espagne en octobre dernier, le bâton de Netto, trophée virtuel transmis de vainqueur en vainqueur depuis la finale de la Coupe d’Europe des nations 1960, est remis en jeu face au Danemark. Seules les équipes européennes peuvent concourir, donc la Côte d’Ivoire et l’Afrique du Sud, rencontrées en mars, n’étaient pas concernées.

Voir le site du bâton de Netto

Joueurs et buteurs contre le Danemark

138 joueurs ont participé à au moins un des 16 France-Danemark de l’histoire. C’est la génération 1998-2000 qui en a joué le plus, avec à sa tête Fabien Barthez (6 entre 1996 et 2006) qui n’en a manqué aucun, devant Lilian Thuram, Patrick Vieira, Zinédine Zidane et Marcel Desailly qui en ont disputé 5, alors que Thierry Henry, Sylvain Wiltord, Vincent Candela et Youri Djorkaeff en comptent 4. Dans le groupe actuel, Raphaël Varane et Antoine Griezmann en ont joué trois entre 2015 et 2018, tout comme Olivier Giroud. Lucas Digne, N’Golo Kanté, Presnel Kimpembe, Lucas Hernandez et Kylian Mbappé ont joué une fois. Mais pas Hugo Lloris, dont ce sera la première : en mars 2015 c’était Stéphane Ruffier qui gardait la cage, et Steve Mandanda l’a fait en octobre 2015 et en juin 2018, lors de la Coupe du monde en Russie. Quant à Paul Pogba, il n’a toujours pas croisé le Danemark et ne le fera pas en juin. Peut-être en septembre pour le retour, et sûrement en novembre au Qatar.

Côté buteurs, ils sont 13 à avoir marqué dont seulement quatre à l’avoir fait plusieurs fois. Les deux meilleurs sont Michel Platini et Olivier Giroud (auteur d’un doublé lors des six premières minutes à Copenhague en octobre 2015) alors que Thierry Henry et Sylvain Wiltord ont marqué deux fois. Les autres buteurs sont Youri Djorkaeff, Robert Pirès, Emmanuel Petit, Laurent Blanc, Jean-Pierre Papin, Georges Bereta et Emile Sartorius, qui avait sauvé l’honneur, si l’on peut dire, lors de la raclée monumentale (et record) subie lors des JO de 1908 à Londres (1-17).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.