Tableaux de bord 883 après France-Danemark

Publié le 4 juin 2022 - Bruno Colombari

Les Danois comme chez eux à Saint-Denis, trois titres virtuels égarés dans la nature, l’historique des doublés contre Lloris, un dix-huitième retournement de score en compétition et autres petites choses à glaner : les tableaux de bord préfèrent Babar à Cornelius.

6 minutes de lecture
PNG - 5.3 ko

C’est la première fois que le Danemark joue à Saint-Denis

Du moins contre l’équipe de France : les Danois avaient en effet éparpillé façon puzzle le Nigeria de Jay-Jay Okocha en juin 1998 (4-1) lors des huitièmes de finale de la Coupe du monde, juste après d’ailleurs avoir perdu face aux Bleus à Lyon au premier tour (1-2). Mais contre ces derniers, qu’ils ont pourtant souvent croisés depuis (2000, 2001, 2002, 2006, 2015 deux fois et 2018), ils n’avaient jamais joué au Stade de France. C’est désormais chose faite, et ils se sont bien amusés, en battant les Bleus 2-1, devenant la 14e équipe adverse à s’y imposer (en 110 matchs, dont 71 gagnés par la France). Et la quatrième à l’avoir emporté pour sa seule visite, après la République tchèque en 2003, la Slovaquie en 2006 et l’Argentine en 2007. En compétition, ils ne sont que cinq à pouvoir s’en vanter : la Russie en 1999 (2-3), la Biélorussie en 2010 (0-1), l’Espagne en 2013 (0-1), le Portugal en 2016 (0-1) et donc le Danemark en 2022.

PNG - 5.5 ko

L’arbitre : Felix Zwayer (Allemagne)

C’est la quatrième fois qu’il dirige un match de l’équipe de France. Ça s’était bien passé à Amsterdam contre les Pays-Bas en 2016 (3-2) ou face à la Jamaïque à Lens en 2014 (8-0) mais ça avait mal fini face à l’Espagne en 2017 (0-2), déjà au Stade de France. C’est le 67e match des Bleus arbitré par un Allemand (40 victoires, 9 nuls et 18 défaites).

PNG - 9 ko

Trois titres virtuels perdus

Si les Bleus sont toujours et encore au moins pour six mois champions du monde en titre, ils ont perdu face au Danemark les trois titres virtuels (et officieux, évidemment) détenus depuis leur victoire en octobre dernier contre l’Espagne. Le Danemark devient ainsi, grâce à l’improbable Andreas Cornelius, champion du monde UFWC (Unofficial World Championship) et détient le bâton de Nasazzi et le bâton de Netto, qui ne concerne que les équipes européennes. La bonne nouvelle, quand même, est que les Bleus auront l’occasion de les lui reprendre en septembre prochain lors du match retour, à condition bien sûr que les Danois ne perdent pas d’ici-là. S’ils le font, ce sera forcément contre l’Autriche ou la Croatie, que la France rencontrera aussi. Non mais !

PNG - 5.6 ko

L’adversaire : et un doublé pour Cornelius !

Il ne s’y attendait sûrement pas, et nous non plus. Andreas Cornielus, le très discret attaquant danois passé par Bordeaux il y a trois saisons, a réussi une sorte d’Eder au Stade de France, et plutôt deux fois qu’une, ce qui lui fait au moins un point commun avec le légendaire Emil Kostadinov (qui avait frappé au Parc, dans un autre siècle). Mais Cornelius n’est pas le premier à avoir inscrit un doublé à Lloris. Il y a cinq précédents : le Suisse Haris Seferovic à Bucarest en juin 2021, le Portugais Cristiano Ronaldo quelques jours avant (avec deux penalties), l’Anglais Harry Kane en juin 2017, le Belge Marouane Fellaini en juin 2015 et l’Espagnol Xabi Alonso en juin 2012. Six doublés adverses sur six en juin donc. A qui le tour ?

PNG - 5.9 ko

Le Danemark, quatorzième retourneur de score en compétition

Là aussi, ça faisait longtemps que ce n’était pas arrivé : les Bleus n’avaient plus perdu un match de compétition après avoir ouvert le score depuis cinq ans (Suède, juin 2017). Le Danemark rejoint les 13 autres adversaires à avoir retourné un score face à l’équipe de France, au cours de 18 matchs sur les 78 perdus en compétition depuis 1908. Contre la Suisse en juin 2021 à l’Euro, la France avait certes été éliminée après avoir mené 3-1, mais c’était aux tirs au but (donc statistiquement pas une défaite), et les Suisses avaient marqué les premiers.

PNG - 5.8 ko

En compétition, Deschamps ne perd pas souvent

Le 1-2 face au Danemark est la huitième défaite de Didier Deschamps sélectionneur en compétition après l’Espagne et l’Ukraine en 2013, l’Allemagne en 2014, le Portugal en 2016, la Suède en 2017, les Pays-Bas en 2018 et la Turquie en 2019. 8 sur 74, ça représente 11% de défaites dans des matchs à enjeu. Si on compare avec les cinq autres sélectionneurs comptant au moins 20 matchs de compétition, Aimé Jacquet reste indépassable puisqu’il n’en a perdu aucun (sur 22) ! Mais Deschamps fait mieux que Raymond Domenech (7 sur 47, soit 15%), Roger Lemerre (5 sur 24, soit 21%), Henri Michel (6 sur 26, soit 23%) ou Michel Hidalgo (9 sur 33, soit 27%). Et dans le détail, sur les 8 défaites de Deschamps, seulement trois ont entraîné une élimination : l’Allemagne en quart de finale de la Coupe du monde 2014, le Portugal en finale de l’Euro 2016 et les Pays-Bas en qualifications pour la Ligue des Nations 2019.

PNG - 7.5 ko

Le kit : deux de chute pour le bleu bleu rouge

Jusqu’à présent, il n’avait connu la défaite qu’une fois, face à la Finlande le 11 novembre 2020 : le kit bleu-bleu-rouge 2020, qu’on ne verra sans doute plus (l’équipe de France jouera en tout bleu ses deux prochains matchs et en blanc contre la Croatie à domicile) referme la boucle par un deuxième échec, encore à domicile.

Plus généralement, cet ensemble pas très esthétique a été porté 53 fois depuis 1995 (Slovaquie) et il a été plutôt efficace avec 34 victoires pour 12 nuls et seulement 7 défaites, dont celle contre le Portugal en juin 2016 à l’Euro, face à l’Allemagne en juillet 2014 à la Coupe du monde ou contre la Grèce en juin 2004 à l’Euro.

JPEG - 159.4 ko

L’indice de renouvellement : 7/11

L’amical contre l’Afrique du Sud en mars dernier ayant généré un gros renouvellement de l’effectif, le retour à une équipe quasiment type (sans Pogba, forfait) a entraîné une nouvelle rotation. Maignan, Saliba, Kimpembe, Clauss, Rabiot, Digne et Giroud ont été remplacés au coup d’envoi par Lloris, Koundé, L.Hernandez, Coman, T.Hernandez, Tchouaméni et Benzema.

PNG - 8.7 ko

Le score : le troisième 1-2 de l’ère Deschamps

Si le 1-2 est le troisième score de défaite le plus fréquent depuis 1904 (43 fois, contre 46 pour le 0-2 et 50 pour le 0-1), il est rare d’en voir depuis 2012. Ce n’est que la troisième fois que les Bleus perdent sur cette marque, les seuls précédents remontant à février 2013 face à l’Allemagne à Saint-Denis en amical, et en juin 2017 contre la Suède à Solna (en qualifications pour la Coupe du monde). Les trois fois, les Bleus ont ouvert le score avant de s’incliner en deuxième période.

PNG - 8.3 ko

Le buteur : Benzema marque au Stade de France, sept ans après

S’il avait rejoué à Saint-Denis en juin 2021 contre la Bulgarie, Karim Benzema n’y avait plus marqué depuis octobre 2014 face au Portugal. Contre le Danemark, il a inscrit son 37e but en équipe de France, se rapprochant de Michel Platini (41) et d’Antoine Griezmann (42). En compétition, il est le quatrième meilleur buteur français (22 buts) derrière Platini (27), Griezmann (28) et Henry (34) qui garde une avance confortable.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
3 Antoine Griezmann 42 0 105 0,40 1 8 5 0
5 Karim Benzema 37 +1 95 0,39 0 3 8 0
11 Kylian Mbappé 26 0 55 0,47 0 3 3 1
76 Kingsley Coman 5 0 38 0,13 0 0 1 0
79 Raphaël Varane 5 0 86 0,06 0 0 0 0
198 N’Golo Kanté 2 0 53 0,04 0 0 0 0
261 Théo Hernandez 1 0 6 0,17 0 0 0 0
289 Aurélien Tchouaméni 0 1 9 0,11 0 0 0 0
PNG - 5.5 ko

Les joueurs : Lucas Hernandez, Théo Hernandez et Aurélien Tchouaméni goûtent à la défaite

Le premier n’avait jamais perdu en compétition et restait sur 30 matchs sans défaite. Les deux autres n’avaient jamais perdu tout court. Série terminée pour tout le monde.
Sans jouer, Benjamin Pavard soigne ses stats puisqu’il n’a perdu que deux fois sur 42 sélections, une sacrée performance. Antoine Griezmann améliore encore son record de matchs consécutifs en sélection (62 depuis août 2017) alors que Lucas Hernandez intègre le top 100 des sélectionnés (32 capes, autant que Jean Baratte). Et Kingsley Coman attend toujours de jouer un match en intégralité. Il y était presque pour sa 38ème sélection, mais Guy Stéphan l’a rappelé sur le banc dans le temps additionnel. Encore raté !

Clas. Joueur Sel Tps
jeu
mn
G N P manqués%
tit
Année Ordre
2 Hugo Lloris 138 12429 83 32 23 36 79% 2008 833
8 Antoine Griezmann 105 7763 73 19 13 4 96% 2014 874
12 Karim Benzema 95 6175 53 25 17 102 48% 2007 820
16 Raphaël Varane 86 7242 57 17 12 34 72% 2013 867
41 Kylian Mbappé 55 4051 37 12 6 12 82% 2017 893
44 N’Golo Kanté 53 4091 37 11 5 31 63% 2016 884
81 Kingsley Coman 38 1950 25 9 4 48 44% 2015 883
100 Lucas Hernandez 32 2300 23 7 2 24 57% 2018 900
121 Adrien Rabiot 27 1837 17 8 2 41 40% 2016 889
298 Jules Koundé 10 701 7 2 1 6 63% 2021 915
323 Aurélien Tchouaméni 9 521 6 2 1 1 90% 2021 917
384 Théo Hernandez 6 540 5 0 1 2 75% 2021 919
425 Moussa Diaby 6 129 3 2 1 4 60% 2021 918
575 William Saliba 3 151 2 0 1 0 100% 2022 923
580 Christopher Nkunku 3 122 2 0 1 0 100% 2022 922
584 Jonathan Clauss 3 91 2 0 1 0 100% 2022 924

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[883] France 1-2 Danemark

Qualifications Ligue des Nations 2023
3 juin 2022, 20h45 - Saint-Denis, Stade de France, 75833 spectateurs
arbitre : Felix Zwayer (Allemagne)
sélectionneur : Didier Deschamps (remplacé ponctuellement par Guy Stéphan) - 127e match, 53 ans
disposition : 3-4-3

TACTIQUE
PNG - 176.3 ko
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 51’ Karim Benzema
1-1 68’ Andreas Cornelius
1-2 88’ Andreas Cornelius
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
1 Hugo Lloris 90 138 35 Tottenham
5 Jules Koundé 89   9 23 FC Séville
20 Moussa Diaby 1   6 22 Bayer Leverkusen
4 Raphaël Varane 60 86 29 Manchester Utd
17 William Saliba 30 3 21 Marseille
21 Lucas Hernandez 90    32  26 Bayern Munich
11 Kingsley Coman 89   38 25  Bayern Munich
15 Jonathan Clauss 1 3 29 Lens
22  Théo Hernandez 90 6 24  AC Milan
13 N’Golo Kanté 90 53 31 Chelsea
8 Aurélien Tchouaméni 90   9 22  AS Monaco
7 Antoine Griezmann 77     105 31 Atlético Madrid
14 Adrien Rabiot 23 27 27 Juventus Turin
10 Kylian Mbappé 45     55 23  Paris SG
12 Christopher Nkunku 45 3 24 RB Leipzig
19 Karim Benzema 90     94 34 Real Madrid
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
23 Alphonse Areola 3 29 West Ham
16 Mike Maignan 2 26 AC Milan
2 Benjamin Pavard 42 26 Bayern Munich
3 Presnel Kimpembe 26 26 Paris SG
18 Lucas Digne 44 28 Everton
6 Mattéo Guendouzi 3 22 Marseille
9 Wissam Ben Yedder 18 31 AS Monaco
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
JPEG - 31.6 ko
RÉSUMÉ VIDÉO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.