Tableaux de bord 851 après France-Albanie

Publié le 8 septembre 2019 - Bruno Colombari

L’entrée de Jonathan Ikoné dans le tableau des joueurs et celui des buteurs, le premier pénalty manqué par Griezmann, Giroud qui dépasse Wiltord, un arbitre récidiviste et le quinzième 4-1 de l’histoire des Bleus : les tableaux de bord font leur rentrée.

C’est la première fois qu’Antoine Griezmann manque un pénalty

PNG - 5.3 ko

Il en avait tiré sept depuis la demi-finale de l’Euro contre l’Allemagne à Marseille, en juillet 2016, et il les avait tous transformés (Allemagne 2016 donc, Luxembourg 2017, Italie, Australie, Argentine, Croatie et Islande en 2018). Contre l’Albanie, Antoine Griezmann, meilleur spécialiste de l’exercice dans l’histoire de l’équipe de France, a manqué un pénalty. Mieux valait le faire un soir comme ça qu’en finale de la Coupe du monde.

JPEG - 81.7 ko

Sur 93 pénaltys accordés, les Français en ont manqué 16, dont trois par Papin (eh oui), deux par Benzema et deux autres par Paul Nicolas dans les années 1920. Laurent Blanc, Christophe Dugarry, Thierry Henry et Zinédine Zidane en ont aussi manqué un, tout comme Bixente Lizarazu, Yannick Stopyra, Roger Piantoni ou Robert Jonquet.

Les dix derniers sifflés en faveur des Bleus depuis juin 2015 avaient été réussis par quatre tireurs différents : Valbuena, Griezmann (7), Mbappé et Giroud. Les deux derniers échecs remontaient à 2014, signés Benzema contre la Suisse en juin et la Suède en octobre.

Voir le tableau des pénaltys

L’arbitre : Jésús Gil Manzano, récidiviste

PNG - 5.5 ko

L’Espagnol avait déjà dirigé un match des Bleus, le 18 novembre 2014 à Marseille contre la Suède. Et, déjà, il avait accordé un pénalty que Karim Benzema avait expédié au-dessus de la transversale. Sans conséquence pour le score, puisque Raphaël Varane avait marqué auparavant (1-0).

L’Espagne est le 4e pays ayant fourni le plus d’arbitres différents contre les Bleus (35) derrière la Belgique (38), l’Italie (48) et l’Angleterre (64). Avec eux, le bilan est bon : 30 victoires pour 8 défaites et 19 nuls. Le dernier match perdu avec un arbitre espagnol au sifflet remonte au mois d’août 2010 à Oslo contre la Norvège pour les débuts de Laurent Blanc.

Voir le tableau des arbitres

L’adversaire : l’Albanie redevient plus facile à jouer

PNG - 5.6 ko

Après avoir donné du fil à retordre aux Bleus lors des trois dernières oppositions (1-1 à Rennes en novembre 2014 après avoir mené 1-0, 0-1 à Elbasan en juin 2015, 2-0 à Marseille en juin 2016 avec deux buts dans le temps additionnel), l’Albanie est rentrée dans le rang : le 4-1 de septembre 2019 est proche du 3-0 d’octobre 2011 ou du 5-0 de mars 1991. A l’extérieur, avant la défaite de 2015, l’équipe de France s’était imposée à Tirana par un but d’écart en 2011 (2-1) et 1990 (1-0). On verra si elle fait mieux lors du retour en novembre prochain.

Voir le tableau des adversaires

Le score : quinzième 4-1 depuis 1904

PNG - 7.8 ko

C’est la troisième fois que l’équipe de France gagne un match 4-1 depuis l’arrivée de Didier Deschamps au poste de sélectionneur. Les deux précédents datent d’octobre 2016 contre la Bulgarie, déjà à Saint-Denis, et de mars 2019 face à la Moldavie à Chisinau, tous en compétition.

Depuis 1904, on en compte 15, dont trois sur terrain neutre en phase finale de Coupe du monde, en 1930 (Mexique) et en 1982 (Koweït et Irlande du Nord). En amical, les Bleus s’étaient imposés sur ce score en Ukraine en 2011, contre l’Algérie en 2001 ou au Japon en 1994. Enfin, c’est un score aussi courant à domicile qu’à l’extérieur (6 fois).

Voir la matrice des scores

L’indice de renouvellement :8/11

PNG - 76.6 ko

Le match contre Andorre le 11 juin dernier ayant donné lieu à une large rotation d’effectif, celui contre l’Albanie a logiquement entraîné un renouvellement massif, accentué par les forfaits de Pogba, Thauvin, Ndombele et Mbappé, tous titulaires dans les Pyrénées. Il y a donc eu 8 changements : Pavard (pour Dubois), Varane (Zouma), Hernandez (Mendy), Matuidi (Ndombele), Tolisso (Pogba), Coman (Thauvin), Lemar (Mbappé) et Giroud (Ben Yedder). Seuls Lloris, Lenglet et Griezmann ont débuté les deux derniers matchs.

Les buteurs : Ikoné 340e, Coman triple son total

PNG - 8.3 ko

Jonathan Ikoné, 340e buteur de l’histoire des Bleus, a marqué pour sa première sélection. C’est le 98e à le faire, le premier depuis juin 2011 ou Marvin Martin (doublé) et Younès Kaboul avaient score contre l’Ukraine lors de leurs débuts en équipe de France. Parmi les joueurs encore en activité, on peut citer Mathieu Valbuena (mai 2010), Bafétimbi Gomis (mai 2008), Hatem Ben Arfa (octobre 2007) et Karim Benzema (mars 2007). Marquer pour sa première sélection fait certes un merveilleux souvenir mais ça ne garantit pas une grande carrière internationale : Julien Faubert (en 2006) peut en témoigner, puisqu’il n’a jamais été rappelé par la suite.

Kingsley Coman a réussi son premier doublé en sélection et triplé son total de buts, son premier datant de mars 2016 contre la Russie.
L’autre buteur du soir est Olivier Giroud, qui en est à 36 en 92 sélections, dont 15 inscrits à Saint-Denis, le huitième pour ses 9 derniers matchs au Stade de France : depuis deux ans, il n’y a que contre l’Allemagne en octobre 2018 (doublé de Griezmann) qu’il n’a pas marqué là-bas. Ce but lui permet d’améliorer sa moyenne de buts par match (0,39), qui reste inférieure à celle de Griezmann même si ce dernier n’a pas marqué.

Joueur Buts + Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
3 Olivier Giroud 36 +1 92 0,39 0 1 6 1
8 Antoine Griezmann 29 0 73 0,40 1 7 4 0
43 Blaise Matuidi 9 0 82 0,11 0 0 2 0
88 Thomas Lemar 4 0 19 0,21 0 0 1 0
102 Raphaël Varane 4 0 59 0,07 0 0 0 0
126 Kingsley Coman 3 +2 18 0,17 0 0 1 0
197 Jonathan Ikoné 1 +1 1 1,00 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

Le joueur : Olivier Giroud dans le top 10

PNG - 5.5 ko

En dépassant Sylvain Witord au temps de jeu (92 matchs joués chacun, mais 209 minutes de plus pour l’attaquant de Chelsea), Olivier Giroud est entré dans le top 10 où il rejoint Hugo Lloris parmi les joueurs en activité.

Le prochain pourrait être Blaise Matuidi : s’il joue l’Euro, il devrait y arriver. En attendant, il a dépassé Youri Djorkaeff et talonne Manuel Amoros, les trois hommes comptant 82 sélections.

Antoine Griezmann a pour sa part dépassé Michel Platini avec qui il était à égalité au nombre de sélections, mais avec un temps de jeu moindre.

Jonathan Ikoné est le 908e joueur de l’histoire des Bleus, il est aussi le deuxième de la génération 1998, celle de Kylian Mbappé avec lequel il partage aussi la même ville de naissance (Bondy).

Voir le tableau des générations
Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts
4 Hugo Lloris 113 10149 100% 66 25 22 0
10 Olivier Giroud 92 5217 67% 59 14 19 36
15 Blaise Matuidi 82 5741 85% 57 10 15 9
23 Antoine Griezmann 73 5159 82% 51 11 11 29
35 Raphaël Varane 59 5071 98% 39 10 10 4
117 Lucas Digne 26 1562 58% 16 6 4 0
138 Benjamin Pavard 23 1760 83% 17 4 2 1
148 Nabil Fekir 22 408 9% 14 5 3 2
173 Thomas Lemar 19 882 42% 11 5 3 4
182 Kingsley Coman 18 896 44% 13 2 3 3
208 Lucas Hernandez 16 1133 81% 12 3 1 0
211 Corentin Tolisso 16 894 63% 12 3 1 0
581 Clément Lenglet 2 180 100% 2 0 0 0
903 Jonathan Ikoné 1 13 0% 1 0 0 1
Voir le tableau des joueurs

La feuille de match

PNG - 5.9 ko

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[851] France 4-1 Albanie

Qualifications Euro 2020
7 septembre 2019, 20h45 - Saint-Denis, Stade de France, 78 000 spectateurs.
arbitre : Jesus Gil Manzano (Espagne)
sélectionneur : Didier Deschamps - 95e match, 50 ans
disposition : 4-2-3-1

TACTIQUE
JPEG - 64.8 ko
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 8’ Kingsley Coman Raphaël Varane
2-0 27’ Olivier Giroud Lucas Hernandez
3-0 68’ Kingsley Coman Antoine Griezmann
4-0 85’ Jonathan Ikoné Nabil Fekir
4-1 90’ Sokol Cikalleshi sur pénalty
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
 1  Hugo Lloris  90      113  32 Tottenham
2 Benjamin Pavard  90      23 23 Bayern Munich
 4  Raphaël Varane  90      59  26   Real Madrid
 19  Clément Lenglet  90  2  24  FC Barcelone
21  Lucas Hernandez 80        16  23  Bayern Munich
 3  Lucas Digne  10       26  26   Everton
12  Corentin Tolisso 90       16  25  Bayern Munich
14  Blaise Matuidi  90      82  32  Juventus
 11  Kingsley Coman  77      18  23   Bayern Munich
 22  Jonathan Ikoné  13      1  21  Lille
 7 Antoine Griezmann  90      72 28 FC Barcelone
 9  Olivier Giroud   90      92  32   Chelsea
 8  Thomas Lemar  84      19  23   Atlético Madrid
 18  Nabil Fekir  6       22   26  Betis Séville
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
 16  Alphonse Aréola  3 26 Real Madrid
23 Mike Maignan 0 24 Lille
 13  Léo Dubois  2 24  Lyon
 20  Kurt Zouma   5  24 Chelsea
5 Samuel Umtiti 31 25 FC Barcelone
 6  Mattéo Guendouzi  0   20   Arsenal
 15  Steven Nzonzi 14   30   Galatasaray
 17  Moussa Sissoko 58  30  Tottenham
 10 Wissam Ben Yedder   4  29  AS Monaco

Les noms en italique indiquent les remplaçants, « nb sel » le nombre de sélections à l’issue du match, « e/s » les entrées et sorties. Dans la colonne « cas », = capitaine, = début de carrière, = fin de carrière, =averti, = expulsé. Dans la partie buts, CPA désigne les coups de pied arrêtés (coup franc, pénalty ou corner direct)
RÉSUMÉ


 

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité