Fin de série : la France s’arrête aux quatre quarts

Publié le 1er juillet 2021, mis à jour le 21 juillet 2021 - Matthieu Delahais

Depuis 2012, les Bleus figuraient systématiquement dans le top 8 à l’Euro (2012 et 2016) et à la Coupe du monde (2014 et 2018). Une série brillante et inédite pour l’équipe de France, même si d’autres sélections ont fait mieux. Lesquelles ?

Depuis le cuisant échec de la Coupe du monde 2010, les Bleus restaient sur une intéressante progression. Quart-finalistes de l’Euro 2012 puis de la Coupe du monde 2014, ils sont ensuite devenus vice-champions d’Europe en 2016 avant de conquérir le monde deux ans plus tard.

Seuls les Diables Rouges rivalisent avec la France sur cette période, puisque les Belges ont été quart-finalistes de la Coupe du monde 2014 et de l’Euro 2016, puis ont terminé troisième de la dernière Coupe du monde avant de s’inviter dans le top 8 européen ces derniers jours. L’Angleterre, quatrième mondiale en 2018, jouera dans les jours à venir son deuxième quart de finale de rang.

Pour les Bleus, ces quatre apparitions de rang dans le top 8 mondial ou européen étaient une première. Jusque-là, l’équipe de France n’avait atteint ce rang (ou plus) que trois de suite dans le meilleur des cas. La génération Platini (1982-86) a été la première à réaliser cette performance en faisant à chaque fois mieux avec trois derniers carrés de rang. Les champions du monde et d’Europe 1998-2000 avait fait aussi bien puisqu’ils avaient déjà atteint le dernier carré en 1996.

Contrairement aux apparences, cette série qui s’est terminée face à la Suisse est un exploit assez rare. Seules quatre équipes (mais trois nations) ont fait mieux à l’échelle européenne.

Embed from Getty Images


L’Allemagne évidemment, mais aussi l’URSS et les Pays-Bas

Pour trouver l’équipe la plus régulière, ce n’est pas bien compliqué. Il s’agit de l’Allemagne, qui a systématiquement été présente dans le top 8 entre 1970 et 1998, soit 15 fois de rang. Au cours de cette période, les Allemands ont remporté deux Coupes du monde (1974 et 1990) et trois Euros (1972, 1980 et 1996). Et s’ils ne sont pas sortis du premier tour de l’Euro 1984, c’était un tournoi à huit équipes, donc l’équivalent d’un niveau de quart-finaliste.

La deuxième meilleure série est plus difficile à trouver. Il s’agit de l’URSS (1958-1972) avec huit tops 8 de rang. Si les Soviétiques n’ont atteint le dernier carré mondial qu’à une occasion (1966), ils joué trois des quatre premières finales européennes, remportant celle de 1960 (défaites en finale en 1964 et 1972).

Les Allemands (2006-2016) complètent ce podium mais avec mieux que des tops 8. Sur cette période, la Mannschaft a atteint systématiquement les demi-finales, ne parvenant en finale qu’en 2008 (perdue face à l’Espagne) et 2014 (gagnée face à l’Argentine).

Enfin, les Pays-Bas ont fait mieux que la France (2012-2018) et que la Belgique (série en cours depuis 2014), avec cinq présences consécutives en quart de finale ou mieux. Demi-finalistes de l’Euro 1992, de l’Euro 2000 et de la Coupe du monde 1998, les Néerlandais ont échoué en quarts de finale en 1994 et 1996 (face à la France).

Embed from Getty Images


Les séries de trois sont plus fréquentes

L’Italie (championne du monde en 1934 et 1938, puis quart de finaliste en 1950), la Hongrie (quart-finaliste des Coupes du monde 1962 et 1966, demi-finalistes de l’Euro 1964), l’Angleterre (championne du monde en 1966, demi-finaliste de l’Euro 1968 et quart-finaliste au mondial 1970), les Pays-Bas (vice-champions du monde 1974 et 1978 et demi-finaliste de l’Euro 1976), l’Italie à nouveau (quatrième de la Coupe du monde 1978, puis de l’Euro 1982 et championne du monde en 1982), le Portugal (finaliste de l’Euro 2004, demi-finaliste mondial deux ans plus tard et quart-finaliste européen en 2008) et surtout l’Espagne (avec son triplé Euro-Coupe du monde-Euro entre 2008 et 2012) ont réalisé la passe de trois. Il faut bien entendu y ajouter les Bleus de 1982-86 et 1996-2000 avec trois titres (1984, 1998 et 2000).

Embed from Getty Images


A la lecture de ces chiffres, on constate que parvenir à minima six fois de suite dans le top 8 garantit au moins un titre (cinq victoires pour les Allemands lors de la période 1970-1998, puis une lors des années plus récentes (2006 à 2016), une pour les Soviétiques entre 1958 et 1972). Parmi les trois nations ayant atteint quatre quarts de finale de suite, seule la France (championne du monde en 2018) a été sacrée, mais la Belgique pourrait la rejoindre cette année. Les Néerlandais n’ont pour leur part pu faire mieux que des demi-finales. Neuf équipes ont été quarts de finaliste trois de rang et six d’entre elles ont été sacrées. La Hongrie (1962-1966), Les Pays-Bas (1974-78) et le Portugal (2004-2008) sont restés bredouilles en dépit de leur constance au plus haut niveau.

Parmi les 15 équipes présentes trois de suite à minima en quart de finale, 11 ont été sacrées (mais les Belges peuvent être la douzième). Si arriver en quart de finale peut ressembler à un objectif minimal pour certaines équipes, y accéder régulièrement finit presque systématiquement par déboucher sur un titre…

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité