Michel Platini

Né le 21 juin 1955 à Jœuf, il débute chez les Bleus en 1976 et joue 72 matches jusqu’en 1987, inscrivant 41 buts. Il remporte l’Euro 84 presque à lui tout seul (9 buts en 5 matches), rafle trois Ballons d’or en 1983, 1984 et 1985, mais joue deux Coupes du monde diminué par des blessures en 1982 et 1986. Sélectionneur entre 1988 et 1992, il bâtit une équipe de contre privée de meneur de jeu axial et dotée de deux buteurs (Papin et Cantona). Vice-président du comité d’organisation de la coupe du monde 1998, il intègre ensuite la FIFA avant de devenir président de l’UEFA de 2007 à 2015.

Quand les Bleus étaient aux Jeux olympiques

Publié le 29 juillet 2021 - Bruno Colombari

Déjà éliminée des JO Tokyo, l’équipe de France attendra 2024 et le prochain tournoi olympique pour lequel elle a joué 34 matchs entre 1900 et 2021, en 12 participations. Six rencontres seulement sont reconnues comme des sélections A par la FFF et la FIFA. Voici leur histoire.

Pas de doute, c’est le mois d’août

Publié le 5 mars 2021 - Bruno Colombari

Longtemps ignoré du calendrier international, le mois d’août a ensuite accueilli des amicaux contre des clubs, donc officieux. Puis il a lancé la saison pendant un quart de siècle, avant d’être à nouveau délaissé.

25 juin 1986 : RFA-France

Publié le 16 février 2021 - Bruno Colombari

Aussi frustrant que la finale de 2016 contre le Portugal et aussi inéluctable que le quart de finale 2014 à Rio, ce match signe la fin de la génération 82-86, celle de Platini, Giresse, Bossis, Rocheteau et Tigana. Elle ne sera jamais championne du monde.

21 juin 1986 : Brésil-France

Publié le 9 février 2021 - Bruno Colombari

Version solaire et éblouissante de Séville, le quart de finale de Guadalajara est tellement immense qu’il n’aurait pas dû désigner de vainqueur. A moins qu’il n’y en ait eu deux, finalement. Brésil-France, sommet du jeu.