Michel Platini

Né le 21 juin 1955 à Jœuf, il débute chez les Bleus en 1976 et joue 72 matches jusqu’en 1987, inscrivant 41 buts. Il remporte l’Euro 84 presque à lui tout seul (9 buts en 5 matches), rafle trois Ballons d’or en 1983, 1984 et 1985, mais joue deux Coupes du monde diminué par des blessures en 1982 et 1986. Sélectionneur entre 1988 et 1992, il bâtit une équipe de contre privée de meneur de jeu axial et dotée de deux buteurs (Papin et Cantona). Vice-président du comité d’organisation de la coupe du monde 1998, il intègre ensuite la FIFA avant de devenir président de l’UEFA de 2007 à 2015.

17 juin 1986 : France-Italie

Publié le 2 février 2021 - Bruno Colombari

Inutile d’aller très vite sur la pelouse du stade olympique de Mexico, il suffit de partir à point : avec deux buts inscrits au début de chaque mi-temps, l’équipe de France maîtrise une Italie dépassée puis résignée et file en quart de finale, direction Guadalajara.

Sélectionneurs, une vie après les Bleus

Publié le 28 décembre 2020 - Bruno Colombari

L’annonce de l’arrivée surprise de Raymond Domenech sur le banc du FC Nantes, quelques jours après la signature de Laurent Blanc à Al-Rayyan donne l’occasion de revenir sur les parcours des ex-sélectionneurs.

Dans l’ombre des géants (2/4) : Giresse et Platini

Publié le 17 mai 2020 - Bruno Colombari

L’un est le roi du jeu court, petit gabarit et tempérament effacé. L’autre est le dieu des passes longues, technique irréprochable et ego à l’avenant. Plutôt que les mettre en concurrence, Michel Hidalgo a choisi de les associer. Pour le plus grand bénéfice des deux.

Griezmann, Zidane, Platini, Kopa : stats croisées

Publié le 18 octobre 2019 - Bruno Colombari

Les quatre grands du football français ont joué à des périodes bien différentes (sur une amplitude de 70 ans) mais à des postes finalement assez proches. Tous étaient à la fois buteurs et passeurs, et brillaient quand le niveau s’élevait.