Accueil > Tableaux de bord > Tableaux de bord 787 après Arménie-France (0-3)

télécharger l'article au format PDF

Tableaux de bord 787 après Arménie-France (0-3)

Publié le 15 octobre 2014, mis à jour le 29 novembre 2014

Gagner à 3435 kilomètres de ses bases, c’est possible, et même avec la manière : les tableaux de bord vous font voyager au retour d’Arménie, avec une édition spéciale sur les résultats obtenus en fonction de la distance.

Erevan, au bout du bout de l’Europe

De tous les déplacements des Bleus dans la zone Europe, Erevan est la destination la plus lointaine, avec ses 3435 kilomètres de Paris. Si on s’intéresse aux résultats des Bleus en fonction de l’éloignement de la capitale, que constate-t-on ?

Tout d’abord, que l’équipe de France est très casanière. Elle est restée dans un rayon de 12 kilomètres autour du centre de Paris 312 fois (sur 787 matches), soit près de 40% du total. Evidemment, les victoires sont majoritaires à si courte portée, mais pas tant que ça : 53%, contre 21% de nuls et 26% de défaites.

JPEG - 70 ko

Le deuxième cercle de notre étude va de l’extérieur de la région parisienne jusqu’à la ville métropolitaine la plus éloignée, à savoir Monaco (690 km). Ce qui comprend toutes les villes françaises (hormis bien sûr Saint-Denis de la Réunion et Pointe-à-Pitre) qui ont accueillies les Bleus, mais aussi des villes belges et suisses et néerlandaises, bon nombre de villes allemandes (Cologne, Gelsenkirchen, Francfort, Stuttgart, Hanovre, Brême et Munich) et anglaises (londrès, Sheffield, Manchester, Leeds et Liverpool), ainsi que Milan et Turin en Italie. Les résultats sont plutôt corrects, avec 49% de victoires et 46 sur 106 acquises à l’extérieur.

Le troisième cercle englobe l’Europe au-delà de 700 kilomètres, jusque donc en Arménie. Là, les résultats sont à l’équilibre, avec 38% de victoires pour 35% de défaites. Parmi ces villes, certaines sont particulièrement hostiles, comme Sofia (6 défaites en 8 matches), Moscou ou Stockholm (une victoire en sept rencontres).

JPEG - 69.1 ko

Le quatrième cercle sort de l’Europe et englobe l’Asie, l’Afrique et la moitié de l’Amérique du Sud, dans un rayon de 10 000 kilomètres. Là, les stats sont bien meilleures, avec 56% de victoires. On y trouve Rio, New York, Séoul, Tokyo, Le Cap ou Mexico.

Enfin, le dernier cercle, au-delà de 10 000 km, nous propulse dans le cône sud-américain (Montevideo, Buenos Aires, Mar del Plata, Santiago) et l’Australie, avec la destination la plus lointaine, à savoir Melbourne et ses 16 810 km, le record actuel. Et là, on voit bien à quel point les Français sont casaniers : avec 4 victoires pour 8 défaites, la balance est très négative.

Voir le tableau des villes

Et un, et deux, et trente-trois 3-0 !

Ce n’est évidemment pas le score le plus fréquent, mais c’est la 33e fois que les Bleus gagnent un match par 3-0. C’est la cinquième fois sur terrain adverse après la Géorgie en 2006, l’Allemagne en 2003, le Portugal en 1983 et le Luxembourg en 1966. Il faudrait ajouter les quatre 3-0 obtenus sur terrain neutre contre le Honduras cette année (à Porto Alegre), le Danemark en 2000 (à Bruges) la RDA en 1990 (à Koweït City) et la Hongrie en 1986 (à Leon).

Voir la matrice des scores

Classement des joueurs

Même s’il n’a joué qu’une poignée de minutes à Erevan, Karim Benzema engrange une sélection de plus et prend de l’avance sur ses poursuivants immédiats, Lloris et Evra. Il talonne désormais Max Bossis et entrera dans le top 15 sans doute l’été prochain.

Mathieu Valbuena vise lui le top 50 : s’il joue les deux prochains matches et pas Bacary Sagna, le milieu offensif rejoindra le latéral droit d’ici la fin de l’année. Plus loin, Moussa Sissoko pourrait intégrer le top 100 avant Mathieu Debuchy, toujours d’ici la fin 2014. Enfin, Paul Pogba a fêté à Erevan sa vingtième sélection par un joli slalom dans la surface, tandis que Raphaël Varane continue de brûler les étapes en récupérant le brassard dès sa quinzième sélection, à seulement 21 ans et six mois. Vertigineux.

JPEG - 57.6 ko

Joueur Sel Tps
de jeu
en mn
%
matches
titul
G N P Buts Cap
18 Karim Benzema 75 4728 73% 41 19 15 25 0
55 Mathieu Valbuena 42 2525 67% 25 7 10 6 0
83 Blaise Matuidi 32 2105 81% 19 6 7 4 3
91 Loïc Rémy 30 1277 43% 16 9 5 7 0
108 Moussa Sissoko 25 1223 48% 15 5 5 1 0
147 Paul Pogba 20 1478 85% 14 3 3 5 0
162 Stève Mandanda 18 1566 89% 12 2 4 0 1
197 Raphaël Varane 15 1289 93% 11 2 2 0 1
229 Antoine Griezmann 12 645 58% 9 2 1 4 0
274 Dimitri Payet 9 439 56% 6 1 2 0 0
347 Morgan Schneiderlin 6 290 50% 4 2 0 0 0
348 Lucas Digne 6 381 50% 4 2 0 0 0
349 Christophe Jallet 6 466 67% 3 1 2 1 0
Voir le tableau des joueurs

Classement des buteurs

Encore une fois, c’est en tant que remplaçant que Antoine Griezmann a marqué, pour la quatrième fois. Il ne l’a jamais fait lors de ses sept titularisations. André-Pierre Gignac rejoint Paul Pogba avec cinq buts tandis qu’Antoine Griezmann fait désormais aussi bien que Blaise Matuidi, en moins de matches évidemment. A noter enfin la belle 47e place de Loïc Rémy. Il ne fait pas beaucoup de bruit, mais il en est déjà à 7 buts. Pour un joueur qui est remplaçant plus d’une fois sur deux, c’est déjà bien.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
9 Karim Benzema 25 0 75 0,33 0 2 4 0
47 Loïc Rémy 7 +1  30 0,23 0 0 0 0
56 Mathieu Valbuena 6 0 42 0,14 0 0 0 0
69 André-Pierre Gignac 5 +1 19 0,26 0 0 1 0
70 Paul Pogba 5 0 20 0,25 0 0 0 0
81 Antoine Griezmann 4 +1  12 0,33 0 0 1 0
93 Blaise Matuidi 4 0 32 0,13 0 0 1 0
243 Christophe Jallet 1 0 6 0,17 0 0 0 0
308 Moussa Sissoko 1 0 25 0,04 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

La feuille de match

Le onze de départ, les remplacements, le capitaine (signalé par une astérisque blanche pour le capitaine au coup d’envoi, par une astérisque grise pour le capitaine qui a pris le brassard en cours de match), les buts (dans un cercle blanc) et les réservistes regroupés sur une fiche. La couleur de la fiche dépend du résultat : bleu pour une victoire, gris pour un nul et rouge pour une défaite.

PNG - 57.3 ko

Les articles liés



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 8