Tableaux de bord 805 après France-Albanie

Publié le 16 juin 2016, mis à jour le 18 septembre 2017

PNG - 21.7 koLe quinzième match des Bleus à Marseille, une sixième victoire d’affilée pour Deschamps, les débuts de tournoi à deux victoires, le 15 juin porte-bonheur : les tableaux de bord sont eux aussi qualifiés pour les huitièmes de finale.

Zoom sur : sixième victoire consécutive pour Deschamps

Depuis 2012, l’actuel sélectionneur n’avait jamais réussi à enchaîner plus de cinq victoires d’affilée (septembre-novembre 2015). Il en est désormais à six depuis le début de l’année 2016. Avant lui, qui avait fait mieux ?

JPEG - 47.1 ko

Jacques Santini détient le record de victoires consécutives, à savoir 14 entre mars 2003 et février 2004. Aimé Jacquet avait fait presque aussi bien avec 10 succès de rang entre septembre 1995 et juin 1996. La série s’était d’ailleurs achevée après une victoire en ouverture de l’Euro contre la Roumanie. Viennent ensuite avec 9 victoires consécutives Michel Platini (entre septembre 1990 et novembre 1991) et Michel Hidalgo (entre février et juin 1984). C’est d’ailleurs cette dernière série qui ressemble le plus à celle en cours, puisqu’elle avait eu lieu une année d’Euro à domicile et avait commencé en début d’année civile. Si les Bleus de Deschamps battent la Suisse et remportent le huitième et le quart de finale, ils feront aussi bien que leurs aînés de 1984. Pour faire mieux, il faudrait gagner aussi la demi-finale.

Roger Lemerre vient ensuite avec 7 victoires de rang entre septembre 1999 et mai 2000, alors que Laurent Blanc en avait enchaîné 6 entre septembre 2010 et mars 2011, de même que Gérard Houllier entre octobre 1992 et juillet 1993. Raymond Domenech se sera arrêté à 5 entre mars et août 2007, alors que Henri Michel ne gagnera jamais plus de trois matches consécutifs (entre octobre et décembre 1984), comme Georges Boulogne (novembre 1970-janvier 1971) et Henri Guérin (septembre-novembre 1967). Stefan Kovacs ne s’offrira qu’une microscopique série de 2 (novembre 1973-mars 1974), mais c’est toujours mieux que Louis Dugauguez qui en 9 matches entre 1966 et 1967 n’a jamais enchaîné deux victoires d’affilée.

Voir le tableau des matches

Commencer un tournoi par deux victoires

Ce n’est que la cinquième fois que l’équipe de France commence un Euro ou une coupe du monde par deux victoires d’affilée. Les trois premières, ça lui avait porté chance puisqu’elle était allé au bout (Euro 1984, Mondial 1998, Euro 2000). La quatrième, c’était en 2014 et l’aventure s’était arrêtée en quart de finale. Que nous réserve 2016 ?

PNG - 32.5 ko

Sous le ciel bleu de Marseille

C’est la quinzième fois que l’équipe de France joue à Marseille, la quatorzième qu’elle se produit au stade Vélodrome : en 1921 ce dernier n’était pas construit et les Bleus avaient joué au stade de l’Huveaune face à l’Italie (1-2) devant 15 000 personnes. Marseille est d’ailleurs la ville française hors région parisienne (Paris, Colombes et Saint-Denis arrivent en tête) ayant le plus souvent accueilli la sélection nationale. C’est aussi celle où elle a le plus souvent perdu : quatre défaites dont les trois premiers matches qu’elle y a joué contre l’Italie en 1921, la Suisse (0-2) pendant la guerre en 1942, la Tchécoslovaquie (0-2) en 1960 pour la troisième place de la première coupe d’Europe des Nations et l’Argentine de Messi et de Maradona sélectionneur (0-2) en 2009. Elle y a aussi concédé trois nuls face à la Yougoslavie (1-1) et la RFA (1-1) en 1968 et la Norvège (3-3) en 1998. Elle compte huit victoires acquises contre le Luxembourg (4-1) en 1965, l’Ecosse (2-0) et le Portugal (3-2) en 1984, l’Afrique du Sud (3-0) en 1998, le Maroc (1-0) en 1999, la sélection FIFA (5-1) en 2000, la Suède (1-0) en 2014 et donc l’Albanie (2-0) en 2016.

JPEG - 48.6 ko

Voir le tableau des villes

Le 15 juin, ça porte chance !

Il y a des jours comme ça où tout vous réussit. Pour le Bleus, le 15 juin est une date favorable. L’équipe de France a joué six fois à ce moment-là de l’année, et elle compte cinq victoires pour un nul. Hormis un anecdotique France-Afrique amical à Maceio en 1972 (première confrontation contre une sélection africaine, tout de même), on y trouve cinq matches de phase finale. Il y a eu certes un nul face à l’Espagne à l’Euro 1996 (1-1), mais aussi une victoire précieuse contre l’Ecosse en coupe du monde 1958 qui ouvre les portes des quarts de finale aux coéquipiers de Raymond Kopa, et trois succès lors des quatre dernières années à Donetsk contre l’Ukraine en 2012 (2-0), à Porto Alegre face au Honduras en 2014 (3-0) et donc à Marseille contre l’Albanie en 2016 (2-0). En 2018, la coupe du monde commencera le 14 juin en Russie. Si les Bleus débutent le lendemain, on peut déjà ouvrir les paris...

André-Pierre Gignac et Antoine Griezmann entrent dans les tableaux de l’Euro

Pour l’instant, Didier Deschamps n’a fait jouer que quinze joueurs à l’Euro. André-Pierre Gignac est donc devenu à Marseille le 116e Français à participer à une phase finale d’un championnat d’Europe. Quant à Antoine Griezmann, son but à Marseille fait de lui le 23e buteur français à l’Euro.

Voir le tableau des joueurs à l’Euro
Voir le tableau des buteurs à l’Euro

Sagna dans le top 30

Au classement des joueurs, Bacary Sagna a chassé Robert Jonquet du top 30 alors qu’Olivier Giroud talonne désormais le trio Tigana-Six-Valbuena autour de la quarantième place. Blaise Matuidi a pour sa part chipé la cinquantième position à Yohan Cabaye. Avec onze capes, Anthony Martial a rejoint le goleador de la Belle Epoque, Eugène Maës. Lequel était un peu plus efficace puisqu’il avait déjà marqué quinze fois. Pour le Mancunien, on attend toujours le premier but.

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts Cap
18 Hugo Lloris 77 6879 100% 40 21 16 0 53
20 Patrice Evra 75 6196 95% 43 19 13 0 5
30 Bacary Sagna 59 4785 90% 32 14 13 0 0
41 Olivier Giroud 51 2416 55% 31 7 13 18 0
50 Blaise Matuidi 46 3123 85% 30 6 10 8 5
85 Paul Pogba 33 2451 82% 24 4 5 5 0
93 Laurent Koscielny 31 2542 90% 17 5 9 1 0
96 Adil Rami 30 2555 90% 18 6 6 1 0
102 Antoine Griezmann 29 1660 66% 21 3 5 8 0
105 André-Pierre Gignac 28 1126 39% 16 7 5 7 0
152 Dimitri Payet 21 1117 62% 14 2 5 5 0
269 Anthony Martial 11 473 45% 10 0 1 0 0
353 Kingsley Coman 7 324 43% 6 0 1 1 0
386 N’Golo Kanté 6 424 67% 6 0 0 1 0
Voir le tableau des joueurs

Dimitri Payet ne s’arrête plus

L’attaquant de l’Atletico Madrid a marqué son huitième but en sélection à Marseille, ce qui lui permet de rejoindre au classement Mathieu Valbuena et Blaise Matuidi. Il les dépasse à la moyenne de buts par match, puisqu’il ne compte que 29 sélections contre 46 pour le Parisien et 52 pour le Lyonnais. Dimitri Payet continue de progresser puisqu’il vient de marquer son quatrième but en cinq matches. Bravo à lui.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
17 Olivier Giroud 18 0 51 0,35 0 0 4
43 Antoine Griezmann 8 +1 29 0,28 1 0 1
44 Blaise Matuidi 8 0 46 0,17 0 0 2
50 André-Pierre Gignac 0 7 28 0,25 0 1 1
72 Dimitri Payet 5 +1 21 0,24 1 0 0
245 N’Golo Kanté 1 0 6 0,17 0 0 0
259 Kingsley Coman 1 0 7 0,14 0 0 0
317 Adil Rami 1 0 30 0,03 0 0 0
318 Laurent Koscielny 1 0 31 0,03 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

Le résumé

 


 

La feuille de match

PNG - 54.5 ko

Rencontres et dédicaces

Retrouvez l'agenda des auteurs du Dico des Bleus dans toute la France

Abonnez-vous !

Chroniques bleues est sur Tipeee, premier site français de tip participatif.

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité