Accueil > Tableaux de bord > Tableaux de bord 730 après Norvège-France (2-1)

télécharger l'article au format PDF

Tableaux de bord 730 après Norvège-France (2-1)

Publié le 12 août 2010, mis à jour le 17 mars 2013

Retrouvez après chaque match des Bleus des statistiques sur les confrontations avec le dernier adversaire, un bilan chiffré de l’année et un point sur les séries en cours.

JPEG - 20.1 ko

Avec la Norvège, un bilan qui s’équilibre

Une défaite à Oslo en 1987, une victoire à Paris en 1988, deux autres nuls à Oslo en 1989 et en 1995, un nul à domicile en février 1998 (3-3 à Marseille) et une défaite à Oslo : s’il serait exagéré de qualifier les Scandinaves de bête noire des Bleus, force est de reconnaître qu’avec eux, rien n’est simple. Deux fois, des mauvais résultats contre la Norvège ont privé les Bleus de phase finale, que ce soit la coupe du monde 1970 ou l’Euro 1988. Autant dire qu’en l’état actuel des choses, mieux vaut la rencontrer en amical.

Huit nouveaux, un buteur

Laurent Blanc a donc fait mieux que Michel Hidalgo et Stefan Kovacs (lire Laurent Blanc : les records à battre), en intégrant huit nouveaux joueurs (dont six titulaires) pour ses grands débuts. Aucun d’eux n’a marqué, contrairement à Hatem Ben Arfa qui a inscrit son deuxième but pour sa huitième sélection.

Voici donc où se positionnent les 17 Français ayant participé au match d’Oslo parmi les 848 internationaux français (en cas d’égalité, les plus jeunes sont classés devant) :

PNG - 41.2 ko

En marquant un deuxième but, Ben Arfa a rejoint Thuram, Lizarazu, Ginola, Boghossian et Larqué. Notons que seuls trois joueurs avaient déjà marqué au moins un but avant le match d’Oslo. Voici leur position parmi les 304 buteurs (en cas d’égalité, c’est la moyenne de buts par match qui fait la différence) :

Cumul de sélections des titulaires

Avant que le match ne commence, les onze titulaires de Norvège-France totalisaient 35 sélections, un des cumuls les plus faibles de l’après-guerre. Hormis le France-Luxembourg de 1953, où les onze Bleus totalisaient zéro sélection, deux autres matches ont fait mieux que ce Norvège-France : un France-Belgique (3-1) pour Noël 1944 et un Suisse-France (0-4) en avril 1977 avec 33 sélections au total. Norvège-France 2010 est le 31e match comptant le moins de sélections dans l’histoire. Le record a été atteint le 21 juin 2004 pour France-Suisse avec 701 sélections pour les 11 titulaires.

Séries en cours

Les Bleus ayant perdu, nous nous intéresserons aux séries négatives, celles qui concernent les défaites consécutives, les matches sans victoire et les séries de rencontres sans but marqué. On constate qu’avec six matches sans victoire, les Bleus sont sur une très mauvaise série, la pire depuis 1992. Cette année-là, les Bleus avaient enchaîné neuf matches sans victoire entre février et septembre (4 nuls et 5 défaites). C’est aussi cette année-là qu’on avait vu pour la dernière fois trois défaires consécutives (Danemark 1-2 à l’Euro, Brésil 0-2 en amical et Bulgarie 0-2 en qualifications pour la coupe du monde). Les records datent des années 1908-1911, autant dire un siècle.

JPEG - 28.5 ko

Bilan provisoire de l’année 2010

Il n’est pas bon, il est même parti pour être très mauvais, sauf en cas de série victorieuse lors des cinq derniers matches. Avec une seule victoire et déjà cinq défaites, l’année 2010 est une des pires de l’histoire des Bleus. Il faut en effet remonter à 1992 pour trouver trace de cinq défaites la même année. Et si les Bleus perdaient un de leurs cinq prochains matches, ils égaleraient le record de défaites en une année qui remonte à... 1930.

Pour trouver une année à une seule victoire, il faut remonter à 1987, où les Bleus avaient déjà perdu à Oslo contre la Norvège. Mais on peut espérer que l’équipe de France viendra au moins à bout de la Biélorussie et du Luxembourg.



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 11