Griezmann, Mbappé, Giroud : l’attaque trois étoiles est toujours là

Publié le 31 janvier 2024 - Bruno Colombari

Depuis sept ans qu’ils sont associés en attaque, ces trois-là ne laissent pas grand chose aux autres. Lorsqu’ils jouent tous les trois, ils marquent les deux tiers des buts et ne sont pas avares de passes décisives.

Mise à jour d’un article initialement paru en mai 2019.
5 minutes de lecture

Depuis mars 2017, Olivier Giroud, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé, qui constituent ce qu’on peut appeler la GGM, cannibalisent la ligne d’attaque des Bleus. Cet article va regarder leurs performances lors des 59 matchs (sur 89 en tout) où ils ont eu du temps de jeu tous les trois, même s’ils n’étaient pas toujours ensemble sur le terrain. En effet, s’ils ont été titularisés tous les trois 34 fois, ils ont disputé 47 matchs où ils se sont retrouvés ensemble sur le terrain. Les 12 fois où ils se sont croisés, c’est entre autre parce qu’ils se sont remplacés mutuellement (Giroud l’a fait deux fois pour Griezmann et deux fois pour Mbappé, et ce dernier a suppléé deux fois Giroud et une fois Griezmann). Ne sont donc pas décomptées ici les rencontres où il n’y en avait aucun, un seul ou deux d’entre eux.

Leurs postes étant soumis à une rotation intense (et encore plus depuis le passage à cinq changements possibles en compétition en septembre 2020), et aucun d’entre eux n’étant capitaine principal jusqu’à la fin 2022 — les capitaines jouent généralement l’intégralité des matchs — il est rarissime de les voir finir ensemble un match qu’ils avaient disputé dès le coup d’envoi. En 34 titularisations communes, ce n’est arrivé que deux fois : contre la Moldavie le 14 novembre 2019 (2-1, un but de Giroud) et face à l’Angleterre le 10 décembre 2022 (même score, et toujours Giroud buteur). Des trois, c’est Giroud qui est sorti le plus souvent lors de leurs 57 matchs en commun : 14 fois, soit presque autant que le cumul de Mbappé (9) et de Griezmann (8).

PNG - 124.5 kio

84 buts en 59 matchs joués ensemble

Lors de ces 59 matchs, ils ont cumulé 84 buts sur les 138 inscrits par l’équipe de France. Soit un ratio (60%) plus important que sur les 89 matchs depuis mars 2017 (108 buts sur 199, soit 54%). Et le bilan des Bleus est aussi très bon quand ils jouent tous les trois, puisqu’ils ont remporté 43 matchs (73%) pour 10 nuls et 6 défaites. Quand la GGM n’est pas réunie, l’équipe de France gagne 17 fois (57%) sur 30 (8 nuls et 5 défaites).


 

Ces trois-là marquent donc beaucoup, mais ils font marquer aussi : quand ils sont associés, ils cumulent 35 passes décisives, dont 16 pour l’un d’entre eux : Mbappé est devenu le meilleur à ce jeu en novembre 2023 avec 17 passes dont 4 pour Giroud, 2 pour Griezmann et 11 autres pour Youssouf Fofana (2), Coman, Clauss, Pavard, Tchouaméni, Benzema, Tolisso, Thauvin, Lemar et Umtiti. Griezmann en compte 15 dont 4 pour Mbappé et pour Giroud, plus 7 passes pour d’autres joueurs (Varane deux fois, Lemar, Matuidi, Umtiti, Tchouaméni et Pavard). Mais Mbappé n’est pas loin, avec Giroud, lui, fait le service minimum avec une passe pour Mbappé, une pour Griezmann et une pour Kolo Muani.

Si on résume : 84 buts marqués (37 pour Mbappé, 27 pour Giroud, 20 pour Griezmann) + 19 passes décisives pour d’autres partenaires = 103 buts sur 138 dans lesquels ils sont directement impliqués. Et encore, le tir de Giroud contre le Pérou, poussé derrière la ligne par Mbappé, n’est pas compté en tant que passe décisive...

Leur cumul maximum sur un match est celui contre Gibraltar en novembre 2023. Si Griezmann n’a pas marqué, il a offert une passe décisive à Giroud. Lequel a signé un doublé, pendant que Mbappé marquait trois buts et donnait trois passes décisives (à Coman, Clauss et Fofana). Soit un cumul de 5 buts et de 4 passes décisives !

A trois reprises, ils ont marqué tous les trois : contre l’Ukraine en octobre 2020 (doublé de Giroud, buts de Griezmann et Mbappé, lequel a donné une passe décisive à Tolisso), et lors de deux matchs consécutifs en mars 2019 en Moldavie (4-1) et contre l’Islande (4-0). En Moldavie, Griezmann avait ajouté une passe décisive (pour Varane) et face aux Islandais, ça avait été un festival avec une passe décisive de Mbappé pour Umtiti, une autre pour Griezmann après que ce dernier en ait offert une à Mbappé.


Impliqués dans presque tous les matchs où l’équipe de France a marqué

Si on enlève les 8 matchs où les Bleus n’ont pas marqué (quatre 0-0 contre le Luxembourg, le Danemark, l’Allemagne et le Portugal et quatre défaites 0-2 face à l’Espagne, aux Pays-Bas, à la Turquie et au Danemark), le trio a été impliqué directement (but) ou indirectement (passe décisive) sur 48 des 51 rencontres restantes. Autrement dit, depuis mars 2017, trois fois seulement les Bleus ont terminé un match en marquant sans qu’un des trois attaquants ait été impliqué : contre le Maroc en Coupe du monde et lors des deux matchs face à Irlande en mars et en septembre dernier.

Ils se sont même partagé le travail sur les pénaltys. Sur les 16 sifflés en faveur des Bleus lors de leurs 59 matchs en commun, Mbappé en a transformé 7, Griezmann 6 (dont un manqué) et Giroud 2 (Benzema étant le seul autre tireur). Si on regarde maintenant contre qui ont été commises les fautes sanctionnées, Griezmann est concerné six fois, Mbappé trois fois et Giroud une fois, quatre autres joueurs complétant le tableau (Lucas Hernandez deux fois, Digne, Martial et Kolo Muani, 6 pénalties étant sifflés suite à une main adverse). Au passage, Griezmann s’est fait trois fois justice lui-même (dont un manqué), tout comme Mbappé (et un manqué lui aussi). Giroud et Mbappé ont converti respectivement un et deux pénalties obtenus par Griezmann, Mbappé ayant réussi celui provoqué par Giroud.


Des profils techniques différents et complémentaires

La clé du succès de cette association a priori improbable tient à leur complémentarité : ils ont des profils techniques et des caractéristiques physiques très différents, ils sont issus de trois générations différentes (Giroud est né en 1986, Griezmann en 1991 et Mbappé en 1998), ont intégré la sélection à des périodes différentes (novembre 2011 pour le premier, mars 2014 pour le deuxième et mars 2017 pour le dernier). Griezmann excelle comme passeur, dans le jeu court et sur les coups de pied arrêtés, Mbappé est monstrueux de vitesse dans les grands espaces et clinique dans le dernier geste et Giroud est unique dans un rôle de pivot et pour son jeu de tête.

Et si leurs ambitions ont longtemps été différentes (le statut de meilleur buteur pour Giroud, la gestion du jeu pour Griezmann et le leadership technique pour Mbappé), ces trois-là se rejoignent désormais en tête du classement des buteurs dont ils occupent respectivement la première, troisième et cinquième place. Avec un cumul inédit de 137 buts à eux trois (dont 102 depuis mars 2017), il est tout à fait possible qu’ils constituent le podium à moyen terme. Dans quel ordre ?

En clair, tant que ces trois-là tiennent la cadence, les Bleus ne craignent pas grand chose. Et Didier Deschamps peut dormir tranquille : comme alternatives ou compléments, puisque Griezmann évolue désormais plus bas et libère une place en attaque, il dispose de Randal Kolo Muani, Marcus Thuram, Ousmane Dembélé, Moussa Diaby ou Christopher Nkunku, cinq attaquants âgés de 23 à 26 ans et que les grands clubs européens cherchent à attirer. De quoi voir venir, même après le départ de Benzema. Et même si ces cinq-là cumulent pour l’instant en tout et pour tout... 6 buts.

Tableau des 59 matchs où Giroud, Griezmann et Mbappé ont eu tous trois du temps de jeu

[ OG : Olivier Giroud, AG : Antoine Griezmann, KM : Kylian Mbappé. L’astérisque signale que le joueur est entré comme remplaçant. Les buts de chacun n’ont pas forcément été inscrits pendant que les trois étaient sur le terrain en même temps.
#dateadversairescoretps
OG
buts
OG
tps
AG
buts
AG
tps
KM
buts
KM
tps
ens.
total
buts
817 25/03/17 Luxembourg 3-1 90 2 90 1 12* 0 12 3
818 28/03/17 Espagne 0-2 25* 0 90 0 65 0 0 0
820 09/06/17 Suède 1-2 90 1 75 0 15* 0 0 1
822 31/08/17 Pays-Bas 4-0 76 0 89 1 14* 1 0 2
823 03/09/07 Luxembourg 0-0 59 0 81 0 59 0 59 0
824 07/10/17 Bulgarie 1-0 5* 0 90 0 85 0 0 0
825 10/10/07 Biélorussie 2-1 90 1 78 1 29* 0 17 2
826 10/11/17 Galles 2-0 73 1 63 1 84 0 63 2
828 23/03/18 Colombie 2-3 73 1 83 0 66 0 66 1
829 27/03/18 Russie 3-1 18* 0 32* 0 86 2 14 2
830 28/05/18 Rep. Irlande 2-0 90 1 27* 0 77 0 14 1
831 01/06/18 Italie 3-1 13* 0 77 1 83 0 0 1
832 09/06/18 Etats-Unis 1-1 58 0 69 0 88 1 58 1
833 16/06/18 Australie 2-1 20* 0 70 1 90 0 0 1
834 21/06/18 Pérou 1-0 90 0 80 0 75 1 75 1
835 26/06/18 Danemark 0-0 90 0 68 0 12* 0 0 0
836 30/06/18 Argentine 4-3 90 0 83 1 89 2 83 3
837 06/07/18 Uruguay 2-0 90 0 89 1 88 0 88 1
838 10/07/18 Belgique 1-0 85 0 90 0 90 0 85 0
839 15/07/18 Croatie 4-2 81 0 90 1 90 1 81 2
840 06/09/18 Allemagne 0-0 66 0 80 0 90 0 66 0
841 09/09/18 Pays-Bas 2-1 89 1 81 0 90 1 81 2
842 11/10/18 Islande 2-2 90 0 60 0 30* 1 0 1
843 16/10/18 Allemagne 2-1 90 0 89 2 86 0 86 2
844 16/11/18 Pays-Bas 0-2 65 0 90 0 90 0 65 0
845 20/11/18 Uruguay 1-0 80 1 89 0 36 0 36 1
846 22/03/19 Moldavie 4-1 81 1 73 1 90 1 73 3
847 25/03/19 Islande 4-0 89 1 90 1 80 1 80 3
849 08/06/19 Turquie 0-2 72 0 90 0 90 0 72 0
850 11/06/19 Andorre 4-0 17* 0 90 0 90 1 17 1
855 14/11/19 Moldavie 2-1 90 1 90 0 90 0 90 1
857 05/09/20 Suède 1-0 89 0 90 0 77 1 77 1
859 07/10/20 Ukraine 7-1 73 2 31* 1 45* 1 14 4
860 11/10/20 Portugal 0-0 74 0 90 0 84 0 74 0
861 14/10/20 Croatie 2-1 7* 0 83 1 90 1 0 2
864 17/11/20 Suède 4-2 84 2 90 0 32* 0 26 2
865 24/03/21 Ukraine 1-1 63 0 90 1 77 0 63 1
867 31/03/21 Bosnie 1-0 31* 0 90 1 90 0 31 1
869 08/06/21 Bulgarie 3-0 60* 2 65 1 84 0 25 3
871 19/06/21 Hongrie 1-1 14* 0 90 1 90 0 14 1
873 28/06/21 Suisse 3-3 36* 0 88 0 120 0 0 0
882 29/03/22 Afr. du Sud 5-0 65 1 65 0 90 2 65 3
887 22/09/22 Autriche 2-0 78 1 78 0 89 1 78 2
888 25/09/22 Danemark 0-2 65 0 81 0 90 0 65 0
889 22/11/22 Australie 4-1 89 2 90 0 90 1 89 3
890 26/11/22 Danemark 2-1 63 0 89 0 90 2 63 2
892 04/12/22 Pologne 3-1 76 1 90 0 90 2 76 3
893 10/12/22 Angleterre 2-1 90 1 90 0 90 0 90 1
894 14/12/22 Maroc 2-0 65 0 90 0 90 0 65 0
895 18/12/22 Argentine 3-3 41 0 71 0 120 3 41 3
896 24/03/23 Pays-Bas 4-0 13* 0 77 1 90 2 0 3
897 27/03/23 Rep. Irlande 1-0 65 0 90 0 90 0 65 0
898 16/06/23 Gibraltar 3-0 66 1 66 0 90 1 66 2
899 19/06/23 Grèce 1-0 3* 0 87 0 90 1 0 1
900 07/09/23 Rep. Irlande 2-0 26 0 88 0 90 0 26 0
902 13/10/23 Pays-Bas 2-1 19 0 87 0 90 2 16 2
903 17/10/23 Ecosse 4-1 64 0 77 0 87 1 64 1
904 18/11/23 Gibraltar 14-0 23 2 90 0 90 3 23 5
905 21/11/23 Grèce 2-2 70 0 90 0 25 0 5 0

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.