Jour de match 911 : Pays-Bas - France

Publié le 21 juin 2024 - Bruno Colombari

Le 45e match des Bleus à l’Euro, bientôt une victoire contre les Pays-Bas en phase finale ? Platoche et ses buts anniversaire, les stats du deuxième match du premier tour, deux matchs en blanc pour commencer et pourquoi Mbappé et Griezmann ont un faible pour le orange.

4 minutes de lecture
GIF - 3.8 kio

C’est le code barres de Pays-Bas - France.

911e match depuis 1904 : 459 victoires, 190 nuls, 261 défaites, 1643 buts marqués, 1237 encaissés
393e match de compétition : 227 victoires, 84 nuls, 81 défaites, 768 buts marqués, 384 encaissés
45e match à l’Euro : 22 victoires, 12 nuls, 10 défaites, 70 buts marqués, 50 encaissés
108e match sur terrain neutre : 53 victoires, 25 nuls, 29 défaites, 186 buts marqués, 151 encaissés
31e match contre les Pays-Bas : 15 victoires, 4 nuls, 11 défaites, 53 buts marqués, 57 buts encaissés

La question : une première victoire en phase finale contre les Pays-Bas ?

Les Bleus ont rencontré 47 adversaires différents en phase finale d’Euro, de Coupe du monde et de Ligue des Nations. Si le Danemark et l’Italie sont les plus fréquents (7 fois), 16 autres sélections ont été jouées au moins 3 fois, dont les Pays-Bas. Et parmi elles, une seule n’a jamais été battue dans le jeu par l’équipe de France. Devinez laquelle ? Elle joue en orange.

En réalité, les Bleus ont éliminé une fois les Pays-Bas, mais c’était aux tirs au but (5-4) après un 0-0 verrouillé, en quart de finale à Liverpool à l’Euro 1996. Statistiquement, c’est donc un nul. Les deux autres confrontations ont tourné à l’avantage des Néerlandais avec deux matchs à cinq buts, au premier tour de l’Euro 2000 (2-3) et de l’Euro 2008 (1-4). La première fois, c’était sans conséquence autre que la possibilité, pour les Français, de continuer leur parcours en Belgique (ils étaient déjà qualifiés). La deuxième en revanche les a placés au pied du mur et a largement contribué à leur élimination, avant une nouvelle défaite contre l’Italie (0-2).

Les Pays-Bas ne sont pas le seul adversaire invaincu contre la France : il y en a neuf autres, dont deux ont joué deux fois (la Tchécoslovaquie en 1960 et 1982 et la Suède en 1992 et 2012) et 7 une fois. Parmi ces 7, trois ont fait match nul (l’URSS en 1986, l’Equateur en 2014 et la Corée du Sud en 2002) et quatre l’ont emporté (la Tunisie en 2022, la Grèce en 2004, le Sénégal en 2002 et le Chili en 1930).

Jouer un 21 juin

Le match de Leipzig ne sera que le quatrième le jour de l’anniversaire de Michel Platini. Ce dernier, qui n’en manque pas une, a joué deux fois en Bleu un 21 juin, deux fois en Coupe du monde, et en a profité pour marquer un but les deux fois. En 1982 en doublant la mise face au Koweït à Valladolid, et en 1986 en égalisant contre le Brésil à Guadalajara. But historique d’ailleurs, car c’est son 41e et dernier en équipe de France. Les deux ont été inscrits d’ailleurs quasiment au même moment du match (43e et 41e).

Le troisième match est lui aussi historique, tout d’abord parce que c’est le seul joué par les Bleus en Sibérie (à Iékatérinbourg), et ensuite parce que c’est le premier des 12 buts de Kylian Mbappé en Coupe du monde. Un but de voleur d’ailleurs, car le tir contré d’Olivier Giroud serait sans doute entré tout seul quand le Parisien l’a poussé derrière la ligne de but.

 Koweït (1982) à Valladolid - 4-1 - CM
 Brésil (1986) à Guadalajara - 1-1 - CM
 Pérou (2018) à Iekaterinbourg - 1-0 - CM
 Pays-Bas (2024) à Leipzig - Euro

Les stats à surveiller

 Qui sera le premier buteur français du tournoi ? On l’attend toujours, puisque comme en 2021, c’est par un csc que les Bleus ont gagné leur premier match. Maximilian Wöber a rejoint Mats Hummels dans la longue liste des adversaires ayant marqué pour l’équipe de France (37, dont 10 en phase finale).
 Kylian Mbappé doit avoir très envie de jouer contre les Pays-Bas : il les a rencontré 5 fois depuis 2017, et a marqué 6 buts, dont deux doublés lors des deux dernière confrontations en 2023. C’est son adversaire préféré, devant l’Argentine (5) le Kazakhstan et Gibraltar (4).
 Les Bleus n’ont perdu qu’une seule fois lors du deuxième match de l’Euro (sur 9 joués, pour 4 victoires et 4 nuls). C’était en 2008 contre… les Pays-Bas. Ce jour là, à Berne, Dirk Kuyt avait ouvert le score très vite (9e) et les Néerlandais avaient largement dominé la deuxième période avec trois buts de Robin Van Persie (5e), Arjen Robben (71e) et Wesley Sneijder (90e), alors que Thierry Henry avait réduit le score (70e).
 S’il joue, Warren Zaïre-Emery sera le plus jeune Bleu en phase finale (Euro et Coupe du monde confondus) à 18 ans, 3 mois et 13 jours.
 L’équipe de France va jouer en blanc une nouvelle fois. Il est rarissime de la voir débuter un tournoi par deux matchs dans sa tenue alternative. Le seul précédent date de 1982, face à l’Angleterre (1-3) et au Koweït (4-1) qui jouaient tous deux en rouge, ce qui était bizarrement leur couleur alternative également.
 Leipzig est l’une des trois villes allemandes (sur dix) dans laquelle les Bleus n’ont gagné aucun des matchs qu’ils y ont joué (deux nuls et deux défaites). Les deux autres sont Dortmund (une défaite) et Berlin (deux nuls et deux défaites également).

Les joueurs et les buteurs contre les Pays-Bas

247 Bleus ont joué contre les Pays-Bas depuis 1908. Le plus fréquent est Antoine Griezmann (8 fois depuis 2014), qui va certainement améliorer son total. Tout comme peut-être Olivier Giroud (7). Derrière viennent N’Golo Kanté, Kylian Mbappé, Raphaël Varane, Paul Pogba, Blaise Matuidi, Lilian Thuram et Marcel Desailly (5) puis Hugo Lloris, Moussa Sissoko, Laurent Blanc, Bernard Lama, Christian Karembeu, Maxime Bossis et Etienne Mattler (4).

Côté buteurs, ils sont 31 à avoir inscrit les 53 buts des Bleus, dont 6 pour Mbappé, 5 pour Jean Baratte, 4 pour Jean Nicolas, 3 pour Griezmann et 2 pour Giroud, Lemar, Platini, Matuidi, Loko, Veinante, Courtois et Flamion.

Côté néelandais, 236 joueurs ont croisé l’équipe de France. Daley Blind arrive en tête (7 fois) devant Georginio Wilnaldum, Memphis Depay et Quincy Promes (6), Jasper Cillessen et Virgil van Dijk (5), Wesley Sneijder, Dennis Bergkamp, Frank Weis, Mauk Weber, Aron Winter et Puk van Heel (4).

Parmi les 30 buteurs néerlandais contre la France, Bep Backhuys a marqué 5 fois, Jans van Gendt, Theo Timmermans, Wim Lagendaal 3 fois, Evert van Linge, Harry Rodermond, Jaap Bulder, Wim Addicks et Wim Roetert 2 fois.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dossier spécial Jeux olympiques