Tableaux de bord 911 après Pays-Bas-France

Publié le 23 juin 2024 - Bruno Colombari - 2

Le retour des séries en cours, le 200e match des Bleus sans but marqué, voir Leipzig et ne pas gagner (épisode 5), le 66e 0-0, Griezmann ne gagne jamais avec le brassard et Kanté ne perd jamais en phase finale : les tableaux de bord se préparent déjà pour les huitièmes.

6 minutes de lecture
JPEG - 14.9 kio

Le baromètre des séries

Après chaque match, je fais un point sur les séries en cours. Une série commence à partir d’au moins trois matchs consécutifs. Le principe est que le match est l’unité de base de la série (pas le temps de jeu, donc).

14

matchs sans défaite en compétition. Les deux matchs de l’Euro 2024, plus les huit de la phase qualificative et les quatre derniers de la Coupe du monde 2022 : pour trouver trace d’une défaite des Bleus dans un match à enjeu, il faut remonter au 30 novembre 2022 contre la Tunisie (0-1). Soit 14 matchs d’invincibilité (11 victoires, 3 nuls). On est encore loin des deux meilleures séries du genre (27 matchs, atteints deux fois en 2019-2021 et en 1994-1999), mais c’est un bon début.

Lire l’article Au révélateur de la compétition

8

victoires consécutives pour Kylian Mbappé capitaine au coup d’envoi. Lors de la seule défaite des Bleus en septembre en Allemagne, il était resté sur le banc. Pour mémoire, il a perdu son premier match avec le brassard contre le Danemark en septembre 2022 (0-2), mais il l’avait récupéré à la 81e à la sortie d’Antoine Griezmann.

4

clean-sheets. Les deux premières, en amical contre le Luxembourg et le Canada, n’ont rien de remarquable, si ce n’est qu’elles arrivent après trois matchs d’affilée à deux buts encaissés à chaque fois. Mais commencer une phase finale sans encaisser de but, ce n’était plus arrivé depuis 1998, et ce n’était que la deuxième fois dans l’histoire des Bleus (la première en 1984). Bonne nouvelle, à chaque fois les Bleus ont gagné le tournoi… et ont cédé au troisième match.

PNG - 5.3 kio

La question : combien de match sans but pour les Bleus ?

0-2 face à l’Allemagne en mars, 0-0 contre le Canada en juin, puis encore face aux Pays-Bas : l’attaque des Bleus ne marque plus. Depuis 1904, c’est la 200e fois que l’équipe de France termine un match bredouille. Evidemment, impossible d’en gagner un dans ces conditions, ou alors aux tirs au but, comme en 1996 face aux Pays-Bas à l’Euro (tiens !) ou en 1998 contre l’Italie à la Coupe du monde. On peut aussi en perdre de la même manière, et ça a été fait devant la République tchèque en 1996.

Outre donc les 66 0-0, y compris les trois terminés aux tirs au but, qui restent des nuls statistiques, les Bleus ont perdu 134 fois sans marquer. Le plus souvent par 0-1, puis par 0-2, qui ensemble représentent 100 défaites (respectivement 48 et 42). Les 0-3 sont heureusement plus rares (12, le dernier en 2015 face au Brésil), on compte quand même dix 0-4 et cinq 0-5. Et aussi un 0-6, deux 0-7 et quatre raclées monumentales, une fois chacune (0-9, 0-11, 0-12 et 0-15, toutes avant la Grande guerre et les trois dernières contre l’Angleterre).

A l’Euro, on compte 12 matchs sans but marqué, dont 6 terminés par un 0-0 (Angleterre 1992, Pays-Bas et République tchèque 1996, Roumanie 2008, Suisse 2016 et donc Pays-Bas 2024), 2 par un 0-1 (contre le Portugal en 2016 et la Grèce en 2004), et 4 par un 0-2 (Tchécoslovaquie 1960, Italie 2008, Suède et Espagne 2012). C’est relativement fréquent, sur 45 matchs, et surtout depuis 2004 (8 sur 24, soit un sur trois).

PNG - 6.2 kio

La ville : Leipzig la poissarde

Les Bleus vont finir par détester Leipzig, même s’ils risquent d’y jouer le huitième de finale le 2 juillet, si elle termine première de son groupe. En cinq rencontres, ils n’y ont jamais gagné, collectionnant les échecs face à la RDA (1-2 en 1974, 0-2 en 1985, 0-0 en 1986) et ne faisant qu’à peine mieux contre d’autres sélections en phase finale (Corée du Sud en 2006, 1-1 et donc Pays-Bas en 2024, 0-0). Leipzig est dans le top 3 des villes maudites derrière Belgrade (7 matchs, 3 nuls et 4 défaites) et Kiev (5 matchs, 3 nuls et 2 défaites). Au passage, car je l’ai oublié lundi soir, Düsseldorf est devenue la 191e ville d’accueil des Bleus, la 11e en Allemagne.

Voir le tableau des villes

Le score : 0-0

C’est le 66e 0-0 de l’histoire des Bleus, un nul et vierge porté disparu pendant trois ans et demi et qui revient en force ce mois-ci. Il y en avait eu 5 en 2004, année record, même si Aimé Jacquet avait fait fort avec trois 0-0 consécutifs en Slovaquie, contre la Roumanie et en Pologne. Si vous ne trouvez pas le sommeil, revoyez-les en intégralité, succès garanti.

Didier Deschamps, qui avait commencé sa carrière de sélectionneur par un 0-0 contre l’Uruguay au Havre, en est désormais à 13. Depuis le titre mondial de 2018, il n’y en avait quasiment plus (un contre l’Allemagne juste après, puis un devant le Portugal en octobre 2020), mais le phénomène est de retour. Et c’est le quatrième contre les Pays-Bas, après ceux de 1980 (amical), 1996 (Euro) et 2004 (amical).

Lire l’article Nul et vierge : brève histoire des 0-0
PNG - 5.5 kio

L’arbitre : Anthony Taylor

Il a désormais arbitré 6 matchs des Bleus, dont trois cette saison, après ceux contre l’Allemagne (1-2 en septembre) et le Chili (3-2 en mars). Auparavant, il avait dirigé les rencontres face à l’Italie (3-1 en 2018), aux Pays-Bas( 0-2 en 2018) et l’Espagne (2-1 en 2021). Le 0-0 de Leipzig vient donc de casserdeux séries : c’est le premier match nul et la première fois que les Bleus n’encaissent pas de but.

Voir le tableau des arbitres
PNG - 7.5 kio

Le maillot : débuter un Euro en blanc, une première !

La seule fois avant 2024 où les Bleus avaient démarré une phase finale en jouant deux fois en blanc (hormis en Coupe des Confédérations), c’était en 1982 contre l’Angleterre et le Koweït, qui avaient évolué en rouge, ce qui était d’ailleurs leur tenue alternative également.

D’ailleurs, ces dernières années le maillot blanc se fait rare en phase finale, en tout cas à l’Euro ou en Coupe du monde [1]. Totalement absent en 2022, il a été porté deux fois à l’Euro 2021 (Hongrie et Portugal), deux fois aussi à la Coupe du monde 2018 (Danemark et Uruguay), une fois à l’Euro 2016 (Suisse), mais trois fois au Mondial 2014 (Suisse, Equateur et Nigéria).

Le kit blanc-bleu-blanc a été porté 63 fois depuis 1983, pour un bilan de 33 victoires, 20 nuls et 10 défaites. A l’Euro, il a été porté 7 fois : contre la Belgique en 1984 (5-0), la République tchèque en 2000 (2-1), la Suisse en 2004 (3-1) et en 2016 (0-0), la Hongrie en 2021 (1-1) et donc l’Autriche (1-0 et les Pays-Bas (0-0) en 2024.

JPEG - 168.1 kio
[ Lire l’article Dataviz : la couleur du maillot de l’équipe de France

L’indice de renouvellement : 1/11

En intégrant un milieu supplémentaire (Aurélien Tchouaméni) pour pallier le forfait d’un attaquant (Kylian Mbappé), Didier Deschamps a changé de schéma tactique, mais avec quasiment la même équipe, ce qui pourrait laisser supposer qu’il a défini son onze type pour le reste du tournoi. Le match contre la Pologne sera intéressant car il sera plus proche de celui face au Portugal en 2021 (après une victoire et un nul) que de ceux contre l’Equateur en 2016, le Danemark en 2018 ou la Tunisie en 2022, qui avaient donné lieu à d’importants mouvements de joueurs car la qualification était acquise après deux victoires initiales. Rappelons qu’en cinq phases finales disputées depuis 2014, Didier Deschamps n’a jamais remporté le troisième match du tournoi (quatre nuls, une défaite).

[ Lire l’article Comment évoluent les compositions de Didier Deschamps
PNG - 5.8 kio

Le capitaine : cinq de chute pour Griezmann

Antoine Griezmann a porté le brassard pour la cinquième fois contre les Pays-Bas. Il l’avait déjà fait face au Danemark en septembre 2022, puis en Allemagne en septembre 2023, en Grèce en novembre 2023, face au Canada (à la suite de Giroud) en juin dernier et donc à Leipzig vendredi. Le mois qu’on puisse dire, c’est que ce statut lui porte la poisse : deux défaites et trois nuls, et un but marqué quand même, sur pénalty contre la Mannschaft à Dortmund. Quand on connaît les stats en Bleu du colchonero (89 victoires, 25 nuls et seulement 17 défaites), la probabilité qu’il ne gagne aucun de ces cinq matchs était relativement faible.

Lire l’article Les capitaines des Bleus match par match
PNG - 5.5 kio

Le joueur : Aurélien Tchouaméni, 139e à l’Euro

Dans le groupe actuel, il reste encore plusieurs joueurs qui n’ont pas été alignés, et parmi eux, Brice Samba, Alphonse Areola, Ferland Mendy, Jonathan Clauss, Ibrahima Konaté, Warren Zaïre-Emery et Bradley Barcola attendent toujours de découvrir l’Euro, même si Konaté a déjà joué en Coupe du monde. Aurélien Tchouaméni, qui a intégré l’équipe de France en septembre 2021, est devenu le 139e Bleu aligné dans un match de phase finale de championnat d’Europe depuis 1960.

Voir le tableau des joueurs à l’Euro

N’Golo Kanté, lui, poursuit sa quête d’invincibilité : en 17 matchs de phases finales européennes ou mondiales, il n’a toujours pas perdu le moindre match. Il fait mieux que Kylian Mbappé (1 sur 19, contre la Tunisie en 2022), Laurent Blanc (1 sur 18, face au Danemark en 1992) et Ousmane Dembélé (1 sur 15, contre la Tunisie également). Le ratio de Zinédine Zidane n’est pas vilain non plus (2 sur 26, sauriez-vous retrouver lesquels ?), et Antoine Griezmann s’en rapproche (3 sur 39).

Clas.JoueurSelTps jeuGNPAbs.DensitéAnnée
3 Olivier Giroud 135 7399 90 23 22 30 82% 2011
4 Antoine Griezmann 131 9751 89 25 17 6 96% 2014
41 N’Golo Kanté 57 4424 39 13 5 55 51% 2016
42 Kingsley Coman 57 2723 36 14 7 57 50% 2015
62 Ousmane Dembélé 46 2053 28 12 6 55 46% 2016
66 Adrien Rabiot 45 3427 27 12 6 51 47% 2016
103 Aurélien Tchouaméni 32 2361 20 6 6 6 84% 2021
114 Jules Koundé 30 2088 20 6 4 14 68% 2021
119 Théo Hernandez 28 2336 21 4 3 7 80% 2021
155 Dayot Upamecano 22 1842 17 3 2 33 40% 2020
161 Marcus Thuram 22 933 14 5 3 28 44% 2020
204 Mike Maignan 18 1530 13 3 2 35 34% 2020
212 William Saliba 17 1079 8 5 4 14 55% 2022
Voir le tableau des joueurs

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[911] Pays-Bas 0 - 0 France

Euro 2024
21 juin 2024, 21h - Leipzig, Leipzig Stadium, 38.531 spectateurs
arbitre : Anthony Taylor (Angleterre)
sélectionneur : Didier Deschamps - 155e match, 55 ans
disposition : 4-2-3-1

TACTIQUE
PNG - 171 kio
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
16 Mike Maignan 90     18 28 AC Milan
5 Jules Koundé 90 30 25 Barcelone
4 Dayot Upamecano 90   22  25 Bayern Munich
17 William Saliba 90   17 23 Arsenal
22 Théo Hernandez 90   29 26 AC Milan
13 N’Golo Kanté 90 57 33 Al-Ittihad
8 Aurélien Tchouaméni 90 32 24  Real Madrid
7 Antoine Griezmann 90 131 33 Atlético Madrid
14 Adrien Rabiot 90 45 29 Juventus
15 Marcus Thuram 75  22 26  Inter Milan
9 Olivier Giroud 15     135 37 AC Milan
11 Ousmane Dembélé  75 46 27 Paris SG
20 Kingsley Coman 15     57 27 Bayern Munich
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
1 Brice Samba  3 30 RC Lens
23 Alphonse Aréola 5 31 West Ham
2 Benjamin Pavard 54 28 Inter Milan
3 Ferland Mendy 10 29 Real Madrid
24 Ibrahima Konaté 16 25 FC Liverpool
21 Jonathan Clauss 13 31 OM
6 Eduardo Camavinga 18 21 Real Madrid
19 Youssouf Fofana 19 25 AS Monaco
12 Randal Kolo Muani 18 25 Paris SG
10 Kylian Mbappé  80 25  Paris SG
18 Warren Zaïre-Emery 3 18 Paris SG
25 Bradley Barcola 2 21 Paris SG
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
JPEG - 59.1 kio
RÉSUMÉ VIDÉO


 

[1L’équipe de France avait joué en blanc ses deux matchs du carré final de Ligue des Nations en 2021 contre la Belgique et l’Espagne.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dossier spécial Jeux olympiques