Jour de match 915 : Espagne-France

Publié le 9 juillet 2024 - Bruno Colombari

La douzième demi-finale des Bleus, de vrais spécialistes du genre depuis 1996, le code-barres, les stats à surveiller avec les clean-sheets de Maignan, déjà quatre matchs sans but en 2024, le csc et le pénalty à Munich.

3 minutes de lecture
GIF - 3.9 kio

C’est le code barres d’Espagne-France.

915e match depuis 1904 : 460 victoires, 193 nuls, 261 défaites, 1645 buts marqués, 1238 encaissés
397e match de compétition : 228 victoires, 87 nuls, 81 défaites, 770 buts marqués, 385 encaissés
49e match à l’Euro : 23 victoires, 15 nuls, 10 défaites, 72 buts marqués, 51 encaissés
112e match sur terrain neutre : 54 victoires, 28 nuls, 29 défaites, 188 buts marqués, 152 encaissés
37e match contre l’Espagne : 13 victoires, 7 nuls, 16 défaites, 39 buts marqués, 64 buts encaissés

La question : l’équipe de France, une spécialiste des demi-finales ?

Battus à ce stade de la compétition en 1958 par le Brésil (2-5), en 1960 par la Yougoslavie (4-5), et par la RFA en 1982 (3-3, 4-5 aux tirs au but) et 1986 (0-2), les Bleus ont longtemps considéré une demi-finale comme l’équivalent d’un aller simple vers les vacances. Mais depuis la célèbre prolongation de Marseille face au Portugal en 1984 (3-2), les choses ont changé.

Pas tout de suite, puisqu’il y a encore eu deux éliminations en demi, en 1986, on l’a vu, et en 1996 contre la République tchèque (0-0, 5-6 aux tirs au but). Mais après, l’équipe de France est devenue une vraie spécialiste du genre. 6 demi-finales jouées à l’Euro (2000 et 2016) et en Coupe du monde (1998, 2006, 2018 et 2022) et 6 victoires. On pourrait même en ajouter trois autres, en Coupe des Confédérations en 2001 (Brésil, 2-1) et 2003 (Turquie, 3-2) et en Ligue des Nations en 2021 (Belgique, 3-2).

Si on s’en tient aux deux tournois majeurs, l’équipe de France a atteint 12 fois les demi-finales de 1930 à 2024 (6 à l’Euro). C’est certes beaucoup moins que l’Allemagne (22, dont 9 à l’Euro), mais c’est tout proche de l’Italie (14, dont 6 à l’Euro). Viennent ensuite les Pays-Bas (11, dont 6 à l’Euro) et l’Espagne (8, dont 6 à l’Euro).

Si on fait varier les périodes, sur les 10 dernières années (6 phases finales), les Bleus sont même ceux qui sont entrés le plus souvent dans le dernier carré : 4 fois, devant l’Angleterre (3), l’Espagne, l’Allemagne et la Croatie (2). Sur 20 ans (depuis 2004) elle est présente 5 fois, dépassée par l’Allemagne (6) mais à hauteur de l’Espagne (5) et devant les Pays-Bas et le Portugal (4). Et sur 40 ans (depuis 1984), on la retrouve 10 fois, toujours derrière l’Allemagne (12) mais devant les Pays-Bas (8) et l’Italie (7).

Jouer un 9 juillet

Ce sera le troisième match des Bleus à cette date. Le premier s’est joué dans une indifférence complète, à Marseille, pour la troisième place de la première Coupe d’Europe des Nations en 1960. Défaite vite oubliée (0-2). Le deuxième est resté dans les mémoires, puisque c’est la finale de la Coupe du monde 2006, jour du dernier match de la carrière de Zidane, qu’il signera d’une panenka en forme d’un coup de filpper sous la barre (et d’une énorme frayeur), puis d’un coup de tête invraisemblable sanctionné d’un carton rouge via la toute première utilisation de la vidéo, pourtant non réglementaire. Et avec tout ça, une défaite aux tirs au but. Il faudra s’en souvenir pour ne pas recommencer.

 Tchécoslovaquie (1960) à Marseille - 0-2 - Euro
 Italie (2006) à Berlin - 1-1 [3-5 tab] - CM

Les stats à surveiller

 Mike Maignan vient de signer une quatrième clean-sheet en phase finale, un exploit que seul Fabien Barthez avait réalisé, deux fois, en 1998 (5 en 7 matchs) puis en 2006 (4), sans parvenir à en enchainer trois consécutivement. Jamais pour l’instant les Bleus n’avaient encaissés aussi peu de buts dans un tournoi en allant au-delà du premier tour : seul le pénalty de Lewandowski, tiré deux fois, est venu à bout de la muraille défensive française. Le record actuel est de deux buts en sept matchs (en 1998). Il peut encore être battu.
 C’est la première fois que la France et l’Espagne se retrouvent en demi-finale d’un tournoi. Précédemment, ils s’étaient rencontrés au premier tour (1996), en huitièmes (2006), en quart (2000 et 2012) ou en finale (1984 et 2021 en Ligue des Nations). En 11 demi-finales de Coupe du monde et d’Euro, les Bleus ont rencontré 3 fois le Portugal et l’Allemagne, la Croatie, le Maroc, la Belgique, la République tchèque et la Yougoslavie.
 Lors de ses trois précédents matchs joués à Munich depuis 2006, les Bleus n’ont encaissé aucun but. Les deux qu’ils ont inscrit l’ont été sur pénalty (Zidane contre le Portugal en 2006) et par un adversaire contre son camp (Hummels face à l’Allemagne en 2021). Tout à fait compatibles avec la tendance 2024, donc.
 Théo Hernandez, qui a déjà joué une fois contre l’Espagne en octobre 2021 (pour sa troisième sélection), vient d’enchainer 23 matchs consécutifs depuis le huitième de finale de la Coupe du monde 2022. Dont 22 comme titulaire. Il est le seul du groupe actuel à l’avoir fait.
 4 matchs sans marquer pour les Bleus en 2024 (9 matchs joués) : il faut remonter à 2016 pour en trouver autant (en 17 rencontres). Le record absolu est de 6 en une année (1986, en 13 matchs et 2013, en 12 matchs).

Les joueurs et les buteurs contre l’Espagne

274 Français ont déjà joué contre l’Espagne depuis 1922. Le plus fréquent est Hugo Lloris (7 fois), devant Karim Benzema (6), Franck Ribéry, Zinédine Zidane, Thierry Henry, Lilian Thuram, Laurent Blanc et Didier Deschamps (5). Dans le groupe actuel, Olivier Giroud en est à 4 et Antoine Griezmann à 3. Côté buteurs, ils sont 31 à avoir marqué, le plus efficace étant Zidane (3) devant Youri Djorkaeff, Jean-Pierre Papin, Luis Fernandez, Hervé Revelli, Just Fontaine et Jean Vincent (2).

Côté espagnol, ils sont 305 à avoir croisé l’équipe de France. Le plus fréquent est Sergio Ramos (8 fois) devant Sergio Busquets et Cesc Fabregas (7), Xavi, Iniesta et Ricardo Zamora (6), Xabi Alonso, Pedro, David Silva, Iker Casillas, Fernando Torres et Andoni Zubizarreta (5). Les meilleurs buteurs parmi les 45 à avoir marqué face à la France sont Gaspar Rubio (4 buts), devant Pirri, Agustin Gainza et Estinaslao Basora (3).

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dossier spécial Jeux olympiques