Tableaux de bord 915 après Espagne-France

Publié le 10 juillet 2024 - Bruno Colombari

La huitième défaite de Kylian Mbappé en compétition (et la deuxième en phase finale), le quatrième 1-2 depuis 2012 où les Bleus ouvrent le score avant d’être battus, jouer tout en blanc contre l’Espagne : les tableaux de bord vous disent à la saison prochaine !

6 minutes de lecture
PNG - 5.3 kio

La question : Mbappé, combien de défaites en compétition ?

C’est le genre de joueur qui a plus l’habitude de gagner les compétitions auxquelles il participe que de les perdre (Ligue des Champions mise à part). Voir Mbappé sortir d’un match de grand tournoi après une défaite est assurément une image rare, mais rare à quel point ? Regardons ça de plus près. En 84 matchs joués avec l’équipe de France, il en a perdu 11, plus que Pogba, Blanc (10), Lizarazu (9), Zidane (8) ou Barthez (7) qui comptent entre 3 et 24 sélections de plus que lui. Rien d’exceptionnel, donc.

Si on filtre les matchs en compétition, il en reste 8 sur 63). Moins que Giroud (11) ou Griezmann (10), qui comptent une trentaine de matchs en plus, mais plus que Thuram ou Henry (7) et beaucoup plus que Lizarazu (4 sur 52), Barthez (4 sur 46), sans parler de Zidane (2 sur 49) battu uniquement par le Danemark en 2002 (0-2) et la Grèce en 2004 (0-1).

Et si on resserre encore sur les matchs en phase finale d’Euro ou de Coupe du monde ? Là c’est intéressant, d’abord parce que Mbappé est déjà le huitième Bleu le plus utilisé (23 matchs, le record est de 36, détenu par Griezmann) et qu’il n’en a perdu que deux. Sur ces deux, il y a l’anecdotique Tunisie-France de 2022 (0-1) auquel il n’a participé qu’aux 15 dernières minutes. Et donc la demi-finale contre l’Espagne, sa seule défaite du genre en étant capitaine. C’est aussi le seul match à élimination directe qu’il perd, après 8 victoires et 3 nuls depuis 2018.

Cet Euro n’a pas seulement fracturé son nez, il a aussi abîmé ses stats puisque en phase finale, il n’a ajouté que deux victoires pour deux nuls et une défaite, et n’a pas rejoint Platini au total des buts en phase finale (13 contre 14).

Le score : 1-2

C’est la 45e fois que l’équipe de France perd un match sur ce score, mais ce n’était plus arrivé en phase finale depuis juin 2010 et le dernier match de la Coupe du monde contre l’Afrique du Sud à Bloemfontein. A l’Euro, le seul précédent est celui face au Danemark à Malmö en 1992. C’est la cinquième fois que Didier Deschamps perd un match sur cette marque, après ceux contre l’Allemagne en 2023 (amical), le Danemark en 2022 (Ligue des Nations), la Suède en 2017 (qualifications Coupe du monde) et l’Allemagne encore en 2013 (amical). A noter que quatre fois sur cinq, les Bleus avaient marqué les premiers avant d’être rejoints puis dépassés, le seul contre-exemple étant le match de septembre 2023 (0-2, puis 1-2).

Enfin, on trouve un seul précédent sur ce score contre l’Espagne en 17 défaites : c’était en mars 2001 à Valence en amical, après que la presse espagnole ait titré « champions de tout contre champions de rien », les premiers étant les Bleus bien entendu.

Matrice des scores de l’équipe de France de football
Histoire d’un score : les 2-1 et 1-2 de l’équipe de France
PNG - 5.5 kio

L’arbitre : Slavko Vincic

Le Slovène en était à son quatrième match avec l’équipe de France. Le premier, en octobre 2015, s’était soldé sur une nette victoire contre l’Arménie (4-0) avec un doublé de Benzema qui allait juste après être écarté de la sélection pour cinq ans et demi. Le deuxième en novembre 2019 s’était passé sans histoire (victoire 2-0 en Albanie). Le troisième, en septembre 2021, avait été plus serré (1-1 en Ukraine). Et donc le quatrième a été perdu. Il va peut-être falloir éviter cet arbitre dans les prochaines années…

Voir le tableau des arbitres
PNG - 7.5 kio

Le kit tout blanc

Première utilisation avec la tenue 2024 pour cet ensemble blanc vraiment pas terrible (initialement, le maillot blanc était porté avec un short bleu, ce qui était quand même mieux) et qui ne sera pas associé à un bon souvenir. Mais contre l’Espagne, jouer tout en blanc est classique depuis 1991 avec 10 apparitions en 16 confrontations, dont 4 à l’Euro (1996, 2000, 2012 et 2024), une en Coupe du monde (2006) et une en Ligue des Nations (2021). Mais une seule fois à domicle, en amical en 2010. Avec 4 victoires, 4 défaites et 2 nuls, le bilan est désormais équilibré. Mais rappelons qu’en 1984, l’équipe de France avait joué la finale de l’Euro en bleu contre des Espagnols en rouge.

JPEG - 172.8 kio
[ Lire l’article Dataviz : la couleur du maillot de l’équipe de France

L’indice de renouvellement : 2/11

Retour à du classique pour ce dernier match de la compétition, avec Rabiot à la place de Camavinga et Dembélé plutôt que Griezmann. Mais c’est aussi la sixième composition différente, puisque, si on part du match initial face à l’Autriche, Tchouaméni était absent et Marcus Thuram titulaire, face aux Pays-Bas Mbappé n’était pas là, contre la Pologne Griezmann était sur le banc et Barcola titulaire, devant la Belgique Marcus Thuram retrouvait sa place qu’il cédait à Kolo Muani contre le Portugal pendant que Rabiot, suspendu, était remplacé par Camavinga.

Autrement dit, si les cinq hommes de derrière ont joué tous les matchs (sans être remplacés une seule minute), au milieu on a eu Kanté-Rabiot-Griezmann contre l’Autriche, Kanté-Tchouaméni-Rabiot face aux Pays-Bas, à la Pologne, à la Belgique et à l’Espagne, et enfin Kanté-Tchouaméni-Camavinga devant le Portugal.

Devant, ça a aussi beaucoup tourné (tous les attaquants ont joué) avec tout d’abord Dembélé-Mbappé-Thuram face à l’Autriche, Dembélé-Thuram-Griezmann devant les Pays-Bas, Dembélé-Mbappé-Barcola contre la Pologne, Griezmann-Thuram-Mbappé face à la Belgique, Kolo Muani-Griezmann-Mbappé contre le Portugal et enfin Dembélé-Kolo Muani-Mbappé devant l’Espagne. Soit six lignes d’attaque (à un, deux ou trois avants) en six matchs… Pour quatre buts marqués, dont un seul dans le jeu par un Français.

[ Lire l’article Comment évoluent les compositions de Didier Deschamps
PNG - 6.2 kio

La ville : premier revers à Munich

Si la capitale de la Bavière n’est pas propice aux bons souvenirs des clubs français, les Bleus y avaient joué trois fois depuis 2006 et ça s’était plutôt bien passé avec un nul juste après le titre mondial de 2018 (0-0) et deux victoires, face au Portugal en demi-finale de Coupe du monde en 2006 (1-0) et devant l’Allemagne au premier tour de l’Euro 2020 (1-0). Trois clean-sheets, donc, mais la série s’est arrêtée brutalement contre l’Espagne.

[ Lire l’article Tableau des villes d’accueil de l’équipe de France de football
PNG - 5.6 kio

L’adversaire : Lamine Yamal, plus jeune buteur adverse en phase finale

Visiblement, les gardiens des Bleus attirent les très jeunes adversaires comme un aimant avec la limaille. En juin 1958, Pelé avait 17 ans et 243 jours quand il a signé un triplé face à Claude Abbes et aux Français en demi-finale (il avait déjà marqué précédemment contre les Gallois quatre jours plus tôt). En 1984, face à la Yougoslavie, c’est Dragan Stojkovic qui marque (en deux temps) un pénalty à Joël Bats. Il a alors 19 ans et 108 jours et devient le plus jeune buteur de l’histoire de l’Euro. Vingt ans plus tard, toujours à l’Euro en 2004, c’est le Suisse Johan Vonlanthen qui trompe Fabien Barthez, à 18 ans et 141 jours, nouveau record de la compétition. C’est cette marque qui a été explosée par Lamine Yamal face à Mike Maignan à 16 ans et 362 jours. Rendez-vous à l’Euro 2044 pour de nouvelles aventures.

PNG - 5.5 kio

Première défaite en phase finale pour Kanté

Jusqu’à présent, il était en quelque sorte le porte-bonheur des Bleus à l’Euro ou en Coupe du monde, puisque N’Golo Kanté n’avait jamais été battu en 20 rencontres (13 victoires et 7 nuls). Série terminée donc, tout comme Jules Koundé (en 13 matchs) Théo Hernandez (12) ou Dayot Upamecano (11). Benjamin Pavard reste invaincu en 10 matchs, mais il n’en aura joué aucun à l’Euro, hélas. Pas de temps de jeu non plus pour les trois autres défenseurs remplaçants (Ferland Mendy, Ibrahima Konaté et Jonathan Clauss), pour Warren Zaïre-Emery qui aura manqué l’occasion d’être, à 18 ans et 3 mois, le plus jeune Bleus en phase finale, et pour les deux gardiens Brice Samba et Alphonse Aréola.

Enfin, une pensée très émue pour Olivier Giroud, qui aura traversé cet Euro sans y laisser de trace (mais ce n’est pas le seul) et qui quitte donc les Bleus après 137 sélections, troisième joueur le plus capé de l’histoire. Logiquement Griezmann devrait le dépasser rapidement (il en est à 135), s’il continue en sélection à l’automne. Il n’est pas impossible que d’autres quittent la sélection, comme Kanté ou Aréola, par exemple.

Voir le tableau des joueurs à l’Euro
Clas.JoueurSelTps jeuGNPAbs.DensitéAnnée
3 Olivier Giroud 137 7439 90 24 23 32 81% 2011
4 Antoine Griezmann 135 9965 90 27 18 6 96% 2014
18 Kylian Mbappé 84 6438 55 18 11 15 85% 2017
37 N’Golo Kanté 61 4757 40 15 6 55 53% 2016
55 Ousmane Dembélé 49 2271 28 14 7 56 47% 2016
58 Adrien Rabiot 48 3640 28 13 7 52 48% 2016
91 Aurélien Tchouaméni 36 2742 21 8 7 6 86% 2021
100 Jules Koundé 34 2478 21 8 5 14 71% 2021
103 Théo Hernandez 33 2816 22 7 4 7 83% 2021
130 Dayot Upamecano 26 2232 18 5 3 33 44% 2020
155 Mike Maignan 22 1920 14 5 3 35 39% 2020
163 Randal Kolo Muani 22 1059 12 5 5 7 76% 2022
173 William Saliba 21 1469 9 7 5 14 60% 2022
175 Eduardo Camavinga 21 1081 12 4 5 37 36% 2020
482 Bradley Barcola 5 140 1 3 1 3 63% 2024
Voir le tableau des joueurs
PNG - 8.3 kio

Le buteur : Randal Kolo Muani, le spécialiste des demi-finales

Vous jouez un match décisif pour accéder à une finale ? Faites appel à Randal Kolo Muani. En décembre 2022, il entre en jeu contre le Maroc à la 79e minute et marque le deuxième but français quelques secondes plus tard, sur son premier ballon, à la réception d’un tir contré de Mbappé. Contre l’Espagne, il est titulaire et il ne lui faut guère plus de huit minutes pour reprendre de la tête un centre de Mbappé. Autrement dit, 40% de ses buts (deux sur cinq, il est vrai) ont été inscrits en demi-finale. Seuls Michel Platini (en 1982 et 1984), Jean-François Domergue (en 1984), Zinédine Zidane (en 2000 et 2006) et Lilian Thuram (en 1998) en avaient fait autant.

#JoueurButs+Sélb/mCFPe23+tmps jeumn/but
1 Olivier Giroud 57 0 137 0,42 0 4 11 1 7439 131
3 Kylian Mbappé 48 0 84 0,57 0 10 7 3 6438 134
4 Antoine Griezmann 44 0 135 0,33 1 9 5 0 9965 226
76 Randal Kolo Muani 5 +1 22 0,23 0 0 0 0 1059 212
79 Ousmane Dembélé 5 0 49 0,10 0 0 0 0 2271 454
104 Adrien Rabiot 4 0 48 0,08 0 0 0 0 3640 910
195 Dayot Upamecano 2 0 26 0,08 0 0 0 0 2232 1 116
201 Théo Hernandez 2 0 33 0,06 0 0 0 0 2816 1 408
207 N’Golo Kanté 2 0 61 0,03 0 0 0 0 4757 2 379
Voir le tableau des buteurs

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[915] Espagne 2-1 France

Euro 2024
9 juillet 2024, 21h - Munich, Allianz Arena, 62.042 spectateurs
arbitre : Slavko Vincic (Slovénie)
sélectionneur : Didier Deschamps - 159e match, 55 ans
disposition : 4-3-3

TACTIQUE
JPEG - 78 kio
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
0-1 9’ Randal Kolo Muani Kylian Mbappé
1-1 21’ Lamine Yamal
2-1 25’ Dani Olmo
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
16 Mike Maignan 90     22 29 AC Milan
5 Jules Koundé 90 34 25 Barcelone
4 Dayot Upamecano 90   26  25 Bayern Munich
17 William Saliba 90   21 23 Arsenal
22 Théo Hernandez 90   33 26 AC Milan
13 N’Golo Kanté 62 61 33 Al-Ittihad
7 Antoine Griezmann 28 135 33 Atlético Madrid
11 Ousmane Dembélé  79 49 27 Paris SG
9 Olivier Giroud 11 137 37 AC Milan
8 Aurélien Tchouaméni 90 36 24  Real Madrid
14 Adrien Rabiot 62     48 29 Juventus
6 Eduardo Camavinga 28 21 21 Real Madrid
12 Randal Kolo Muani 62 22 25 Paris SG
25 Bradley Barcola 28 5 21 Paris SG
10 Kylian Mbappé 90   84 25  Paris SG
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
1 Brice Samba  3 30 RC Lens
23 Alphonse Aréola 5 31 West Ham
2 Benjamin Pavard 54 28 Inter Milan
3 Ferland Mendy 10 29 Real Madrid
24 Ibrahima Konaté 16 25 FC Liverpool
21 Jonathan Clauss 13 31 OM
18 Warren Zaïre-Emery 3 18 Paris SG
19 Youssouf Fofana 21 25 AS Monaco
20 Kingsley Coman 57 27 Bayern Munich
15 Marcus Thuram 24 26  Inter Milan
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
PNG - 204 kio
RÉSUMÉ VIDÉO


 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dossier spécial Jeux olympiques