Les quasi-Bleus (3/3) : les B qui ont joué contre des sélections A

Publié le 26 octobre 2020, mis à jour le 29 octobre 2020 - Pierre Cazal

Ils ont joué en bleu contre des sélections A étrangères, mais c’était au sein de l’équipe de France B, ou A’ : ils sont près de 200 dans ce cas à ne jamais avoir joué en A par la suite. C’est la troisième et dernière catégorie des quasi-bleus.

Après ceux qui sont restés sur le banc sans jouer, après ceux qui n’ont disputé que des matches officieux, voici le dernier cas de figure permettant de parler de « quasi-bleus » : ceux, parmi les sélectionnés B, qui ont été opposés à des sélections A étrangères. Aussi étonnant que cela puisse paraître au premier abord, le cas n’a pas été rare dans un passé pas si lointain que ça.

Un mot tout d’abord sur cette sélection B (rebaptisée A’ en 1993) : elle n’est pas définie par la FIFA, qui n’organise pas de compétition spécifique pour cette catégorie, facultative. En France, la sélection B a existé entre 1922 et 2008 : elle a été majoritairement opposée à d’autres sélections B, dans le but d’aguerrir des réserves, surtout à l’époque où les remplacements n’étaient autorisés qu’au compte-gouttes. Aujourd’hui, on peut faire rentrer jusqu’à 8 remplaçants en match amical, jusqu’à 5 actuellement en match officiel : les B ou A’ n’ont plus de raison d’être.

63 matchs contre des sélections A, dont 33 fois le Luxembourg

L’équipe de France B s’est trouvée opposée 63 fois à une sélection A (sur 121 matchs internationaux, c’est-à-dire sans compter les rencontres disputées contre nos ex-colonies avant leur indépendance), et elle a remporté 37 victoires (59 %), ce qui est flatteur.

Quelles sélections A ? Très majoritairement le Luxembourg (33 matches, dont 21 victoires pour 7 défaites), mais aussi la Grèce (5 fois) , la Turquie (4), la Tunisie indépendante (3), l’Egypte (3), le Maroc (2), ainsi que Israël, l’Ethiopie, la Finlande, le Sénégal, Le Vénézuela, la Colombie, la Biélorussie, et enfin en 2008 le Congo et le Mali. Un cas à part : la Sarre, à l’époque où elle était détachée de l’Allemagne (avant de s’y rattacher de nouveau), 4 matches entre 1952 et 1955.

JPEG - 61.9 ko
France A’-Mali le 25 mars 2008. A côté des futurs champions du monde Adil Rami (5) et Steve Mandanda (34), deux quasi-bleus : Mathieu Delpierre (4) et Mathieu Bodmer (13). Les autres sont Briand (17), Boumsong (capitaine), Nasri (10), Rothen (12), Sinama-Pongolle (15), Clichy (7) et Mavuba (11).


Soit 30 matches s’ajoutant à ceux du Luxembourg, dont 16 victoires (53%) et 6 défaites seulement. On remarquera que l’équipe de France A n’a jamais rencontré ni l’Ethiopie, ni le Venezuela, le Mali et le Congo ! Aussi ne paraît-il pas excessif d’estimer que les sélectionnés B qui ont rencontré ces équipes A méritent d’être des « quasi-bleus », et davantage encore quand ils ont gagné, les A ne pouvant mieux faire...

Pourquoi la FFF a-t-elle opposé sa sélection B à des équipes A ? La réponse est simple : parce qu’elle les sous-estimait. La preuve : les parties disputées dans les années 50 contre la Grèce, la Turquie et l’Egypte se plaçaient dans le cadre de la « Coupe de la Méditerranée », une compétition officielle (mais hors FIFA) à la quelle participaient également l’Italie et l’Espagne, qui, comme la France, ne déléguaient que leurs sélections B. Et, en ce qui concerne nos ex-colonies, le souci a longtemps été d’éviter d’engager l’équipe de France A, pour éviter les incidents (comme ceux survenus en 2001, contre l’Algérie, après pourtant près de 40 années d’indépendance !)

Bien entendu, un grand nombre des sélectionnés B a par la suite glané des sélections A, ce qui fait qu’on n’en retrouvera pas trace dans les listings qui vont suivre : ils comportent déjà près de 200 noms !

JPEG - 63.9 ko
Le Lyonnais Camille Ninel (à droite).


Camille Ninel, Saïd Haddad, René Gaulon... de la Martinique au Bénin en passant par l’Algérie

On peut en dégager quelques figures : tout d’abord le Martiniquais Camille Ninel (né en 1928), infatigable milieu de terrain de l’OL, qui a joué 4 matches B contre la Sarre (en 1954 et 1955), La Tunisie et l’Egypte (en 1955), l’Algérien Saïd Haddad (1922-1981), défenseur de Sète et Toulouse, qui a joué contre la Sarre et le Luxembourg en 1952, la Grèce et l’Egypte en 1953), et qui présente la particularité d’avoir rejoint la fameuse équipe du FLN algérien en 1958. Avec cette formation de propagande, il a joué pas moins de 22 matches internationaux dans des tournées, principalement au Moyen-Orient et dans les pays communistes qui soutenaient le FLN dans sa revendication d’indépendance par rapport à la France. Autre cas à signaler : celui du Béninois René Gaulon (1927-2012), demi du Stade Français et du Stade Rennais qui a joué contre la Grèce en 1950, la Sarre en 1952 ainsi que contre l’Egypte et les Pays-Bas en 1953 (match A officieux, lui).

JPEG - 88.3 ko
Le Toulousain René Gaulon (à gauche, en chaussons)


Terminons par Jean Saunier (1929-1999), qui détient le record : 5 matches contre des sélections A : 3 « B » en 1951 (Luxembourg, Grèce et Turquie), plus la Sarre en 1952 et un A officieux contre la Hollande professionnelle en 1953. A propos de ce dernier match, précisons qu’à l’époque le football hollandais était encore amateur ; ce match avait été organisé pour venir en aide aux sinistrés des graves inondations en Hollande, avec tous les « pros » hollandais émigrés, mais en dehors du contrôle de la fédération néerlandaise. Nul mieux que son coéquipier du HAC Michel Hidalgo ne peut parler de Saunier : « Vif, adroit des deux pieds, doté d’un bon jeu de tête, buteur émérite ; le »canonnier« savait tout faire. Il est passé à côté d’une carrière prestigieuse par manque d’ambition. Peu de joueurs de l’après-guerre étaient aussi talentueux. » Mais il était « barré » par deux ailiers droits (faux) qui s’appelaient Raymond Kopa et Joseph Ujlaki, pas de chance !

Le triplé pour Antoine Dalla Cieca, Numa Andoire et Lucien Cordon

Pour clore cette série des « quasi-bleus », on peut dégager quelques figures qui sont apparues dans les 3 catégories examinées, banc de touche, officieux et B contre des A. On retrouve donc l’arrière et futur coach Numa Andoire (banc lors de la Coupe du monde 1930, officieux contre Santos et B contre le Luxembourg, toujours en 1930), Antoine Dalla Cieca (banc 1955 contre l’Espagne, officieux contre le Standard en 1958, et B contre la Turquie en 1955), et enfin le fin ailier droit Lucien Cordon (banc contre l’Autriche, officieux contre le Nacional et le CA Paulistano en 1925 et deux fois B contre le Luxembourg en 1924 et 1925). Cordon (1899-1978) avait été 3 fois champion de Paris, deux fois vainqueur de la Coupe de France (1922 et 1923) avec la grande équipe du Red Star, dominante au début des années 20 ; mais lui aussi était barré, et pas par n’importe qui : par Jules Devaquez ! C’est ainsi qu’on passe parfois à côté d’une carrière prestigieuse, comme le disait Michel Hidalgo.

En bonus : deux matchs des B inédits en A

En gras, les quasi-bleus. Les autres ont tous joué par la suite en équipe de France A.

France B-Ethiopie A 4-0
30 septembre 1962, Parc des Princes.
France B : Georges Carnus - Marcel Adamczyk, Jean-Claude Piumi, Pierre Michelin, Jean Bacconnier - Marc Bourrier, Edouard Stako - Dominique Rustichelli, Serge Masnaghetti, Georges Peyroche, Yannick Lebert.

Ethiopie A : Mikael Ghita - Araya Kiflom, Mohammed Awad, Berché Asmallah, Gortom Béréché - Medhin Tesfaye, Sélassé Hetséré, Workou Menguistou - Luciano Vassallo, Italo Vassallo, Wolde Guetaschew.

L’équipe d’Ethiopie venait de gagner la CAN 1962 (en battant 4-2 l’Egypte), et sa vedette était Luciano Vassallo, né de père italien (de même que son frère Italo), ainsi que Menguistou. L’équipe de france était entraînée par... Georges Boulogne !

Buts : Rustichelli (15e, 32e), Peyroche (20e), Stako (44e).

France A’-Venezuela 2-0
7 janvier 1993, Pointe-à-Pitre.
France A’ : Guillaume Warmuz - Luc Sonor, Franck Silvestre, Franck Leboeuf, Stéphane Mahé (Bruno N’Gotty 83) - Rémi Garde (Jean-Guy Wallemme 75), Stéphane Dedebant (expulsé à la 4e), Youri Djorkaeff, Franck Gava - Stéphane Paille (Lionel Prat 73), Anthony Bancarel (Pierre Laigle 62).

Venezuela A :Rafael Dudamel - Miguel Echenaus, Leonardo Gonzalez, Carlos Garcia, Sergio Hernandez - Leonardo Lupi, (Alexander Etchenique 71), Ricardo Milillo, Marcos Mathias ( Edson Rodriguez 64) Stalin Rivas - Jose Luis Dolguetta ( Juan Garcia 69), Osvaldo Palencia (Carlos alberto Contreras 69).

Buts : Djorkaeff (59, 67)
Sélectionneur : Gérard Houllier.

Dans le cadre d’une tournée aux Antilles (comprenant également un match contre la Colombie, perdu à Fort-de France 1-3). Le Venezuela et la Colombie préparaient eux la Copa America et étaient affûtés. La victoire contre le Venezuela est d’autant plus méritoire que l’équipe de France a joué à 10 la quasi totalité de la partie.

Le tableau des 385 quasi-bleus

Voilà la synthèse des joueurs cités dans la série de trois articles. Le club dans lequel le joueur évoluait au moment de sa (ou ses) sélections (s) ou remplacement en A est indiqué. Il en manque quelques-uns, ils seront complétés ultérieurement au fil de nos recherches. Si bien sûr vous avez des informations, n’hésitez pas à nous les communiquer via le forum ci-dessous ou le formulaire de contact en pied de page.

joueurClubsélections blanchessélections officieusessélections B
Lido Albanesi Le Havre AC 1951-1953 1950
Henri Alberto Lyon 1955
Romain Alessandrini OM 2013
Allard 1930
Antoine Almero Nîmes 1930
Jordan Amavi OM 2017
Numa Andoire Nice 1930 1930 1930
Claude Andrien Nîmes 1967
Romain Arghirudis Lens 1975 1975
Sylvain Armand Nantes 2002
Eric Assadourian Lille 1994
Elie Audin Olympique Paris 1921
Henri Augé Nîmes 1971
Raymond Aussel 1922
Jean Bacconnier Stade Français 1962
Louis Bach Club Français 1900
Carlos Bacrot Olympique Lille 1912
René Bagnol PUC 1912
Anthony Bancarel Toulouse 1993
Robert Barbieux Excelsior Roubaix 1933
Othon Barella Troyes 1937
Gaston Barillet CASG 1918
Pierre Barlaguet Nîmes 1961
René Barleman CA Mulhouse 1933
Raymond Barthelmebs Sochaux 1957
Jean Barville CASG 1927 1924
Eugène Battman Sochaux 1971
Michel Baulier Metz 1974
Raymond Bellot Monaco 1958
Salem Ben Miloud OM 1950
Daniel Bernard Rennes 1975
Paul Bersoullé Red Star 1944
Pierre Bertrand CA Paris 1928
Joseph Bessero Nice 1933 1933
Emile Bichelberger AS Metz 1922
Armand Blanc CA Paris 1928
Alfred Bloch 1900
Maurice Blondel Rouen 1946
Mathieu Bodmer Lyon 2008
Thierry Bonalair Nantes 1989
Oscar Bongard AS Strasbourg 1920 1920
Gilbert Bonvin Lyon 1955
André Bordier Rennes 1937
Marcel Boulanger Rouen 1922 1926
Boullen Stade Havrais 1924
Abderrahman Boumedienne Sète 1949
Emile Bourdin Rennes 1922
Daniel Bourgeois Sedan et Metz 1970-1971 1971
Georges Bourguenno CA Vitry 1912
Marc Bourrier SO Montpellier et Lens 1964 1962
Boursault 1924
André Bousquet Montpellier 1931
Claude Brény Sedan 1956
Nicolas Brétille CA Paris 1911 1917
Maurice Bruneau SA Meudon 1911
Julien Bugé Excelsior Roubaix 1939
Clément Bungert CA Metz 1922
André Burckhardt Bastia 1977
Jean Cabassu OM 1924
Guy Calleja Bordeaux 1966
Raymond Cantais Le Havre 1924
Louis Capronnier 1923
Fernand Capronnier Amiens 1924
Jacques Carlier Racing 1919 1917
Bruno Carotti Montpellier 1995
René Carrier CASG 1917
Arsène Casy FC Mulhouse 1932
Raymond Cauet CA Paris 1932
Alain Caveglia Le Havre AC 1995
Leo Cecchini Nancy 1945
Antoine Cellard Alès 1933
Georges Cesari Toulon 1951
Henri Chabrol AS Française 1915
Etienne Chalvidan Nîmes 1930
Marcel Chandezon AS Française 1910
Pierre Chasselain CA Vitry 1910
Edmond Chavey Valentigney 1926
René Chéron 1915
René Cheyrouse Racing Club de France 1921
Zygmunt Chlosta Angers 1963
Marcel Clément SC Bel Abbès 1924 1924
José Cobos RC Strasbourg 1993
Albert Cochelin 1906
Auguste Cocheteux RC Roubaix 1923
Patrick Colleter Paris SG 1994
Colomb CA Paris 1929
Jean Combot Rennes 1950
Max Conchy Red Star 1933
Lucien Cordon Red Star 1925 1925 1924
Jules Cossement RC Roubaix 1926
Camille Cottin RC Roubaix 1938
Roger Couard RC Paris 1937
Rolland Courbis Sochaux 1976
Jean Courteaux Nice 1950
Maurice Cousinard Rouen 1920 1916
Laurent Croci Sochaux 1991
 Mouhamadou Dabo Saint-Etienne 2009
Antoine Dalla Cieca Rouen 1955 1955 1955
Georges Damois JA Levallois 1912
Albert Danger CA Paris 1917
Pierre Danzelle FC Sète 1940
André Dargent Etoile des Deux Lacs 1914
Eugène Dartoux Pantin 1917
Guy De Gastyne Racing 1911
Pierre Deconninck CASG 1915
Stéphane Dedebant Caen 1993
Christophe Deguerville Saint-Etienne 1993
Raoul Delalande Rennes 1919 1917
Laurent Delamontagne Rennes 1991
Louis Delblat Red Star 1914
Jacques Delepaut CO Roubaix 1951
Serge Dellamore Sedan 1973
Géo Delolme FC Paris 1904
Mathieu Delpierre Stuttgart 2008
Oscar Desaulty AS Française 1914
Maxime Deschizeaulx SO Montpellier 1934
Eugène Devicq CASG 1919 1915
Robert Devis Angers 1962
Paul Deydier Levallois 1919
Albert Dhulst US Tourcoing 1931
Philippe Du Roure Etoile des Deux Lacs 1919
Léon Dubly Roubaix 1903
Maurice Dubly Roubaix 1903
Guy Dubreuil Le Havre AC 1904
Pierre Ducros SO Montpellier 1930
Georges Duffuler Lens 1949
Franck Dumas Caen 1991
René Duparc Club Français 1900
Roger Dupouy SBUC 1929
Franck Durix Lyon 1994 1994
Daniel Dutuel Caen 1993
Roger Ebrard FC Lyon 1919-1922
Albert Eloy Sedan 1954
François Encontre RC Roubaix 1933
Henri Entz Valentigney 1926
Pierre Espanet Red Star 1928
Marcel Fauchet Saint-Servan 1922
Jacques Favre Reims, Nice, Nancy 1947-1950
André Fefeu Saint-Etienne 1968 1967
Emile Féjean Sète 1930
Jacques Fermon RC Calais 1928
René Fernandez Toulouse 1950
Bernard Ferrer Toulouse 1993
Emile Fontaine Gallia 1904
Jean-Michel Fouché Nantes 1970
Antoine Franceschetti Cannes 1939
Georges Franceschetti Bastia 1972
Charles Frankhauser Red Star Strasbourg 1930
René Franquès Sète 1938
Pierre-Alain Frau Lyon 2004
Eugène Fraysse Racing 1900
Virgine Gaillard Club Français 1900
René Gallina Angers 1969 1972
Alain Garnier Nîmes 1964 1963
Guy Garrigues Red Star 1972
Pierre Gastiger Levallois 1920 1919
Pierre Gaudin Racing 1911
René Gaulon Stade Français 1953 1950
Robert Germain Red Star 1950 1946
Raymond Gervot Rennes 1924
Lucien Gianelloni Dunkerque 1931
Yvon Giner Nice 1963
Raoul Giraudo Reims 1955
Martin Gonzales 1937
Aimé Gori Bordeaux 1963 1963
Albert Gougain Sochaux 1933
Marcel Gourdon Stade Français 1928 1928
Henri Grandjean ASF 1909
Maurice Grandjean Club Français 1900
Etienne Grédy Valentigney 1926
Jacques Grimonpon Bordeaux 1954 1953
Abel Gros SC Bastidienne 1924
Jean Gueguen US Saint-Servan 1923
Matteo Guendouzi Arsenal 2019
Eric Guerit Nice 1988
André Guesdon Monaco 1972
Guilbert Stade Toulousain 1909
André Guillard Montpellier 1931
Guillemot AFGC 1910
Auguste Guillory Saint-Servan 1922
André Guimbard CA Paris 1933
Jean-Pierre Guinot Valenciennes 1963
Georges Haas Club Français 1929
Said Haddad Toulouse 1952
Alexandre Halotel Rouen 1924
Lucien Halter FC Mulhouse 1933
Sarkis Handjan AS Française 1916
Georges Hatz 1944
Lucien Hauchecorne Rouen 1937
René Hauss RC Strasbourg 1951
Wilhelm Heiss OM 1939
Albert Hermant Lens 1940
Jean-Claude Hernandez Monaco 1967
Heymann JA Levallois 1910
Philippe Hinschberger Metz 1982
Casimir Hnatow Angers 1958 1957
Juste-Omar Hottelart Caudry 1909
Charles Hummel CS Mars-Bischeim 1933
Lucien Huteau Club Français 1900
Pierre Illiet Amiens 1936 1933
Francis Isnard Nice 1967
Eduardo Ithurbide Sochaux 1938
Patrick Jeskowiak Valenciennes 1976 1976
Daniel Jolis Valenciennes 1968
Alphonse Jou CASG 1921
Alain Jubert Rennes 1962
René Klein FC Nancy 1938
Koenig Stade Français 1927 1927
Antoine Kombouaré Paris SG 1991
Auguste Kreitz Saint-Ouen 1921
Charles Kuntz Sélestat 1920
André Laborde Red Star 1950
Lagache Amiens 1924
Alex Lambert Club Français 1900
L. Lambotte US Tourcoing 1905
Joseph Lanaud 1919
Marcel Lanchon FC Dieppe 1924
Paul Landauer CSA Paris 1914
Luigi Landi Nimes 1966
Pierre Landi Racing 1951
Jean Lanfranchi Toulouse 1949
André Lapierre Amiens 1933
Henri Laporte CASG 1914
Aymeric Laporte Manchester City
Guy Lassalette Sochaux 1968
André Lassalle SBUC Bordeaux 1920
Jean Lauer SC Fives 1933
Jean Laune SC Fives 1939
Jean Le Bidois Sotteville 1920 1921
Serge Le Dizet Nantes 1995
Yannick Lebert Sedan 1962
Marcel Lechanteux Le Havre AC 1926
Pierre Lechantre Sochaux 1974
Benjamin Lecomte Montpellier 2019
Léon Lecomte Le Havre AC 1938
Bernard Lefebvre Lille 1955
E Legrand O. Lille 1911
Bernard Lelong Racing 1961
Edmond Lemaître Racing 1949
Jean Lempereur Stade Français 1932
Edgar Lenglet Club Français 1915
Pierre Lenoble Havre AC 1924
André Lepeytre 1929
Albert Lerouge Roubaix 1922 1922
Leroux 1920
Philippe Levavasseur Sedan 1969
Jean Lewandowski Lens 1950
René Lhermitte CA Paris 1913
Armand Liberati OM 1947
Jean-Pierre Lopez OM 1971
Pierre Lorius Sochaux 1949
Clément Lozinguez US Boulogne 1913
Henri Luddens Excelsior Roubaix 1938
Albert Lutz 1925
Maurice Macaire Racing 1900
Francis Magny Nantes 1966
Stéphane Mahé Auxerre 1993
Leon Maier Sochaux 1972
Mike Maignan Lille 2019-2020
Steed Malbranque Fulham 2004
Albert Manzanarès SC Bel Abbès 1925 1925
Charles Marchetti Nice 1963
Anton Marek Lens 1944
Raoul Marion CASG 1921
Pierre Marodon 1909
William Martin Alès 1932
Jean-Jacques Marx Strasbourg 1978
Fabrice Mège Nice 1990
John Mentha AS Française 1919 1915
Robert Meuris CO Roubaix 1951
André Montreuil Rouen 1912
André Moreau JA Saint Ouen 1911
Edouard Morillon Red Star 1908
Robert Mouynet Lyon 1958
Marcel Muller Metz 1938
Pierre Muller FC Mulhouse 1924
Jean-Claude Nadon Lille 1993
Ladislas Nagy Nancy 1954
Alphonse Nicolescu Racing 1911
Camille Ninel Lyon 1954
Thierry Ninot Monaco 1982
Pascal Nouma Lille 1993
Marcel Nowak Lyon, Monaco 1957 1955
Pascal Olmeta Toulon, OM 1985 1990
Henri Ozenne RC Paris 1937
Jacky Paillard Toulouse 1988
Leon Pappas RC Strasbourg 1935
Fernand Parsys US Tourcoing 1922
Marc Pascal OM 1982
Segundo Pascual RC Strasbourg 1947 1947
Roger Pasquini Saint-Etienne 1939
Michel Pech Nantes 1974
Gaston Peltier Club Français 1900
Philippe Périlleux Lille 1991
Marcel Perrault O . Lille 1906
Loïc Perrin Saint-Etienne 2014-2015
Jean Petit FC Rouen 1923
André Petitfils Reims 1945
Claude Petyt Bordeaux 1969
Marius Peythieu 1930
Philippe Piette Sochaux 1982
Jean-Marc Pilorget Paris SG 1981
Louis Pinat Rennes 1951
Gaston Plovie Excelsior Roubaix 1933
Poisson CA Vitry 1912
André Postel Le hHavre AC 1933
Czeslaw Powolny Le Havre AC 1938
Lionel Prat Sochaux 1993
Jean-Marie Prevost Lille 1949
Jean-François Prigent Rennes 1963
Daniel Prince Reims 1946
Michel Prost Paris SG 1972
G. Prouvost US Tourcoing 1908
Carlos Puga Le Havre AC 1928
Henri Rebut Olympique Paris 1922
Robert Rémy AS Française 1914 1911-1916
Eric Renaut Paris SG 1976
Christophe Revault Le Havre 1997
Pierre Reynaud Paris SG 1990
Paul Richez  ? 1909
Gabriel Robert RC Paris 1947
Jacques Robert Reims 1972
Christophe Robert Nantes 1991
Jean Robin OM 1945
René Rocipon SBUC 1924
Julien Rodriguez OM 2007
Pierre Roels JA Saint-Ouen 1924 1923
Alphonse Rolland RS Strasbourg 1947
Alexandre Roszak Nîmes 1959
Guy Roussel Sète 1955
Marcel Rouvière Alès 1947
Francis Roux Cannes, RC Paris 1933-1936
Jean Rouxel Stade Français 1911
Dominique Rustichelli OM 1955
Robert Saint-Pé Iris Club Lille 1931
Edouard Salzborn Sochaux 1952
Charles Samoy Le Havre AC 1963
Daniel Sanchez Nice 1978 1976
Jacques Santini Saint-Etienne 1976-1977
Jean Saunier Le Havre AC 1953 1951
Auguste Schalbart Clichy, Etoile des Deux Lacs 1913-1914 1909-1911
René Schillemann CA Mulhouse 1933
René Schoettel AS Strasbourg 1924 1924
Armand Schömer CA Metz 1926
Johnny Schuth Strasbourg 1965 1965
André Schwager Nîmes 1953
Hyacinte Sentenac Etoile des Deux Lacs 1909-1911
Jules Signoret Racing Club de France 1908
Didier Simon Lille 1978
Maurice Singier CO Roubaix 1949
René Sintès Le Havre AC 1939
Jean Snella Saint-Etienne 1938 1939
Marceau Somerlinck Lille 1949 1949
Georges Taberner Monaco 1963
Jean Templin Reims 1955
Auguste Thirion Vitry 1924 1922
Edmond Tiberghien RC Roubaix 1924
Pierre Tillon Sedan 1956
Jean Tokpa Alès 1958
Marcel Tomazover RC Roubaix 1939
Gérard Tonnel Troyes 1974 1974
Charles Toulet AS Française 1919
Auguste Trousselier CASG 1914 1912
Jacques van Cappelen Lille 1949
Louis Vandeputte 1925
Georges Veilletet Lille 1903
Henri Vergez US Dax 1924
E Véron 1911
Jean Verquin US Tourcoing 1922
Arthur Vinche AS Alfortville 1910
Joseph Virano CA Paris 1915
Ernest Waechter RC Strasbourg 1937
Willy Wagner Hyères 1934
Stéphane Walczak Lille 1958
Jean-Guy Wallemme Lens 1993
Guillaume Warmuz Lens 1993
Paul Wartel FC Sochaux 1931
Marcel Wassmer Sochaux 1974
Maurice Weber RC Strasbourg 1926
Raymond Wozniesko Bordeaux 1954
Henri Zambelli Nice 1976-1980 1977
Hubert Zénier Angers 1963
Jean Zimmermann AS Française 1906-1908
Jules Zvunka OM 1971
Stéphane Zymczak Lens 1955

Derniers livres parus



Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité