Tableaux de bord 877 après Belgique-France

Publié le 8 octobre 2021 - Bruno Colombari

La première demi-finale de Ligue des Nations, le premier but de Théo Hernandez, le 28e match de compétition au score favorablement renversé, le troisième 3-2 face à la Belgique, la cinquantième sélection de Mbappé qui a transformé le 103e pénalty des Bleus : les tableaux de bord finissent toujours par l’emporter.

PNG - 5.3 ko

C’est la première fois que l’équipe de France joue le carré final de la Ligue des Nations

Après avoir remporté la septième édition du championnat d’Europe (en 1984), la première Coupe intercontinentale des Nations (en 1985), la seizième Coupe du monde (en 1998) et la troisième Coupe des Confédérations (en 2001), l’équipe de France a l’occasion d’ajouter un nouveau trophée à son palmarès déjà bien fourni (7 titres sans compter les JO de 1984 qui n’étaient pas disputés par l’équipe A).

La Ligue des Nations est une compétition toute récente puisqu’elle a été lancée par l’UEFA en 2018 et que sa première phase finale, calquée sur la première version du championnat d’Europe des Nations entre 1960 et 1976, s’est jouée en juin 2019 sous la forme d’un carré final chez l’un des quatre protagonistes, en l’occurrence le Portugal. Battus par les Pays-Bas en phase de poules, les Bleus n’y avaient pas participé.

A noter qu’entre 2019 et 2021 le carré final a été renouvelé intégralement, puisque la Suisse, le Portugal, l’Angleterre et les Pays-Bas ont laissé la place à la Belgique, la France, l’Italie et l’Espagne.

JPEG - 14.9 ko

La série : huitième demi-finale consécutive remportée depuis 1998

Longtemps pour les Bleus, les demi-finales étaient un rêve hors de portée, et quand par chance il était atteint, c’était le terminus de leurs ambitions : comme pour les Jeux olympiques d’Anvers en 1920 (Tchécoslovaquie, 1-4), la Coupe du monde 1958 (Brésil, 2-5) ou la Coupe d’Europe des Nations 1960 (Yougoslavie, 4-5). Puis le rapport de force s’est équilibré : élimination aux tirs au but contre la RFA en 1982 (3-3), victoire en prolongations face au Portugal en 1984 (3-2) mais à nouveau échec contre la RFA en 1986 (0-2). Le cycle se termine à Manchester en 1996 contre la République tchèque, qui s’impose aux tirs au but dans un fantôme de match (0-0).

Dès lors, l’équipe de France ne perd plus en demi-finale. Mieux même, elle l’emporte systématiquement dans le jeu : face à la Croatie en 1998 (2-1), contre le Portugal en 2000 (2-1 après prolongations), contre le Brésil en 2001 (2-1), face à la Turquie en 2003 (3-2), contre le Portugal encore en 2006 (1-0), devant l’Allemagne en 2016 (2-0) et face à la Belgique en 2018 (1-0). La victoire de Turin hier est donc la huitième d’affilée en 23 ans.

Les penalties : le deuxième de Mbappé

Pas facile de savoir qui doit tirer les pénalties en équipe de France. Alors que Griezmann était le tireur attitré, il a été remplacé par Giroud après en avoir manqué trois, puis c’est Benzema qui s’y est mis, avec un échec contre Galles et deux marqués à l’Euro. Mais c’est Mbappé qui s’est chargé de transformer celui obtenu par Griezmann contre la Belgique. Pourtant, l’attaquant du PSG avait échoué lors de ses deux dernières tentatives, contre le Kazakhstan en mars et lors de la séance de tirs au but face à la Suisse en juin. C’est son deuxième en sélection, après celui marqué contre l’Islande en octobre 2018.

PNG - 5.5 ko

L’arbitre : Daniel Siebert (Allemagne)

C’est le 530e arbitre de l’équipe de France. Le 35e allemand, l’Allemagne n’étant devancée au nombre d’arbitres fournis que par l’Angleterre (65) et les trois autres nations du carré final, l’Italie (48), la Belgique (38) et l’Espagne (35). A noter que c’est la deuxième fois consécutive que l’équipe de France est gérée par un arbitre germanique après Deniz Aytekin en septembre dernier face à la Finlande. Ce n’était plus arrivé depuis juin 2017, où les Italiens Davide Massa et Gianluca Rocchi avaient été désignés lors des matchs face à l’Angleterre et aux Pays-Bas. Pour l’Allemagne, le précédent remonte au printemps 2001 (contre l’Espagne et le Portugal).

PNG - 7.5 ko

Le kit : le blanc intégral

Il a été porté sept fois depuis l’automne 2020. Après quatre victoires consécutives (Suède aller, Portugal retour, Bosnie aller, Bulgarie), le porte-bonheur potentiel a calé contre le Portugal à l’Euro (2-2) puis en Ukraine (1-1) avant de retrouver son influence bénéfique contre la Belgique (3-2).

Depuis son lancement en 1989, ce kit tout blanc donne la victoire aux Bleus une fois sur deux environ (38 fois sur 74), sachant qu’il est majoritairement utilisé à l’extérieur ou sur terrain neutre (62 fois). Avec lui, les Blancs donc l’ont emporté 33 fois hors de l’Hexagone, dont 8 fois sur terrain neutre.

JPEG - 130.4 ko
PNG - 9.4 ko

Le score : le 23e 3-2

C’est donc la 23e fois que l’équipe de France l’emporte 3-2 depuis 1934, contre la Belgique déjà. Le dernier avait plus de quatre ans, c’était lors d’un France-Angleterre à Saint-Denis. Il n’est pas très fréquent depuis que Deschamps est sélectionneur, puisqu’auparavant il y en avait eu seulement deux autres au printemps 2016 contre les Pays-Bas et face au Cameroun. C’est un score rare également en phase finale, même s’il y en a déjà eu deux en demi-finale : contre la Turquie en 2003 (Coupe des Confédérations) et en 1984 face au Portugal (Euro). A noter aussi les 3-2 contre la Yougoslavie en 1984 (triplé de Platini) et face au Mexique à la Coupe du monde 1954. Enfin, c’est le troisième 3-2 entre Français et Belges, après celui de 1934 à Bruxelles et celui de 1981 au Parc des Princes.

C’est la toute première fois que l’équipe de France remporte un match de compétition après avoir été mené de deux buts d’écart. Et c’est le 28e retournement de score vainqueur en compétition.

PNG - 6.2 ko

La ville : Turin, quatrième terrain neutre pour un France-Belgique

Si les deux voisins se sont rencontrés 75 fois, ils l’ont fait à cinq reprises en phase finale d’un tournoi. Mais les deux premières fois, c’était en France, à Colombes en 1938 lors du huitième de finale de la Coupe du monde (3-1) et à Nantes en 1984 pour le premier tour de l’Euro (5-0). La troisième place du Mundial 1986 s’est jouée sur terrain neutre à Puebla, au Mexique (4-2), comme les demi-finales de la Coupe du monde 2018 (Saint-Peterbourg, 1-0) et donc de la Ligue des Nations 2021 (Turin, 3-2). Le quatrième terrain neutre à avoir accueilli un France-Belgique est le Luxembourg en amical le 31 mai 1983, pour le 75e anniversaire de la Fédération luxembourgeoise (1-1).

L’indice de renouvellement : 4/11

Avec Pavard, Lucas Hernandez, Koundé et Mbappé aux places de Dubois, Zouma, Kimpembe et Martial, l’effectif de Didier Deschamps a encore tourné depuis septembre dernier. En 121 matchs, c’est la 111e composition différente puisque Théo Hernandez n’avait jamais été titularisé avec les quatre entrants.

PNG - 7.1 ko

La cinquantième de Mbappé, deux Hernandez pour le prix d’un

Théo Hernandez a joué avec son frère Lucas, une première depuis le 23 mars 1974 avec Patrick et Hervé Revelli contre la Roumanie. Et les deux ont été titulaires, ce qui n’était pas le cas des précédents, dont le temps de jeu en commun n’a été que de 40 minutes en deux rencontres. De plus, le cadet des Hernandez a marqué son premier but lors de sa deuxième sélection, ce qui n’est pas rien pour un défenseur, même si celui-là est très offensif.

Kylian Mbappé continue sa série de records de précocité : il est le plus jeune international français à atteindre les 50 sélections, à 22 ans et 9 mois. Lucas Hernandez continue pour sa part son impressionnante série de 28 matchs sans défaite : il n’a perdu qu’une fois, pour ses débuts contre la Colombie en mars 2018, et c’était en amical.

Clas. Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Année Ordre
2 Hugo Lloris 133 11979 100% 79 32 22 2008 833
9 Antoine Griezmann 99 7300 85% 68 19 12 2014 874
13 Karim Benzema 91 5891 75% 50 25 16 2007 820
14 Paul Pogba 88 6901 88% 60 18 10 2013 868
19 Raphaël Varane 82 7001 96% 54 17 11 2013 867
50 Kylian Mbappé 50 3648 82% 33 12 5 2017 893
78 Benjamin Pavard 39 3097 87% 28 9 2 2017 897
114 Lucas Hernandez 29 2040 86% 21 7 1 2018 900
151 Adrien Rabiot 22 1566 77% 13 8 1 2016 889
288 Léo Dubois 11 757 73% 8 2 1 2019 906
504 Jules Koundé 4 275 75% 2 2 0 2021 915
508 Aurélien Tchouaméni 4 142 25% 2 2 0 2021 917
584 Jordan Veretout 3 62 33% 1 2 0 2021 916
590 Théo Hernandez 2 180 100% 2 0 0 2021 919
PNG - 8.3 ko

Théo Hernandez, 345e buteur

Il ne pensait sans doute pas y arriver aussi vite, mais comme il marque beaucoup en club, pourquoi pas en sélection ? Théo Hernandez est donc le 345e buteur de l’équipe de France, et il a déjà fait mieux que son frère aîné qui n’a toujours pas marqué après 29 sélections. Karim Benzema a quant à lui inscrit son 32e but, le cinquième depuis son retour en juin dernier. Il est désormais sixième au classement des buteurs et se rapproche de David Trezeguet (34). Enfin, Kylian Mbappé est désormais en bonne compagnie, à hauteur de Roger Piantoni et Raymond Kopa avec 18 buts, mais une moyenne défavorable qui le laisse à la 19e place. A 22 ans, c’est déjà pas mal.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
4 Antoine Griezmann 41 0 99 0,41 1 7 5 0
6 Karim Benzema 32 +1 91 0,35 0 3 7 0
19 Kylian Mbappé 18 +1 50 0,36 0 2 2 0
35 Paul Pogba 11 0 88 0,13 1 0 0 0
78 Raphaël Varane 5 0 82 0,06 0 0 0 0
193 Benjamin Pavard 2 0 39 0,05 0 0 0 0
216 Théo Hernandez 1 +1 2 0,50 0 0 0 0

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[877] Belgique 2-3 France

Ligue des Nations, demi-finale
7 octobre 2021, 20h45 - Turin, Juventus Stadium. 20.000 spectateurs.
arbitre : Daniel Siebert (Allemagne)
sélectionneur : Didier Deschamps - 121e match, 52 ans
disposition : 3-4-3

TACTIQUE
PNG - 232 ko
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 37’ Yannick Carrasco
2-0 41’ Romelu Lukaku
2-1 62’ Karim Benzema Kylian Mbappé
2-2 69’ Kylian Mbappé sur pénalty
2-3 90’ Théo Hernandez
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
1 Hugo Lloris 90     133 34 Tottenham
2 Benjamin Pavard 89 39 25 Bayern Munich
17 Léo Dubois  1  11 27  Lyon
5 Jules Koundé 90 3 22 FC Séville
4 Raphaël Varane 90   821 28 Manchester United
21 Lucas Hernandez 90      29  25 Bayern Munich
22  Théo Hernandez 90   2 24  AC Milan
14 Adrien Rabiot  76    22  26  Juventus Turin
8 Aurélien Tchouaméni 14   4 21  AS Monaco
6 Paul Pogba 90   88 28 Manchester United
7 Antoine Griezmann 90   99 30 Atlético Madrid
19  Karim Benzema  89   91 33 Real Madrid
12  Jordan Veretout 1     3 28 AS Rome
10 Kylian Mbappé 90 50 17  Paris SG
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
16 Benoît Costil 1 34  Bordeaux
23 Mike Maignan 1 25 Lille
3 Presnel Kimpembe 24 26 Paris SG
15 Dayot Upamecano 3 22 Bayern Munich
18  Lucas Digne  42  28  Everton
13 Mattéo Guendouzi 0 22 Marseille
11 Moussa Diaby 2 22 Bayer Leverkusen
20 Wissam Ben Yedder 15 31 AS Monaco
9 Anthony Martial 30 25 Manchester United
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
JPEG - 22.9 ko
RÉSUMÉ VIDÉO


 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

SOUTENEZ LE SITE

Si vous appréciez les contenus de Chroniques bleues, vous pouvez apporter votre contribution, à partir de un euro.

En savoir plus

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee