Tableaux de bord 886 après France-Croatie

Publié le 14 juin 2022 - Bruno Colombari

Jamais les Bleus n’avaient commencé une phase qualificative sans gagner un des quatre premiers matchs. Ça c’est fait, comme une défaite inédite contre la Croatie. Et la dernière fois qu’ils avaient perdu deux fois de suite en compétition, c’était en 1993. Les tableaux de bord vont prendre des vacances, tiens.

PNG - 5.3 ko

C’est la première fois que l’équipe de France ne gagne aucun de ses quatre premiers matchs de qualification

Une défaite à domicile, puis deux nuls à l’extérieur et encore une défaite à domicile : quatre matchs, deux points et la dernière place du groupe. Depuis quand les Bleus n’avaient-ils plus aussi mal commencé une phase qualificative mondiale ou européenne ? J’ai bien cherché, et je n’ai rien trouvé. Jamais l’équipe de France, pourtant bien faiblarde dans les années 1960 et dans la deuxième moitié des années 1980. Et même quand elle ne s’est pas qualifiée, elle a toujours gagné au moins une fois comme en 1967 (victoire contre la Pologne) ou en 1972 (URSS).

Les deux séries qui ressemblent le plus à celle de 2022, mais sans l’égaler, sont les quatre premiers matchs qualificatifs pour le championnat d’Europe 1976, et les six premiers pour la Coupe du monde 1990. Dans le premier cas, les Bleus de Stefan Kovacs ont démarré par une défaite en Belgique (1-2), puis deux nuls contre la RDA (2-2) et en Islande (0-0), mais ils ont gagné le quatrième, toujours contre l’Islande (3-0).

La deuxième avait commencé par une victoire face à la Norvège (1-0) mais après, tout s’était enrayé : nul à Chypre (1-1), défaite en Yougoslavie (2-3) et en Ecosse (0-2) et nul contre la Yougoslavie (0-0).

La seule fois de son histoire où l’équipe de France est restée bredouille en phase qualificative, c’est en 1949, mais contre un seul adversaire, et en trois matchs seulement : deux nuls contre la Yougoslavie en aller retour (1-1 à chaque fois), puis une défaite en barrages (2-3 après prolongations). Elle va peut-être essayer de faire mieux en septembre, histoire de ne pas se retrouver en Ligue B à l’automne 2024.

PNG - 5.6 ko

L’adversaire : première victoire de la Croatie

Il aura fallu dix matchs aux Croates pour battre enfin les Français, même s’ils les avaient dominé en 1998 et en 2018, du moins en première mi-temps à chaque fois. La Croatie rejoint donc les 45 sélections qui ont battu les Bleus au moins une fois, et quittent les 34 qui ne l’ont jamais fait. Il était temps : s’ils ne gagnaient pas à Saint-Denis, les Croates se seraient retrouvés deuxième meilleur adversaire des Bleus avec 10 matchs sans victoire, devant l’Irlande du Nord (9) et derrière l’Islande (15).

JPEG - 14.9 ko

Deux défaites consécutives à domicile en compétition, ça faisait longtemps

Perdre deux matchs successivement à la maison, ça n’arrive pas souvent pour l’équipe de France. La dernière remonte à la saison 2012-2013 où les Bleus du nouveau sélectionneur Didier Deschamps avaient perdu en octobre contre le Japon (0-1) et en avaient fait de même en février face à l’Allemagne (1-2). Mais c’était en amical, et entre les deux, ils avaient obtenus deux bons résultats à l’extérieur, en Espagne (1-1) et en Italie (2-1).

En compétition, il faut remonter très loin en arrière pour trouver deux défaites consécutives à domicile, sans aucun match à l’extérieur entre les deux. C’était bien sûr le 13 octobre et le 17 novembre 1993 face à Israël (2-3) et à la Bulgarie (1-2), à chaque fois avec un but encaissé en toute fin de match après avoir mené au score. Ces deux échecs invraisemblables avaient entraîné l’élimination des Bleus pour la Coupe du monde 1994, la démission du sélectionneur Gérard Houllier et l’arrivée d’Aimé Jacquet.

PNG - 9.9 ko

Un pénalty au bout de cinq minutes, c’est fréquent ?

En transformant un pénalty à la cinquième minute de jeu, Luka Modric a été un des plus rapides de l’histoire, sur les 114 coups de pied de réparation concédés par l’équipe de France dans son histoire. Mais ce n’est pas le plus rapide du lot. La palme revient à Robbie Brady, à la deuxième minute de France-République d’Irlande à l’Euro 2016. L’Argentin Cesar Larraignée (1971), l’Italien Leopoldo Conti (1925 et le Luxembourgeois Jean Massard (1914) en ont inscrit un à la quatrième minute. Le Tchécoslovaque Antonin Novak (1931) et le Polonais Ryszard Tarasiewicz (1991) en ont tiré un à la cinquième, comme Modric, mais Tarasiewicz ne l’a pas transformé. On notera qu’encaisser un pénalty aussi rapidement n’est pas toujours synonyme de défaite, puisque trois fois sur sept, les Bleus l’ont emporté à la fin.

PNG - 5.5 ko

L’arbitre : Orel Grinfeld (Israël)

C’est son premier match avec l’équipe de France, et donc le 534e depuis 1904. C’est aussi le cinquième arbitre israélien de l’histoire des Bleus. Les précédents sont Menachem Ashkenazi (Mexique 1966, 1-1), Zvi Sharir (Suède 1989, 4-2), Dani Koren (Andorre 1998, 2-0) et Liran Liany (Estonie 2012, 4-0).

JPEG - 14.9 ko

La série : le 195e match sans marquer

Il faudrait trouver un terme pour définir un match sans but marqué, un peu comme le clean sheet pour un match sans encaisser de but. Ce 0-1 est le 195e de l’histoire des Bleus, sur 886 joués (soit 22% du total). Mais ce n’était plus arrivé depuis le 11 novembre 2020 (0-2 contre la Finlande à domicile), soit une série désormais terminée de 23 matchs avec au moins un but marqué, nouveau record à battre. Espérons toutefois que les Bleus ne s’occuperont pas du record opposé, celui du plus grand nombre de matchs consécutifs sans aucun but marqué : c’était entre mars et septembre 2013, et il y en avait eu cinq (Espagne 0-1, Uruguay 0-1, Brésil 0-3, Belgique 0-0 et Géorgie 0-0). Benzema et Lloris y étaient déjà, tout comme Varane et Pogba.

PNG - 7.5 ko

Le kit : quinzième défaite le blanc intégral

Porté 56 fois depuis 1971, le kit tout blanc a connu sa première défaite sous sa version 2020. Il en compte 14 autres (sur 77), dont deux en phase finale, contre la Suède et l’Espagne à l’Euro 2012. C’est aussi dans cette tenue que l’équipe de France a joué deux finales de tournoi, l’une gagnée (contre le Japon en 2001), l’autre perdue (face à l’Italie en 2006, aux tirs au but). Depuis août 2012, l’équipe de France n’avait perdu que deux fois en jouant tout en blanc, en Suède en 2017 et aux Pays-Bas en 2018. Celle contre la Croatie est la troisième (sur 24 matchs).

JPEG - 151.3 ko

L’indice de renouvellement : 8/11

Du match de Vienne, il ne restait au coup d’envoi face aux Croates que Ibrahima Konaté, Boubacar Kamara et Karim Benzema. Didier Deschamps a encore beaucoup fait tourner pour cette quatrième sortie en onze jours, espérant ainsi apporter de la fraîcheur, ou du moins épargner les joueurs ayant été le plus sollicité. Ça n’a pas été une grande réussite, l’ensemble de l’effectif étant vraiment trop juste physiquement ou moyennement concerné, ou les deux.

PNG - 8.8 ko

Le score : le septième 0-1 de l’ère Deschamps

Ça faisait six ans qu’on ne l’avait plus vu, celui-là, et il ne nous manquait pas vraiment. Le dernier 0-1, c’était au même endroit, en finale de l’Euro 2016. C’est également au Stade de France que les Bleus de Deschamps ont perdu 0-1 contre l’Espagne en mars 2013 ou le Japon en octobre 2012. Les trois autres des sept 0-1 depuis août 2012 ont eu lieu en Albanie (juin 2015) et en Amérique du Sud face à l’Uruguay (juin 2013) et l’Allemagne (à Rio, en juillet 2014).

Au total, les Bleus ont perdu 51 fois sur ce score depuis 1924, dont seulement cinq fois avant-guerre, où les défaites étaient généralement plus cuisantes.

PNG - 5.5 ko

Le joueur : Griezmann rejoint Zidane

Après avoir été rejoint, puis dépassé par Hugo Lloris et Olivier Giroud, Zinédine Zidane va perdre probablement dès septembre sa sixième place au classement des joueurs. Il copte désormais autant de sélections que l’attaquant de l’Atlético (108), mais il reste devant au temps de jeu (8506 minutes contre 7864, soit un peu moins de onze heures d’écart). En revanche, bien sûr, Griezmann est de très loin le centenaire qui a manqué le moins de matchs lors de sa carrière internationale : 4 contre 50 pour Zidane, 53 pour Henry ou 59 pour Vieira.

Karim Benzema côtoie désormais deux champions du monde 1998, Laurent Blanc et Bixente Lizarazu qui ont tous deux terminé leur carrière en Bleu à 97 capes. Il intègrera le top 10 en septembre, en passant devant ces deux-là, et sera normalement centenaire lors du premier match de la Coupe du monde, le 22 novembre contre l’Australie.

Clas. Joueur Sel Tps jeu G N P Abs.Densité Année Ordre
7 Antoine Griezmann 108 7864 73 21 14 4 96% 2014 874
12 Karim Benzema 97 6355 53 26 18 103 49% 2007 820
40 Kylian Mbappé 57 4168 37 13 7 13 81% 2017 893
59 Lucas Digne 46 3062 29 11 6 66 41% 2014 875
63 Benjamin Pavard 45 3388 31 11 3 16 74% 2017 897
76 Kingsley Coman 40 2047 25 10 5 49 45% 2015 883
115 Adrien Rabiot 29 2017 17 9 3 42 41% 2016 889
116 Presnel Kimpembe 28 2275 16 10 2 30 48% 2018 901
269 Aurélien Tchouaméni 12 691 6 4 2 1 92% 2021 917
290 Jules Koundé 11 746 7 2 2 8 58% 2021 915
423 Christopher Nkunku 6 295 2 2 2 0 100% 2022 922
425 Mattéo Guendouzi 6 245 3 2 1 1 86% 2021 921
512 Mike Maignan 4 315 2 1 1 24 14% 2020 912
578 Boubacar Kamara 3 163 0 2 1 0 100% 2022 925
598 Ibrahima Konaté 2 180 0 1 1 0 100% 2022 926

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[886] France 0-1 Croatie

Qualifications Ligue des Nations
13 juin 2022, 20h45 - Saint-Denis, Stade de France, 77410 spectateurs spectateurs
arbitre : Orel Grinfeld (Israël)
sélectionneur : Didier Deschamps - 130e match, 53 ans
disposition : 4-3-3

TACTIQUE
JPEG - 79.8 ko
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
0-1 5’ Luka Modric penalty
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
16 Mike Maignan  90 4 26 AC Milan
5 Jules Koundé  45 10 23 FC Séville
2 Benjamin Pavard  45 45 26 Bayern Munich
4 Ibrahima Konaté 90 2 23 Liverpool
3 Presnel Kimpembe  90 27 26 Paris SG
18 Lucas Digne  90   46 28 Aston Villa
6 Mattéo Guendouzi  80 6 22 Marseille
7 Antoine Griezmann 10 108 31 Atlético Madrid
13 Boubacar Kamara 45   3 22 Marseille
8 Aurélien Tchouaméni  45    12 22  AS Monaco
14 Adrien Rabiot 90   29 27 Juventus Turin
12 Christopher Nkunku 72   6 24 RB Leipzig
11 Kingsley Coman 18 40 25  Bayern Munich
19 Karim Benzema 90 97 34 Real Madrid
10 Kylian Mbappé 90 57 23  Paris SG
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
1 Hugo Lloris 139 35 Tottenham
23 Alphonse Areola 3 29 West Ham
17 William Saliba 5 21 Marseille
22  Théo Hernandez  7 24  AC Milan
15 Jonathan Clauss 4 29 Lens
20 Moussa Diaby  8 22 Bayer Leverkusen
9 Wissam Ben Yedder 19 31 AS Monaco
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
JPEG - 22.9 ko
RÉSUMÉ VIDÉO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.