Tableaux de bord 894 après France-Maroc

Publié le 15 décembre 2022 - Bruno Colombari

Kolo Muani remplaçant décisif comme Malouda, Trezeguet, Dugarry et Rocheteau, le sixième 2-0 en Coupe du monde, Griezmann dans la roue de Desailly, Théo Hernandez aime les demi-finales, les clean sheets de Lloris : les tableaux de bord aimeraient bien eux aussi une troisième étoile.

5 minutes de lecture
PNG - 5.3 kio

Le cinquième remplaçant décisif en Coupe du monde

Randal Kolo Muani, qui n’était même pas dans la première liste annoncée par Didier Deschamps le 9 novembre, et qui n’a été convoqué qu’après le forfait de Christopher Nkunku à Clairefontaine, ne s’attendait certainement pas à jouer une demi-finale de Coupe du monde. Encore moins à marquer un but ; C’est pourtant ce qu’il a fait, après avoir remplacé Ousmane Dembélé et seulement 44 secondes de jeu, sur le premier ballon qu’il a touché après un raid de Mbappé dans la surface marocaine à la 79e minute. Un remplaçant français qui marque en Coupe du monde, ça n’arrive pas souvent. On les compte même sur les doigts de la main.

Le dernier était Florent Malouda, en juin 2010 contre l’Afrique du Sud. Alors que les Bleus finissaient n’importe comment une Coupe du monde ratée dans les grandes largeurs, Florent Malouda entrait à la place d’André-Pierre Gignac en début de deuxième mi-temps. 24 minutes plus tard, il était à la réception d’un centre de Ribéry pour marquer le seul but des Bleus de la compétition (1-2).

Avant lui, deux remplaçants avaient été décisifs lors de la Coupe du monde du premier titre, en 1998. Christophe Dugarry était entré contre l’Afrique du Sud (déjà) après la blessure de Guivarc’h à la 26e. Il ne lui a fallu que huit minutes pour ouvrir le score de la tête sur un corner de Zidane. Six jours plus tard, ironie de l’histoire, c’est lui qui se blessait à la 30e minute contre l’Arabie Saoudite. David Trezeguet le remplaçait et marquait son premier (et dernier, hélas) but en Coupe du monde, 38 minutes plus tard de la tête sur un ballon relâché par le gardien saoudien.

Enfin, le premier de la série a été Dominique Rocheteau en juin 1986 à Leon contre la Hongrie. Il remplace Jean-Pierre Papin à la 61e, juste après il lance Tigana pour le deuxième but français et à la 84e, il conclut le score sur un caviar de Platini (3-0).

PNG - 8.8 kio

Le score : 2-0

Ceux qui espéraient voir un score original (par exemple un 2-2, toujours inédit en Coupe du monde) auront été déçus : le 2-0 est un des trois résultats les plus courants dans l’histoire des Bleus (après le 1-0 et le 2-1). C’est déjà le 16e de l’ère Deschamps, et le deuxième en 2022 après celui contre l’Autriche en septembre. Mais en Coupe du monde, il est plus rare ; il n’y en a même eu qu’un seul au XXème siècle (en 41 matchs joués), c’était contre l’Italie à Mexico en 1986. Depuis, il s’est banalisé puisqu’on le retrouve en 2006 (Togo), 2014 (Nigéria) et 2018 (Uruguay).

Voir la matrice des scores
PNG - 5.5 kio

L’arbitre : César Ramos (Mexique)

Il n’avait jamais dirigé un match des Bleus. Il y a donc eu 540 arbitres de 68 nationalités différentes. C’est le sixième arbitre mexicain pour l’équipe de France, le quatrième en Coupe du monde après Benito Archundia en 2006 (contre la Corée du Sud), Felipe Ramos Rizo en 2006 (Uruguay) et Arturo Brizio Carter en 1998 (Arabie Saoudite), qui avait exclut Zidane.

Voir le tableau des arbitres
PNG - 7.5 kio

La tenue : le bleu-blanc-rouge a fait le job

Comme en 2018, l’équipe de France va jouer la finale de la Coupe du monde tout en bleu. Les optimistes diront que c’est dans cette tenue qu’elle a remporté son deuxième titre mondial, quelques jours après avoir sorti la Belgique dans le même équipement. Les pessimistes rétorqueront que le seul match perdu de cette édition 2022, jusqu’à présent, l’a été contre la Tunisie avec cette tenue monochrome. Autant dire qu’elle risque de partir aux orties en cas de défaite dimanche contre l’Argentine. Ou de devenir culte en cas de troisième étoile.

Dataviz : la couleur du maillot de l’équipe de France
JPEG - 174.4 kio

L’indice de renouvellement : 2/11

Les forfaits de dernière minute de Dayot Upamecano et d’Adrien Rabiot ont empêché Deschamps d’aligner pour la troisième fois d’affilée la même composition. Peut-être la retrouvera-t-on en finale, ce qui voudrait dire qu’Ibrahima Konaté et Youssouf Fofana retrouveraient le banc. On constatera par ailleurs que lors des deux derniers matchs, Deschamps n’a procédé qu’à trois changements, sur dix possibles. Selon le déroulement de la finale, il est probable qu’il gardera le plus longtemps possible son onze de départ, tant l’écart est important entre ce dernier et le banc. En 2018, il avait fait un changement précoce (55e) pour sortir Kanté, averti et hors du coup, puis avait joué la maîtrise du score à 4-2 avec Tolisso puis Fekir dans le dernier quart d’heure.

Voir la dataviz sur les matchs replica
PNG - 5.4 kio

Le gardien : le huitième clean-sheet de Lloris en Coupe du monde

Il aura fallu attendre le sixième match du tournoi pour voir enfin les Bleus finir une rencontre sans avoir encaissé de but. Il faut dire qu’en 2022, ce n’était arrivé que deux fois, en mars contre l’Afrique du Sud (5-0) et en septembre face à l’Autriche (2-0). En Coupe du monde, c’est le 8e clean-sheet de Hugo Lloris en 19 matchs : Uruguay (0-0) en 2010, Honduras (3-0), Equateur (0-0) et Nigéria (2-0) en 2014, Pérou (1-0), Uruguay (2-0) et Belgique (1-0) en 2018 et donc Maroc (2-0) en 2022. C’est encore loin du record de Barthez, qui en a signé 10... en 17 matchs seulement.

Lire l’article Brève histoire des gardiens français en Coupe du monde
PNG - 5.5 kio

Les joueurs : Desailly bientôt éjecté du top 5

Antoine Griezmann est prêt à dépasser Marcel Desailly : ce sera fait dimanche. Avec 117 sélections acquises en moins de 9 ans, le Mâconnais intègrera le top 5 des joueurs, en compagnie de Lloris (qui en est à 144) et Giroud (119). Beau tir groupé !

Avec 7 joueurs sous les 20 sélections au coup d’envoi (dont deux remplaçants), cette équipe de France était coupée en deux en termes d’expérience. D’un côté les cadres, avec les trois centenaires plus Varane et Mbappé. Au milieu, Dembélé et ses 34 sélections en six ans et en bas les six bleusailles, parmi lesquels Tchouaméni fait presque figure d’installé.

Voir le tableau des joueurs en Coupe du monde
Clas. Joueur Sel Tps jeu G N P Abs.Densité Année Ordre
1 Hugo Lloris 144 12969 88 33 23 41 78% 2008 833
4 Olivier Giroud 119 6805 79 19 21 29 80% 2011 859
6 Antoine Griezmann 116 8490 79 21 16 4 97% 2014 874
14 Raphaël Varane 92 7740 62 17 13 39 70% 2013 867
34 Kylian Mbappé 65 4824 43 13 9 13 83% 2017 893
101 Ousmane Dembélé 34 1421 22 8 4 50 40% 2016 887
176 Aurélien Tchouaméni 20 1374 12 4 4 1 95% 2021 917
204 Jules Koundé 17 1130 13 2 2 10 63% 2021 915
264 Théo Hernandez 12 1067 10 1 1 7 63% 2021 919
358 Marcus Thuram 8 255 6 1 1 25 24% 2020 913
380 Youssouf Fofana 7 402 5 0 2 1 88% 2022 928
417 Ibrahima Konaté 6 465 3 1 2 4 60% 2022 926
523 Randal Kolo Muani 4 112 2 0 2 4 50% 2022 929
Voir le tableau des joueurs
PNG - 8.3 kio

Les buteurs : Kolo Muani 349e, Théo Hernandez 60e en Coupe du monde

Bien malin qui aurait pu prétendre que les buts français seraient inscrits par deux nouveaux, du moins en Coupe du monde car Théo Hernandez, que les demi-finales inspirent, avait déjà marqué contre la Belgique en 2021. Si à la limite lui était envisageable, celui de Kolo Muani était de l’ordre de l’improbable. L’attaquant de Francfort devient le 349e buteur de l’histoire des Bleus, un soir de demi-finale mondiale, ça ne s’oublie pas. Les deux portent à 61 le nombre de buteurs français en Coupe du monde, un soir où ni Giroud ni Mbappé n’ont fait mouche.

Voir le tableau des buteurs en Coupe du monde
# Joueur Buts + Sél b/m} CF} Pe 2 3+ tmps jeu mn/but
1 Olivier Giroud 53 0 119 0,45 0 4 10 1 6805 128
3 Antoine Griezmann 42 0 116 0,36 1 8 5 0 8490 202
7 Kylian Mbappé 33 0 65 0,51 0 3 5 1 4824 146
79 Raphaël Varane 5 0 92 0,05 0 0 0 0 7740 1 548
100 Ousmane Dembélé 4 0 34 0,12 0 0 0 0 1421 355
172 Théo Hernandez 2 +1 12 0,17 0 0 0 0 1067 534
184 Aurélien Tchouaméni 2 0 20 0,10 0 0 0 0 1374 687
242 Randal Kolo Muani 1 0 4 0,25 0 0 0 0 112 112
Voir le tableau des buteurs

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[894] France 2-0 Maroc

Coupe du monde 2022
14 décembre 2022, 22h - Al-Khor, stade Al-Bayt, 68.294 spectateurs
arbitre : César Ramos (Mexique)
sélectionneur : Didier Deschamps - 138e match, 54 ans
disposition : 4-3-3

TACTIQUE
PNG - 154.7 kio
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 5’ Théo Hernandez
2-0 79’ Randal Kolo Muani
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
1 Hugo Lloris 90 144 35 Tottenham
5 Jules Koundé 90     17 24 Barcelone
4 Raphaël Varane  90     92 29 Manchester Utd
24 Ibrahima Konaté 90     6 23 Liverpool
22 Théo Hernandez 90     12 25 AC Milan
8 Aurélien Tchouaméni 90    20 22  Real Madrid
13 Youssouf Fofana 90    7 23  AS Monaco
7 Antoine Griezmann 90   116 31 Atlético Madrid
11 Ousmane Dembélé 79   34 25 FC Barcelone
12 Randal Kolo Muani 11      4 23  Francfort
9 Olivier Giroud 65     119 36 AC Milan
26 Marcus Thuram 25   8 25  Mönchengladbach
10 Kylian Mbappé 90   65 23  Paris SG
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
16 Steve Mandanda 35 37 Stade Rennais
23 Alphonse Aréola 5 29 West Ham
2 Benjamin Pavard 47 26 Bayern Munich
3 Axel Disasi 1 24 AS Monaco
17 William Saliba  8 21 Marseille
18 Dayot Upamecano 11 24 Bayern Munich
25 Eduardo Camavinga 5 20 Real Madrid
6 Mattéo Guendouzi 7 23 Marseille
15  Jordan Veretout  6 29  Marseille
20 Kingsley Coman 45 26 Bayern Munich
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
PNG - 87 kio
RÉSUMÉ VIDÉO


 

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.