Andriy Chevtchenko, bleus étaient les buts d’Ukraine

Publié le 3 septembre 2021 - Richard Coudrais

Andriy Chevtchenko a rencontré l’équipe de France en de nombreuses occasions, comme joueur et comme sélectionneur, mais il n’est jamais parvenu à la vaincre. Il lui a toutefois inscrit un but.

JPEG - 65.3 ko

Parmi les quinze équipes nationales issues de l’éclatement de l’URSS en 1991, celle de l’Ukraine suscitait beaucoup d’attente car les récentes équipes de l’Union Soviétique étaient en majorité composées de joueurs ukrainiens, notamment celle des années 1986-1988 dirigée par Valeri Lobanovski. Le premier match de la Zbirna (surnom de la sélection ukrainienne) reconnu par la FIFA se déroule le 29 avril 1992 à Oujhorod contre la Hongrie. Mais il faudra attendre 2006 pour la voir apparaître en phase finale d’un grand tournoi, en l’occurrence la Coupe du monde en Allemagne.

Face à face avec Barthez

Cette formation, qui atteindra les quarts de finale de l’épreuve, est alors dirigée par Oleg Blokhine, le plus grand joueur ukrainien des années CCCP, et compte dans ses rangs le plus grand joueur ukrainien des années d’indépendance, Andriy Chevtchenko. L’attaquant natif de Dvirkivchtchyna, un village à une centaine de kilomètres de Kiev, connaît sa première sélection en mars 1995 alors qu’il n’a même pas dix-neuf ans.

La France affronte pour la première fois l’Ukraine en mars 1999 au Stade de France dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2000. Bien que récemment sacrée championne du monde, l’équipe de Roger Lemerre redoute particulièrement cette équipe ukrainienne. Celle-ci repose sur l’ossature du Dynamo Kiev, qui vient de se qualifier pour les demi-finales de la Ligue des Champions après avoir éliminé le Real Madrid, tenant du titre. Les Français redoutent surtout son attaquant convoité par les plus grands clubs occidentaux qui honore à 23 ans sa dix-neuvième sélection.

Ce sera un match sans but. Les Français privés de Zinédine Zidane, dominent sans vraiment se créer d’occasions. En toute fin de match, Chevtchenko est lancé par Rebrov à la limite du hors-jeu et se retrouve seul devant Barthez. Mais sa frappe est bloquée par le gardien français. L’attaquant du Dynamo Kiev manque l’occasion de signer une victoire qui aurait été retentissante.


 

Un but qui qualifie la France

Le match retour a lieu en septembre 1999 à l’Olimpiyskiy, le stade olympique de Kiev. Chevtchenko vient alors de rejoindre les rangs de l’AC Milan. Les deux équipes livrent une copie comparable à celle du Stade de France. Ce nouveau match sans but fait les affaires de la Russie, troisième larron du groupe, qui a battu les Bleus au Stade de France et qui semble le mieux placé pour se qualifier directement à l’Euro 2000.

C’est finalement la France qui terminera en tête du groupe grâce à un but… de Chevtchenko. Le 9 octobre 1999, tandis que les Français s’imposent 3-2 face à l’Islande, la Russie affronte l’Ukraine à Moscou et ouvre le score au début du dernier quart d’heure. La victoire place les Russes en tête du groupe. Mais à trois minutes de la fin, un coup franc excentré de Chevtchenko est mal négocié par le gardien russe qui dévie maladroitement le ballon dans sa cage. A 1-1, la Russie se retrouve subitement troisième et laisse la qualification à l’Euro 2000 aux Français. Qui en feront bon usage.

La France et l’Ukraine se retrouveront en plusieurs occasions, mais Chevtchenko ne sera pas toujours présent. Il n’est pas appelé pour le match amical de juin 2004 au stade de France, en préparation à l’Euro 2004, où l’équipe entraînée par Jacques Santini s’impose 1-0 contre celle du nouveau sélectionneur Oleg Blokhine. L’Ukraine est absente de l’Euro portugais (elle a été devancée en éliminatoires par la Grèce), mais cela n’empêche pas Andriy Chevtchenko de recevoir, en fin d’année, le Ballon d’Or décerné au meilleur footballeur européen de l’année. Deux ans plus tard, la Zbirna découvre la Coupe du monde en Allemagne. Chevtchenko y inscrit deux buts mais son équipe est battue en quarts de finale par l’Italie, laquelle remporte le tournoi après avoir battu la France en finale.

L’erreur de Frey

Chevtchenko n’est pas présent non plus en juin 2007 pour un nouveau match éliminatoire de l’Euro au Stade de France. L’attaquant ukrainien a connu une première saison difficile dans son nouveau club de Chelsea et une blessure l’a empêché de rejoindre son équipe à Saint-Denis. Les Français s’imposent 2-0.

Au match retour, en novembre 2007 à Kiev, Andriy Chevtchenko est présent, mais le match compte pour du beurre : la France est déjà qualifiée et l’Ukraine déjà éliminée. Ce sera un match débridé où Voronin, l’attaquant de Liverpool, ouvre le score, où Henry et Govou donnent l’avantage aux Français et où Chevtchenko marque son premier (et seul) but contre les Tricolores : une belle reprise de la tête qui lobe le gardien français Sébastien Frey, lequel n’est pas exempt de tout reproche sur son intervention (il expliquera plus tard qu’il avait été ébloui par la lumière des projecteurs).

Après deux saisons compliquées à Chelsea, puis un retour manqué à l’AC Milan, l’ancien Ballon d’Or retourne au Dynamo Kiev en 2009. Il lui reste un dernier défi à relever. L’Ukraine a obtenu la co-organisation de l’Euro 2012, et l’ancien Ballon d’Or décide de terminer sa carrière sur ce tournoi. Son équipe croise la France au premier tour à Donetsk, le 15 juin 2012. Une rencontre longtemps interrompue par les trombes d’eau, puis remportée (2-0) par des Français qui réalisent leur meilleur match du tournoi. Chevtchenko avait signé un doublé lors du premier match contre la Suède, mais il ne marquera pas contre la France. Ni contre l’Angleterre, lors du troisième match (0-1) qui sera le dernier de sa carrière.

Homme providentiel

Dès novembre 2012, le meilleur buteur de l’histoire de la sélection ukrainienne (48 buts en 110 matches) se voit proposer le poste de sélectionneur. Mais l’intéressé se voit plutôt servir le pays comme député. Mais les 2% qu’obtient son parti aux élections législatives l’encouragent plutôt à revenir au ballon rond.

JPEG - 50.6 ko

C’est en spectateur qu’il assiste au fameux barrage des éliminatoires de la Coupe du monde 2014, qui reste la plus mémorable confrontation entre les deux sélections. En février 2016, quatre mois avant l’Euro en France, il est nommé adjoint du sélectionneur Mikhaïl Fomenko. Celui-ci quitte son poste après un Euro catastrophique (trois défaites et zéro buts marqués) : Andriy Chevtchenko devient le sélectionneur principal.

L’ancien Ballon d’Or retrouve le Stade de France en octobre 2020 pour un match amical face aux champions du monde en titre. Nous sommes au cœur de la crise sanitaire et l’Ukraine se présente avec une équipe décimée, quatorze joueurs ayant déclaré forfait, soit parce qu’ils sont positifs au Covid-19, soit considérés comme cas contact. Le match aurait dû être annulé mais il fut disputé dans un stade vide et remporté 7-1 par l’équipe de France. Un score qui n’a aucune signification.

Dix-huit mois plus tard, Andriy Chevtchenko revient à Saint-Denis avec une équipe au complet, pour défier la France en éliminatoires de la Coupe du monde 2022. Dans un Stade de France toujours vide, les Ukrainiens tiennent les champions du monde en échec, grâce à un but contre son camp de Kimpembe, répondant à l’ouverture du score de Griezmann. Les deux équipes se retrouvent le 4 septembre à Kiev mais Andriy Chevtchenko n’est plus le sélectionneur de l’équipe d’Ukraine. Malgré un Euro 2021 brillant de son équipe, Sheva s’est retiré. Il n’aura jamais gagné contre l’équipe de France.

JPEG - 18.2 ko

6 matchs contre les Bleus, 1 but, 0 victoire

Andriy Chevtchenko joueur a rencontré l’équipe de France en quatre occasions pour trois matchs nuls et une défaite. Il ne lui a inscrit qu’un seul but.

Sél.GenreDateLieuEquipeScore
19 qEuro 27/03/1999 Saint-Denis Ukraine 0-0
23 qEuro 04/09/1999 Kiev Ukraine 0-0
79 qEuro 21/11/2007 Kiev Ukraine 2-2 1 but (46’)
110 Euro T1 15/06/2012 Donetsk Ukraine 2-0
JPEG - 14 ko

Comme sélectionneur, Andriy Chevtchenko a rencontré la France deux fois. Pour un match nul et une défaite.

GenreDateLieuEquipeScore
Amical 07/10/2020 Saint-Denis Ukraine 7-1
qCM 24/03/2021 Saint-Denis Ukraine 1-1
pour finir...

Sources : Les sites RSSSF, Footballski et Wikipédia.

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité