Quand la Ligue 1 marque contre la France

Publié le 6 août 2021 - Richard Coudrais

Certains joueurs du championnat de France de Ligue 1 se sont offert un jour le plaisir de marquer contre les Bleus avec leur sélection nationale. Des buts souvent loin d’être anodins.

Le championnat de France de première division, appelé Ligue 1 depuis 2002, n’a jamais manqué de grands buteurs étrangers. De Gunnar Andersson à Pedro Miguel Pauleta, en passant par Josip Skoblar, Delio Onnis, Carlos Bianchi ou Vahid Halilhodzic, le titre de meilleur buteur s’honore de noms prestigieux.

Le championnat a également abrité en son sein quelques bourreaux de l’équipe de France. Bien qu’étant sous contrat avec un club français, ceux-ci ont profité d’une rencontre de leur sélection contre les Bleus pour marquer contre leur pays d’accueil. On a les noms.

JPEG - 47.9 ko

Ce Lillois qui nous a gâché l’Euro 2016

Le 10 juillet 2016, l’équipe de France est censée plier la finale de l’Euro 2016 face au Portugal qui a perdu son meilleur joueur, Cristiano Ronaldo, dans la première demi-heure. Mais la domination des Tricolores est stérile, ce qui conduit les deux équipes en prolongations. Le Portugal a fait entrer son remplaçant Éderzito António Macedo Lopes dit Éder à la 80e minute. Celui-ci, joueur de Swansea City prêté à Lille, inscrit à dix minutes de la fin des prolongations le seul but de la finale, qui donne le titre au Portugal et en prive les Français.

JPEG - 42 ko

Ce Lensois qui a fait chuter les Champions du monde

Le 31 mai 2002, du haut de leurs titres mondiaux et européens conquis en 1998 et 2000, les Bleus de Roger Lemerre disputent à Séoul la rencontre d’ouverture de la première Coupe du monde du nouveau siècle. Face à eux, le Sénégal est un novice à ce niveau, mais l’ensemble de ses joueurs proviennent des clubs de Ligue 1. Dont El Hadji Diouf, le rapide attaquant du RC Lens qui déborde la défense tricolore et qui centre pour son coéquipier de club Papa Bouba Diop lequel, le cul dans l’herbe, marque le seul but de la rencontre. Les Bleus tombent de leur piédestal.

JPEG - 38 ko

Ce Nantais qui a privé la France de Mondiale

Le 8 mars 1989 à Hampden Park, les Bleus dirigés par Michel Platini doivent absolument battre l’Écosse pour garder un espoir de qualification pour le Mondiale italien. Mais face à eux, un attaquant blond va ruiner le projet en inscrivant deux buts à un Joël Bats peu inspiré : Maurice Johnston dit Mo, qui évolue alors depuis deux saisons au FC Nantes. Les supporters nantais sont d’ailleurs ravis ce soir-là de constater que leur équipe détient un joueur de classe internationale, chose qu’ils n’avaient que trop rarement constaté au stade de la Beaujoire.

JPEG - 37.7 ko

Ce Parisien qui a bien cru stopper les Bleus sur la route du sacre

Le 30 juin 2018 à Kazan, l’équipe de France est opposée à l’Argentine en huitième de finale de la Coupe du monde 2018. Les Français ont ouvert le score en début de match sur un penalty d’Antoine Griezmann et semblent dominer la situation, mais juste avant la pause, Angel Di Maria, joueur du Paris Saint-Germain, envoie un magnifique tir lointain dans la cage d’Hugo Lloris. Tout est à refaire pour l’équipe de France qui, rassurez-vous, va s’en sortir.

JPEG - 68.2 ko

Ces deux Toulousains que maudit encore Hugo Lloris

Le 9 juin 2017, l’équipe de France joue à Solna une rencontre de qualification pour la Coupe du monde 2018 contre la Suède. Les hommes de Didier Deschamps ont ouvert le score par Olivier Giroud, mais juste avant la mi-temps, le Toulousain Jimmy Durmaz égalise pour les Suédois. En toute fin de rencontre, c’est son coéquipier de club Ola Toivonen qui profite d’un dégagement hasardeux de Hugo Lloris pour donner la victoire aux Scandinaves. Jour de gloire pour le TFC.

JPEG - 55.2 ko

Ce Parisien qui a contrarié Platini

Le 19 novembre 1988, Michel Platini prend ses fonctions de sélectionneur à l’occasion d’un match éliminatoire de la Coupe du monde à Belgrade contre la Yougoslavie. Tout se passe plutôt bien, ses hommes mène 2-1 jusqu’au dernier quart d’heure où Safet Sušić, meneur de jeu du Paris Saint Germain, trompe son habituel coéquipier Joël Bats. Le match bascule et la Yougoslavie l’emporte finalement 3-2, le but de la victoire étant inscrit par un certain Dragan Stojković.

JPEG - 44.9 ko

Cet Auxerrois qui a privé la France du podium mondial

Le 10 juillet 1982 à Alicante, l’équipe de France dispute face à la Pologne la rencontre qui donnera à son vainqueur la troisième place du mondial espagnol. Deux jours après la terrible demi-finale de Séville, Michel Hidalgo a décidé d’aligner les joueurs que l’on a peu vu tout au long du tournoi. Son homologue polonais préfère quand à lui aligner ses titulaires, mais la suspension d’un attaquant (l’excellent Smolarek) le pousse à aligner un réserviste de renom, le grand Andrzej Szarmach, qui évolue alors à Auxerre. La plus belle moustache blonde du championnat en profite pour marquer un but, son septième en trois Coupes du monde. Et contribuer à la victoire des siens (3-2).

JPEG - 33.8 ko

Ce Lyonnais qui a privé les champions du monde de Ligue des Nations

Invaincue depuis son titre mondial de 2018, l’équipe de France semblait avancer vers une qualification à la phase finale de la toute nouvelle Ligue des Nations. Après un nul et deux victoires, il ne lui restait qu’un point à décrocher à Rotterdam face aux Pays-Bas. Mais ce 16 novembre 2018, elle tombe sur une belle équipe orange qui la dépasse sur bien des plans. Menés 1-0 à la mi-temps, les Bleus courent après une égalisation qu’ils n’obtiendront jamais. Au contraire, les Néerlandais enfoncent le clou dans le temps additionnel sur un penalty transformé par Memphis Depay, qui joue depuis presque deux ans à l’Olympique Lyonnais. Non seulement les Pays-Bas l’emportent, mais ils se qualifient pour la phase finale au nez et à la barbe des champions du monde.

JPEG - 39.2 ko

Ce Sochalien qui fut probablement le premier

D’après nos recherches, il semble bien que le premier joueur du championnat de France à avoir inscrit un but contre notre équipe nationale soit le Sochalien André « Trello » Abegglen, meilleur buteur du championnat 1934-1935 et international helvétique (52 sélections). Le cadet des frères Abegglen a joué trois fois contre la France sous la maillot suisse et lui a inscrit trois buts, mais un seul durant sa période sochalienne entre 1934 et 1938. C’était le 27 octobre 1935 à Genève, quand il égalisa juste avant la pause et lança son équipe vers la victoire (2-1).

JoueurClubDateRencontreScoreBut(s)
Memphis Depay Olympique Lyonnais 16/11/2018 Pays Bas-France 2-0 90e+2
Angel Di Maria Paris Saint-Germain 30/06/2018 France-Argentine 4-3 41e
Radamel Falcao AS Monaco 23/03/2018 France-Colombie 2-3 62e
Ola Toivonen Toulouse FC 09/06/2017 Suède-France 2-1 90e+4
Jimmy Durmaz Toulouse FC 09/06/2017 Suède-France 2-1 43e
Éder Lille OSC 10/07/2016 France-Portugal 0-1 109e
Lucas Moura Paris Saint-Germain 09/06/2013 Brésil-France 3-0 90e+3
Szilard Nemeth RC Strasbourg 01/03/2006 France-Slovaquie 1-2 62e
Papa Bouba Diop RC Lens 31/05/2002 France-Sénégal 0-1 30e
Djamel Belmadi Olympique Marseille 06/10/2001 France-Algérie 4-1 45e
Luiz Henrique AS Monaco 26/08/1992 France-Brésil 0-2 52e
Mo Johnston FC Nantes 08/03/1989 Ecosse-France 2-0 28e, 52e
Safet Susic Paris Saint-Germain 19/11/1988 Yougoslavie-France 3-2 76e
Andrej Szarmach AJ Auxerre 10/08/1982 Pologne-France 3-2 41e
André Abegglen FC Sochaux 27/10/1935 Suisse-France 2-1 41e
Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité