Quand les adversaires marquent contre leur camp

Publié le 1er juillet 2024 - Bruno Colombari, Richard Coudrais

Le but contre son camp de Jan Vertonghen est le 38e du genre en faveur de l’équipe de France, le deuxième de l’Euro 2024 et le dixième en phase finale. Avec la méthode actuelle, il aurait même pu y en avoir plus...

3 minutes de lecture

C’est un phénomène curieux que l’on observe au cours de ce championnat d’Europe allemand, en prolongement de l’édition précédente. Après 41 matchs, neuf buts ont été inscrits par des joueurs contre leur camp. L’Euro 2024 semble désormais en mesure de dépasser le chiffre du tournoi précédent, l’Euro 2020, qui comptait onze CSC !

L’équipe de France n’est pas étrangère au phénomène. Elle s’est qualifiée pour les quarts de finale grâce à un tir de Randal Kolo Muani dévié par le défenseur belge Jan Vertonghen. En outre, elle a débuté le tournoi par un CSC, tout comme elle l’avait fait lors de la précédente édition. Après le malheureux allemand Mats Hummels en 2021 à Munich, c’est l’Autrichien Maximilian Wöber qui a ouvert le compteur bleu de l’Euro 2024 à Düsseldorf.

Vertonghen, Wöber et Hummels rejoignent dans l’histoire le Croate Igor Tudor et le Bulgare Luboslav Penev qui, respectivement en 2004 et en 1996, avaient marqué pour la France à leur corps défendant. La France compte donc cinq CSC inscrits en phase finale de l’Euro, ce qui lui permet de dépasser l’Espagne dans ce domaine.

Les quasi-CSC de Platini en 1984 et de Henry en 1998

Mais peut-être que dans l’histoire, d’autres CSC auraient pu être portés au crédit de l’équipe de France si les règles avaient été les mêmes qu’aujourd’hui. Par exemple, si Platini a ouvert le score lors du France-Danemark 1984, c’est bien parce que la trajectoire du ballon a été détournée par la tête du défenseur Sören Busk, ce qui a pris à défaut le gardien danois Ole Qvist. Et que dire du fameux but concédé par Arconada en finale, où c’est le coude du gardien espagnol qui a propulsé le ballon derrière la ligne ?

En Coupe du monde, l’équipe de France détient également le record de buts inscrits par son adversaire : Du Mexicain Raul Cardenas en 1954 au Croate Mario Mandzukic qui ouvrit le score de la finale de 2018, en passant par le Sud-Africain Pierre Issa (1998), le gardien hondurien Noel Valladares (2014), le Nigérian Joseph Yobo (2014) et l’Australien Aziz Behich (2018), ce sont pas moins de six buts que les Tricolores doivent à un CSC. Et encore ces statistiques ont évité d’accabler Pierre Issa à qui on aurait pu attribuer un deuxième csc lors du France-Afrique du Sud de 1998, lorsqu’il touche le ballon sur sa ligne lors du but de Thierry Henry.

Une qualification évolutive et pénalisante pour les défenseurs

On notera donc que, comme celle de passe décisive, la notion de but contre son camp est mouvante et instable. Selon les critères de 1984 (et des périodes antérieures), Karim Benzema aurait signé un triplé face au Honduras en 2014 et Paul Pogba aurait marqué face à l’Australie en 2018, tout comme sans doute Antoine Griezmann contre la Croatie en 2018 sur le coup franc dévié par Mandzukic. A l’inverse, sur les critères de 2024, Platini compterait deux buts en moins à l’Euro 84.

Il serait sans doute plus juste d’attribuer le but au tireur dès lors que son tir était cadré, même s’il est dévié par un adversaire. Quand il s’agit d’une passe en retrait ou d’un centre dont la trajectoire est coupée, comme dans le cas de Hummels en 2021 ou de Wöber en 2024, il s’agit à l’évidence d’un CSC. Ça satisferait sûrement le joueur de l’équipe qui a marqué, et aussi celui de l’équipe qui a encaissé le but. Et il est absurde d’attribuer un CSC à un gardien de but, sauf bien sûr s’il oriente vers sa cage une frappe qui n’était pas cadrée, comme un centre.

Une proportion qui a plus que triplé lors des 40 dernières années

Avec la méthode actuelle, très pointilleuse (et sans doute amplifié par la vidéo), le nombre de CSC augmente mécaniquement. Avant 1945, on n’en compte que 3 sur 265 marqués par les Bleus (un tous les 90 buts), alors que les actions confuses devant les cages étaient courantes, et les charges sur les gardiens autorisées au début du 20e siècle. Il y en a à peine plus sur les quarante années suivantes (de 1945 à 1984) : 5 sur 530 buts, soit une proportion encore plus faible de un tous les 106 buts. Depuis 1985, sur les quarante dernières années, c’est l’avalanche avec 30 CSC sur 848 buts pour la France, soit un tous les 29 buts ! Et si on réduit la focale sur les 155 matchs dirigés par Didier Deschamps, pour 320 buts on compte 14 inscrits par un adversaire, soit un tous les 25 buts environ.

Les 38 buts adverses contre leur camp

La première colonne désigne l’ordre des buts marqués par l’équipe de France.

Voir le tableau des buts marqués et encaissés depuis 1904
#matchdategenreAdversairebuteur CSCmin.score
1645 913 01/07/2024 Euro Belgique Jan Vertonghen 85 1-0
1643 910 17/06/2024 Euro Autriche Maximilian Wöber 38 1-0
1621 904 18/11/2023 qEuro Gibraltar Ethan Santos 3 14-0
1610 898 16/06/2023 qEuro Gibraltar Aymen Mouelhi 78 3-0
1549 870 15/06/2021 Euro Allemagne Mats Hummels 20 1-0
1541 866 28/03/2021 qCM Kazakhstan Serguei Maliy 44 2-0
1528 859 07/10/2020 Am Ukraine Vitaliy Mykolenko 39 7-1
1522 858 08/09/2020 qLN Croatie Dominik Livakovic 45 4-2
1488 842 11/10/2018 Am. Islande Holmar Orn Eyjolfsson 86 2-2
1482 839 15/07/2018 CM Croatie Mario Mandzukic 18 4-2
1473 833 16/06/2018 CM Australie Aziz Behich 81 2-1
1375 782 30/06/2014 CM Nigéria Joseph Yobo 90 2-0
1367 779 15/06/2014 CM Honduras Noel Valladares 48 3-0
1346 772 15/10/2013 qCM Finlande Joona Toivio 76 3-0
1301 741 09/06/2011 Am. Pologne Tomasz Jodlowiec 12 1-0
1280 724 26/05/2010 Am. Costa Rica Douglas Sequeira Solano 23 2-1
1220 680 02/09/2006 qEuro Géorgie Malkhaz Asatiani 46 3-0
1205 671 07/06/2006 Am. Chine Yun Wong 90 3-1
1189 662 03/09/2005 qCM Féroé Suni Olsen 18 3-0
1171 648 17/06/2004 Euro Croatie Igor Tudor 22 2-2
1103 618 18/05/2002 Am. Belgique Timmy Simons 40 1-2
1021 583 09/10/1999 qEuro Islande Rikhardur Dadason 18 3-2
987 563 12/06/1998 CM Afrique du Sud Pierre Issa 80 3-0
958 542 18/06/1996 Euro Bulgarie Lyuboslav Penev 62 3-1
948 536 27/03/1996 Am. Belgique Philippe Albert 66 2-0
922 528 26/04/1995 qEuro Slovaquie Ondrej Kristofik 27 4-0
915 520 29/05/1994 Am. Japon Hisashi Kurosaki 54 4-1
868 493 30/03/1991 qEuro Albanie Blendi Nallbani 81 5-0
844 482 11/10/1989 qCM Ecosse Stephan Nicol 88 3-0
828 470 05/02/1988 Am. Maroc Abdelmajid Lemriss 9 2-1
695 391 02/05/1979 Am. Etats-Unis Donald Droege 42 6-0
633 352 21/11/1973 Am. Danemark Soren Larsen 78 3-0
614 340 11/06/1972 Am. CONCACAF José Fernando Bulnes 80 5-0
387 217 19/06/1954 CM Mexique Raul Cardenas 46 3-2
384 215 30/05/1954 Am. Belgique Constant Huysmans 39 3-3
218 133 10/11/1935 Am. Suède Fritz Berg 33 2-0
217 132 27/10/1935 Am. Suisse Walter Weilder 4 1-2
158 103 15/03/1931 Am. Allemagne Einhold Münzenberg 15 1-0

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dossier spécial Jeux olympiques