Comment le second tour est devenu une spécialité française

Publié le 28 juin 2024 - Matthieu Delahais

Pour la septième fois de suite, l’équipe de France passe le premier tour de l’Euro ou de la Coupe du monde. Cette série est la meilleure en cours en Europe, même si d’autres nations ont aussi quelques belles statistiques de régularité à faire valoir.

2 minutes de lecture

En 2012, les Bleus terminent second de leur poule, derrière l’Angleterre et passent à la phase à élimination directe en dépit d’une défaite lors de leur dernier match (Suède 0-2). Cette dernière rencontre pose systématiquement problème à l’équipe de France tenue en échec en 2014 (Équateur 0-0), 2016 (Suisse 0-0), 2018 (Danemark 0-0), 2021 (Portugal 2-2) et surtout 2022 (Tunisie 0-1), et aussi donc cette année (Pologne 1-1). Lors de chacune de ces phases finales, la qualification était déjà acquise avant ce troisième match.

Les Bleus champions de la régularité

Avec sept débuts sans accroc de rang, la France est la nation européenne la plus régulière devant la Suisse (sixième qualification de suite), l’Angleterre, l’Espagne et le Portugal (5) et les Pays-Bas (3). Les autres huitièmes de finalistes de l’Euro étaient absents de la phase à élimination directe lors de la Coupe du monde au Qatar.

PNG - 135.5 kio

Si on se limite à l’Euro, les Français sont plutôt dans les bons élèves, mais le Portugal fait mieux. Les Lusitaniens ont participé à toutes les phases à élimination directe depuis 1996, année de l’élargissement de la compétition à 16 équipes. Ils honoreront donc cette année leur huitième accès à ce stade de l’Euro. L’Italie, l’Allemagne et l’Espagne suivent avec cinq participations, juste devant la France et l’Angleterre (4).

Il ne manque que la Grèce

On remarquera qu’en dehors de l’Angleterre finaliste en 2021, toutes les autres nations qualifiées ont remporté l’Euro au cours de trente dernières années (Allemagne 1996, France 2000, Espagne 2008 et 2012, Portugal 2016 et Italie 2021). Seule la Grèce, titrée en 2004, manque à l’appel.

L’élargissement de l’Euro à 8 équipes en 1980 (avec quatre nations sortant de la phase de poule), puis 16 en 1996 (huit équipes qualifiées pour les quarts) et enfin 24 en 2016 (seize nations présentes dans le tableau final) multiplie donc le nombre d’équipes réussissant à passer ce premier tour. L’édition 2024 est la douzième depuis que l’Euro se joue en deux temps (phase de poule, puis matchs à élimination directe).

A l’Euro, l’Allemagne et l’Espagne sont devant

Sans surprise, l’Allemagne est la nation la plus régulière puisqu’elle a participé à toutes les éditions, ne calant au premier tour qu’en 1984, 2000 et 2004. L’Espagne arrive en deuxième position avec onze participations pour huit démarrages sans encombre (élimination au 1er tour en 1980, 1988 et 2004).

Les Français, les Italiens et les Néerlandais ont également atteint la phase à élimination directe à huit reprises, mais en seulement dix participations pour les deux premiers cités (élimination au premier tour pour la France en 1992 et 2008, et pour l’Italie en 1996 et 2004) et en neuf pour les Orange qui n’ont calé d’entrée qu’en 2012.

Les Anglais, en dix participations également n’ont réussi à passer le tour initial que six fois, contraints de rentrer chez eux après trois rencontres en 1980, 1988, 1992 et 2000. Les Portugais font pour leur part mieux que toutes ces nations, en dehors des triples champions allemands et espagnols, avec neuf participations à la phase à élimination directe en autant de participations.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Dossier spécial Jeux olympiques