Didier Deschamps

Né le 15 octobre 1968 à Bayonne. Capitaine des Bleus en 1998 et en 2000, il aura eu le temps de peaufiner le lever de trophée. Son influence se mesure en fait par défaut : en tant que relais de Jacquet sur le terrain et meneur d’hommes, il n’a jamais été remplacé. Rigoureusement parallèle à celle de Laurent Blanc, sa carrière (103 sélections entre 1989 et 2000) s’enrichit depuis 2012 d’un poste de sélectionneur jusqu’en 2020 si tout va bien. Il a amené les Bleus en finale de l’Euro 2016 puis est devenu, le 15 juillet 2018, l’égal de Zagallo et Beckenbauer en remportant la Coupe du monde comme sélectionneur vingt ans après l’avoir fait comme joueur.

Deschamps chez Ardisson, en mars 2001

Publié le 19 juillet 2012 - Bruno Colombari

Trois mois avant de mettre un terme à sa carrière professionnelle, Didier Deschamps passe sur le plateau d’Ardisson dans Tout le monde en parle. On est bien content que le second n’ait pas été nommé sélectionneur.

Tableaux de bord 757 après France-Uruguay

Publié le 16 août 2012 - Bruno Colombari

Les débuts de Deschamps, un novice de plus de 28 ans, encore un 0-0 contre l’Uruguay et les matches compliqués contre d’anciens champions du monde : pour les tableaux de bord, c’est la rentrée.

Didier Deschamps : les records à battre

Publié le 8 août 2012 - Bruno Colombari

Lui-même recordman du nombre de capitanat (54 sur 103 matches), premier international français à avoir atteint puis dépassé les cent sélections, Didier Deschamps sera-t-il aussi prolifique sur le banc des Bleus ? Petit tour d’horizon des records à battre.

Une première liste hétéroclite

Publié le 9 août 2012 - Bruno Colombari

Quatre nouveaux (Capoue, Varane, Yanga-Mbiwa et Jallet), six autres joueurs qui n’étaient pas à l’Euro, mais ni Gourcuff ni Diaby : Didier Deschamps a donné sa première liste pour affronter l’Uruguay mercredi.

Comment devenir centenaire ?

Publié le 2 septembre 2012 - Bruno Colombari

Pour la première fois, un international à plus de cent sélections est devenu sélectionneur des Bleus. Essayons de deviner les secrets des six centenaires et dressons le portrait-robot du centenaire idéal.

SOUTENEZ LE SITE

Si vous appréciez les contenus de Chroniques bleues, vous pouvez apporter votre contribution, à partir de un euro.

En savoir plus

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee