Sylvain Wiltord

Domenech, l’amour et les Olympiques, en 1996

Publié le 8 novembre 2010 - Bruno Colombari

Pires, Vieira, Wiltord, Makelele, Dhorasoo... Et Domenech. Les premiers s’apprêtent à vivre une belle aventure, le second les a sélectionnés et affirme qu’il les aime. Nous sommes en juin 1996, à Barcelone, quelques semaines avant les Jeux Olympiques d’Atlanta.

2 juillet 2000 : France-Italie

Publié le 27 août 2019 - Bruno Colombari

Petit frère du 12 juillet 1998, double inversé du 10 juillet 2016, ce soir d’été 2000 l’emporte dans le suspense et la dramaturgie. Sous le ciel orange de Rotterdam, les Bleus ont d’abord perdu cette finale avant de la gagner.

Karim Benzema et les buteurs en panne

Publié le 23 février 2013 - Bruno Colombari

Dix matches au pain sec : l’attaquant du Real n’a plus marqué depuis juin 2012 contre l’Estonie. C’est long, mais ça arrive. Voici le détail pour les huit autres buteurs ayant joué plus de cinquante matches et marqués au moins quinze buts.

Sylvain Wiltord, un joker chez les géants

Publié le 10 mai 2014 - Bruno Colombari

Entré dans l’histoire pour son égalisation miraculeuse contre l’Italie en 2000, c’est le remplaçant le plus célèbre des Bleus. Polyvalent, efficace, Sylvain Wiltord mérite bien un portrait pour ses quarante ans.

Les remplaçants, c’est toute une histoire (2/2)

Publié le 7 décembre 2021 - Bruno Colombari

Il y a ceux qui n’ont jamais été titulaires, les précoces, les tardifs, les buteurs et les remplacés. Et tout en haut de ce classement, il y a Olivier Giroud et les trois héros d’un soir d’été à Rotterdam : Pirès, Wiltord et Trezeguet, ce dernier désormais dépassé par Moussa Sissoko.

SOUTENEZ LE SITE

Si vous appréciez les contenus de Chroniques bleues, vous pouvez apporter votre contribution, à partir de un euro.

En savoir plus

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee