Accueil > Dans les cartons de l’Ina > Le bras d’honneur de Six contre le Brésil en 1981

télécharger l'article au format PDF

Le bras d’honneur de Six contre le Brésil en 1981

Publié le 27 janvier 2011, mis à jour le 29 mai 2013

Ah, Didier Six ! Ancêtre de Cantona et d’Anelka dans la riche lignée des bad boys du foot français... Ailier gauche, dribbleur fou, capable du meilleur comme du pire, même si avec ce genre de joueur, c’est malheureusement le pire qui passe à la postérité. Comme son tir au but foiré contre l’Allemagne à Séville en 1982, juste après que Stielike ait manqué le sien. Bossis en manquera un aussi, mais qui s’en souvient ?

Six a joué trois fois contre le Brésil, et si ses dix dernières minutes en avril 1978 n’ont rien à déclarer, sa volée réussie au Maracana un an plus tôt (passe de Platini, contrôle de la poitrine, sombrero sur deux défenseurs brésiliens et frappe du gauche dans la foulée) est restée dans les mémoires. La dernière fois, c’était le 15 mai 1981, juste après l’élection de François Mitterrand. Face au Brésil de Zico, Socrates et Junior, les Bleus privés de Platini se font corriger et sont menés 3-0 à dix minutes de la fin.

C’est alors que Six s’infiltre dans la surface et frappe du droit, lui qui est un pur gaucher. La balle file à ras du poteau et rentre. 1-3, l’honneur est sauf, tout le monde est content. Sauf Six. Dans les arrêts de jeu, il tente de récupérer un ballon en profondeur finalement dégagé en touche par un défenseur brésilien. Le juge de touche signale un hors-jeu. Six dégaine alors un bras d’honneur parfaitement inutile, l’arbitre sort un carton jaune, Six proteste et prend un rouge. A dix secondes de la fin d’un match amical. Bien joué, Didier !



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 5