Sélectionneurs adverses : les Anglais, de Walter Winterbottom à Gareth Southgate

Publié le 14 janvier 2022 - Bruno Colombari - 2

Depuis 1947, les Bleus ont rencontré 22 fois l’Angleterre. Douze sélectionneurs différents étaient présents sur le banc des Three Lions. Walter Winterbottom est le plus fréquent, dans les années 1950.

Si l’équipe de France s’est dotée d’un sélectionneur unique en 1964, les Anglais l’ont fait bien plus tôt, en mai 1947. A la place de l’International Selection Committee, c’est Walter Winterbottom qui est chargé de prendre en mains l’équipe nationale. Ils sont 19 depuis à avoir occupé cette fonction, jusqu’à Gareth Southgate depuis 2016. Sept d’entre eux n’ont jamais rencontré l’équipe de France : Joe Mercer (1974), son successeur Don Revie (1974-76), Terry Venables (1994-96), Peter Taylor (2000), Steve McClaren (2006-07), Stuart Pearce (2012) et Sam Allardyce (2016), pour la plupart des intérimaires.

Revenons à Walter Winterbottom. S’il est l’homme qui a vu de près le double triomphe de la grande équipe de Hongrie en 1953-54 (6-3 à Wembley, 7-1 à Budapest), il a croisé six fois la route de l’équipe de France. Les deux premières, à Highbury en 1947 et à Colombes en 1949, se terminent à chaque fois avec trois buts anglais (0-3, 1-3) malgré les exploits du gardien français Julien Darui d’abord, et l’ouverture du score très rapide de Georges Moreel ensuite (après 28 secondes).

La troisième opposition, avec Pierre Pibarot comme entraîneur national, verra le score s’équilibrer (2-2) à Higbury en 1951 malgré un but contre son camp de Kader Firoud. Les Français reviennent bien avec deux buts inscrits en moins d’une minute par André Doye puis René Alpsteg face au gardien de Wolverhampton Albert Williams. La suivante, en mai 1955, sera la bonne grâce à un pénalty de Raymond Kopa (1-0) à Colombes.

Il faudra attendre octobre 1962 pour voir le premier Angleterre-France en compétition, en qualification du championnat d’Europe 1964 (en aller-retour). 0 Sheffield, les Tricolores font jeu égal et obtiennent un bon match nul (1-1), les Anglais bénéficiant d’un pénalty très généreux pour égaliser.


 

Au match retour, c’est Alf Ramsey qui a pris la suite. Et l’ancien défenseur international commence par une déculottée contre la France, la plus large défaite des Anglais face aux Français : 5-2 avec un festival de Maryan Wisniewski et de Lucien Cossou (un doublé chacun). Dans la grisaille des années 1960, c’est une belle performance contre les futurs champions du monde. Ramsey, qui ne perdra que 17 matchs sur 113 dirigés, retiendra la leçon. Il jette aux orties le jeu simpliste de Winterbottom et trois ans plus tard, quand les deux équipes se retrouvent à Wembley au premier tour de la Word Cup, les Anglais donnent une leçon de réalisme à des Français pourtant brillants grâce à un doublé de Roger Hunt (0-2).

Trois ans plus tard, alors que Georges Boulogne vient de prendre en mains une sélection abandonnée par Louis Dugauguez, c’est une véritable correction qu’encaissent les Bleus à Wembley, avec un triplé de Geoff Hurst, qui en avait fait autant en finale de la Coupe du monde contre l’Allemagne. 0-5, c’est la plus large défaite de l’équipe de France d’après-guerre, la dernière fois qu’elle encaisse cinq buts.


 

Il faudra plus de 13 ans pour revoir un France-Angleterre, et à Bilbao en juin 1982 c’est Ron Greenwood qui croise Michel Hidalgo. Et l’emporte largement (1-3) face à des Bleus dépassés dans l’impact et le jeu aérien. Mais deux ans plus tard, Bobby Robson ne peut qu’admirer les arabesques de Michel Platini qui bat l’Angleterre à lui seul (2-0). En 1992, son successeur Graham Taylor (surnommé par la presse « tête de navet ») le venge, en dominant les Bleus dirigés par Platini sélectionneur à Wembley en février (0-2) avant de faire un triste 0-0 à Malmö en juin, lors de l’Euro suédois.


 

Glenn Hoddle échouera en huitièmes de finale de la Coupe du monde 1998, mais un an plus tôt, il bat la France à Montpellier (0-1) lors d’un tournoi amical remporté par l’Angleterre. Son successeur, Howard Wilkinson, commence très mal avec une défaite inédite à Wembley contre les champions du monde français, en février 1999, avec un doublé d’Anelka (2-0). Kevin Keegan, nommé juste après, est au Stade de France en septembre 2000, deux mois après le titre européen des Bleus. Il applaudit les adieux de Laurent Blanc et Didier Deschamps et obtient un joli nul (1-1), Owen ayant répondu à Petit.

Quatre ans plus tard à Lisbonne, Sven-Göran Eriksson croit bien avoir battu les Bleus dirigés par Jacques Santini quand Lampard ouvre le score puis Beckham s’apprête à frapper le pénalty du break. Mais Barthez le sort, et dans le temps additionnel Zidane signe un doublé miraculeux. C’est l’une des dix défaites du sélectionneur suédois (sur 67 matchs dirigés jusqu’en 2006), le premier étranger à diriger l’équipe d’Angleterre. Le suivant, Fabio Capello, s’inclinera deux fois (en amical, certes) contre les Bleus de Raymond Domenech (1-0 en 2008) puis de Laurent Blanc (2-1 à Wembley fin 2010). Deux de ses six défaites (en 42 matchs) sont donc l’oeuvre des Français.


 

Ce sera plus difficile contre Roy Hodgson : 1-1 à l’Euro 2012 face à Laurent Blanc, et 0-2 à Wembley en novembre 2015, mais les Bleus de Didier Deschamps n’avaient pas la tête au jeu ce soir-là, quatre jours après les attentats de Paris.

Enfin, l’actuel sélectionneur Gareth Southgate a connu sa deuxième défaite en juin 2017 à Saint-Denis, malgré un doublé de Harry Kane et l’expulsion de Raphaël Varane (3-2).

Ils ont joué contre l’équipe de France

Gareth Southgate deux fois en 1997 et en 2000 (contre Laurent Blanc et Didier Deschamps les deux fois)
Glenn Hoddle une fois en 1984 (contre Michel Platini)
Bobby Robson une fois en 1957
Alf Ramsey une fois en 1951

sélectionneur anglaisJGNPdébutfinsélectionneurs français
Gareth Southgate 1 0 0 1 2017 2017 Didier Deschamps
Roy Hodgson 2 1 1 0 2012 2015 Laurent Blanc, Didier Deschamps
Fabio Capello 2 0 0 2 2008 2010 Raymond Domenech, Laurent Blanc
Sven-Göran Eriksson 1 0 0 1 2004 2004 Jacques Santini
Kevin Keegan 1 0 1 0 2000 2000 Roger Lemerre
Howard Wilkinson 1 0 0 1 1999 1999 Roger Lemerre
Glen Hoddle 1 1 0 0 1997 1997 Aimé Jacquet
Graham Taylor 2 1 1 0 1992 1992 Michel Platini
Bobby Robson 1 0 0 1 1984 1984 Michel Hidalgo
Ron Greenwood 1 1 0 0 1982 1982 Michel Hidalgo
Alf Ramsey 3 2 0 1 1963 1969 Henri Guérin, Georges Boulogne
Walter Winterbottom 6 3 2 1 1947 1962 comité de sélection

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.