Tableaux de bord 793 après Albanie-France (1-0)

Publié le 14 juin 2015

Avec Pogba, c’est beaucoup mieux mais pas toujours, Elbasan nouvelle destination, la première défaite contre l’Albanie et un nouvel échec après une rouste : derniers tableaux de bord avant les vacances.

Avec ou sans Pogba

Depuis mars 2013, le milieu de terrain de la Juventus, nommé meilleur jeune lors de la coupe du monde au Brésil, a joué 23 fois avec les Bleus. Il a aussi manqué sept matches : un sur suspension contre la Géorgie en septembre 2013, deux en juin de la même année en Uruguay et au Brésil pour cause de Mondial U20, un en août 2013 contre la Belgique sur choix du sélectionneur, deux sur blessure en mars 2015 contre le Brésil et le Danemark et enfin un contre la Belgique en juin 2015 pour cause de finale de Ligue des Champions.

Lors de ces sept matches, les Bleus ont gagné une seule fois (Danemark 2015, 2-0), concédé deux nuls (Belgique et Géorgie 2013, 0-0) et perdu quatre fois (Uruguay et Brésil 2013, 0-1 et 0-3, Brésil et Belgique 2015, 1-3 et 3-4).

Quand il a joué, l’équipe de France a enregistré 15 victoires pour 4 nuls et 4 défaites. Si on attribuait trois points par victoire et un par match nul, les Bleus ont pris 49 points sur 69 avec Pogba, soit 71% du total possible. Sans lui, ils n’en ont récolté que 5 sur 21. Soit 24% !

PNG - 274.3 ko

Evidemment, il serait abusif de dire que la sélection nationale est invincible avec le milieu de la Juventus et médiocre sans lui. Contre l’Albanie à Elbasan (0-1), l’Allemagne à Rio (0-1 en 2014), l’Ukraine à Kiev (0-2 en 2013) ou l’Espagne à Saint-Denis (0-1 en 2013), Pogba était là et n’a pas empêché la défaite de son équipe. Mais sans lui, la France est nettement moins efficace.

Réagir après une grosse défaite

C’est la dixième fois depuis 1961 que les Bleus doivent réagir après avoir ouvert les vannes en défense et concédé quatre buts ou plus. Ils ne l’ont pas fait à Elbasan, comme ils ne l’avaient pas fait en 2008 à Zurich contre l’Italie ou en 1981 à Madrid contre l’Espagne. A quatre reprises, ils ont enchaîné par une nouvelle défaite, pour deux nuls et quatre victoires.

PNG - 45.4 ko

Premier échec contre l’Albanie

Les Bleus n’avaient jamais perdu contre la sélection des Balkans, c’est désormais chose faite. Il reste encore 39 sélections nationales qui n’ont jamais gagné contre l’équipe de France (sur 86), auxquelles on peut ajouter une équipe d’Afrique et une sélection Fifa. Rappelons que la Belgique est l’adversaire qui a le plus souvent battu les Bleus (30 fois en 73 matches depuis 1904).

tableau des adversaires

Une nouvelle destination

Les Bleus n’avaient jamais joué à Elbasan, à une cinquantaine de kilomètres de la capitale, Tirana. C’est la 169e ville à avoir accueilli l’équipe de France, la 103e en Europe et à l’étranger.

JPEG - 65.6 ko

tableau des villes

Les mois de juin des années impaires

Faut-il supprimer les matches amicaux internationaux au mois de juin les années impaires ? La question mérite d’être posée, compte tenu du nombre élevé de matches que la plupart des Bleus ont joué cette saison.

Si l’on regarde les résultats obtenus en juin lors des années impaires depuis 2005 (après les deux coupes des Confédérations 2001 et 2003), les résultats sont pour le moins contrastés. En douze matches joués (celui de 2005 est daté du 31 mai), les Bleus en ont gagné six pour un nul et cinq défaites, dont deux à domicile (Nigéria 0-1 en 2009 et Belgique cette année). C’est la deuxième fois consécutives qu’ils enchaînent deux défaites lors d’un mois de juin d’une année impaire (Uruguay 0-1 et Brésil 0-3 en 2013). Il faut remonter à juin 2011 pour trouver trace d’une victoire, et même de deux en Ukraine (4-1) et en Pologne (1-0). Les Bleus ont également battu la Turquie en 2009 (1-0), L’Ukraine (2-0) et la Géorgie (1-0) en 2007 et la Hongrie (2-1) en 2005. Rendez-vous en 2017 pour de nouvelles aventures.

Tableau des joueurs

Pas grand chose à signaler si ce n’est l’entrée de Dimitri Payet dans le top 200 avec 15 sélections. A noter que Paul-Georges Ntep connaît des débuts compliqués avec deux défaites en deux matches, mais ce n’est guère mieux pour Nabil Fekir (trois défaites en quatre sélections) ou pour Alexandre Lacazette (quatre échecs en huit matches).

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts Cap
23 Hugo Lloris 67 5979 100% 31 21 15 0 43
24 Patrice Evra 66 5483 94% 34 19 13 0 5
41 Bacary Sagna 49 3930 90% 23 14 12 0 0
44 Mathieu Valbuena 48 2872 67% 27 8 13 7 0
64 Olivier Giroud 39 1778 51% 20 7 12 10 0
103 Mamadou Sakho 26 2030 88% 13 7 6 2 1
123 Paul Pogba 23 1703 83% 15 4 4 5 0
138 Raphaël Varane 21 1829 95% 13 3 5 2 3
164 Antoine Griezmann 18 1004 67% 11 3 4 5 0
200 Dimitri Payet 15 685 53% 8 2 5 1 0
276 Christophe Jallet 9 717 78% 4 2 3 1 0
301 Alexandre Lacazette 8 377 38% 2 2 4 1 0
302 Maxime Gonalons 8 318 38% 3 3 2 0 0
440 Nabil Fekir 4 108 0% 1 0 3 1 0
442 Geoffrey Kondogbia 4 229 75% 1 1 2 0 0
556 Paul-Georges Ntep 2 42 0% 0 0 2 0 0
Voir le tableau des joueurs

La feuille de match

PNG - 53.9 ko

A paraître le 25 octobre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité