Tableaux de bord 846 après Moldavie-France

Publié le 23 mars 2019

Chisinau 177e destination, le 4-1 plus fréquent à l’extérieur qu’à domicile, un démarrage inédit en qualifications à l’extérieur, Varane a une bonne tête, Giroud et Griezmann à hauteur de Trezeguet et Benzema : les tableaux de bord sont de retour.

C’est la première fois que les Bleus commencent une phase qualificative d’Euro en marquant quatre buts à l’extérieur

PNG - 5.3 ko

Ce Moldavie-France marque le début des éliminatoires pour l’Euro 2020. C’est la 14e fois que les Bleus y participent (en 1984 et 2016 ils étaient qualifiés d’office en tant que pays organisateur). Débuter à l’extérieur est devenu une habitude depuis 1986 : le France-Biélorussie de septembre 2010 à Saint-Denis étant la seule exception.

Depuis 1958, les Bleus ont commencé neuf fois par un déplacement. Et c’est plutôt une bonne idée, car le bilan est très bon : quatre victoires pour une seule défaite (en Belgique à l’automne 1974) et quatre nuls. Le 4-1 de Chisinau est le score le plus élevé obtenu dans ces circonstances, à égalité avec le 3-0 de Tbilissi contre la Géorgie en septembre 2006.

Peut-on extrapoler une qualification à partir d’une victoire initiale ? Visiblement pas. Si les Bleus se sont qualifiés cinq fois et ont été éliminés trois fois, c’est sans lien avec le premier match. Ni d’ailleurs avec le fait de débuter à domicile ou à l’extérieur : en 1966 et 1970, l’équipe de France avait gagné pour commencer puis ne s’était pas qualifiée, alors qu’en 2010 elle s’était inclinée à domicile contre la Biélorussie (0-1) avant d’obtenir son billet pour l’Euro 2012.

# Genre Date Ville Adversaire score qualifié
846 qEuro 22/03/2019 Chisinau Moldavie 4-1
680 qEuro 02/09/2006 Tbilissi Géorgie 3-0 oui
624 qEuro 07/09/2002 Nicosie Chypre 2-1 oui
571 qEuro 05/09/1998 Reykjavik Islande 1-1 oui
522 qEuro 07/09/1994 Bratislava Slovaquie 0-0 oui
489 qEuro 05/09/1990 Reykjavik Islande 2-1 oui
459 qEuro 10/09/1986 Reykjavik Islande 0-0 non
357 qEuro 12/10/1974 Bruxelles Belgique 1-2 non
276 qEuro 03/10/1962 Sheffield Angleterre 1-1 non
Voir le tableau des matchs

L’adversaire : la Moldavie, 87e

PNG - 5.6 ko
Tiens, un nouveau venu dans le tableau des sélections rencontrées par l’équipe de France depuis 1904. La Moldavie est le 87e adversaire. Le précédent remonte à près de cinq ans : il s’agissait du Honduras en juin 2014 au Brésil, quelques jours après l’antépénultième, à savoir la Jamaïque à Lens. Sur les dix dernières années, les Bleus ont également découvert l’Estonie en 2012, la Biélorussie en 2010 et le Nigéria en 2009. Ces deux derniers ne s’étaient d’ailleurs pas gênés pour battre les Bleus chez eux, sur le même score (0-1).

Voir le tableau des adversaires

La ville : Chisinau, 177e destination

PNG - 6.2 ko
La capitale moldave et ses barres d’immeubles qui surplombent un stade de poche (le stadionul Zimbru) ont accueilli l’équipe de France pour la première fois. C’est la 177e destination des Bleus qui décidément partent à la découverte de l’Europe de l’Est après Saint-Petersbourg, Kazan, Iékaterinbourg et Nijni Novgorod (toutes en Russie) l’an dernier.

Voir le tableau des villes

L’arbitre : Aleksandar Stavrev, la deuxième fois est la bonne

PNG - 5.5 ko

Le Macédonien avait déjà arbitré les Bleus contre le Luxembourg le 3 septembre 2017 (0-0 à Toulouse). C’est l’un des deux arbitres venus de Macédoine que les Bleus ont croisé, après Emil Bozinovski en 2003 contre Malte (6-0). Ils doivent être étiquetés FIFA pour les matchs réputés gagnés d’avance. Sauf des fois.

Voir le tableau des arbitres

Le score : un résultat rare, mais plus fréquent à l’extérieur qu’à domicile

PNG - 14.2 ko
Ce n’est que le 14e 4-1 réussi par l’équipe de France depuis 1904. Le précédent date d’octobre 2016 contre la Bulgarie à Saint-Denis. Le dernier à l’extérieur remonte à juin 2011 à Donetsk contre l’Ukraine, avec un doublé de Marvin Martin (comment ça, vous l’avez déjà oublié ?). Sur les vingt dernières années, on ne relève qu’un quatrième cas, face à l’Algérie en octobre 2001, avec une rencontre interrompue à la 74e minute.

Curieusement, on relève plus de 4-1 hors des frontières qu’à la maison : les Bleus ont ainsi gagné au Luxembourg (1911), en Suisse (1913), en Pologne (1967), au Japon (1994), en Ukraine et en Moldavie, mais aussi sur terrain neutre en Coupe du monde en Uruguay (face au Mexique en 1930) et en Espagne (contre le Koweït et l’Irlande du Nord en 1982). A domicile, ils n’ont gagné 4-1 que cinq fois : face à la Suisse (1912), la Yougoslavie (1926), le Luxembourg (1965) et donc récemment l’Algérie et la Bulgarie.

Voir la matrice des scores

L’indice de renouvellement : 4/11

PNG - 77.6 ko
Comme le dernier match de 2018 avait été l’occasion d’une rotation importante des titulaires, et que la sortie à Chisinau a vu le retour de dix des onze finalistes de Moscou, le renouvellement est conséquent : quatre joueurs dont trois en défense (Varane, Umtiti et Kurzawa à la place de Rami, Sakho et Ferland Mendy) et un au milieu (Pogba succédant à Ndombele).

Les joueurs : Varane dans le top 40, Griezmann et Mbappé toujours aussi assidus

Avec ses 55 sélections, le défenseur du Real a dépassé (au temps de jeu) Christophe Dugarry et Moussa Sissoko et talonne désormais Patrick Battiston. Quant aux trois autres buteurs du soir, ils continuent une très belle série de matchs consécutifs : 27 pour Mbappé, 25 pour Griezmann et 19 pour Giroud. Pour mémoire, le record est toujours détenu par Patrick Vieira avec 44 matchs d’affilée entre 1999 et 2002. Mais Deschamps (30), Fernandez (34) et Amoros (35) sont menacés à court terme.

 Lire l’article Les assidus : ils n’en manquent pas une !
# Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts
4 Hugo Lloris 109 9789 100% 63 25 21 0
11 Olivier Giroud 88 5003 67% 56 14 18 34
21 Blaise Matuidi 78 5564 86% 54 10 14 9
27 Antoine Griezmann 68 4709 81% 47 11 10 27
31 Paul Pogba 65 5013 86% 46 11 8 10
39 Raphaël Varane 55 4711 98% 36 10 9 4
78 N’Golo Kanté 37 2760 84% 28 6 3 1
107 Kylian Mbappé 29 1991 79% 19 6 4 11
109 Samuel Umtiti 28 2431 96% 21 4 3 3
158 Nabil Fekir 21 402 10% 13 5 3 2
171 Benjamin Pavard 19 1445 79% 14 4 1 1
223 Thomas Lemar 15 713 40% 7 5 3 3
260 Layvin Kurzawa 12 915 83% 7 4 1 1
343 Florian Thauvin 8 161 13% 6 1 1 0
Voir le tableau des joueurs

Les buteurs : il y en a eu pour tout le monde

Les Bleus sont de plus en plus dépendants à leur trio offensif Griezmann-Giroud-Mbappé. A Chisinau, ces trois-là ont marqué, ce qui porte leur total cumulé à 72. Contrairement à ce qui a été dit, Olivier Giroud n’est pas encore le troisième meilleur buteur de l’équipe de France. Il compte le même nombre de buts que David Trezeguet, mais avec 17 matchs de plus. Et donc une moyenne moindre (0,39 contre 0,48).

C’est le contraire pour Antoine Griezmann, qui a rejoint Karim Benzema avec 27 buts, mais un nombre de matchs inférieur (68 contre 81) et donc une meilleure différence de buts. Il va bientôt rejoindre Youri Djorkaeff (28 buts en 82 sélections) et s’approcher du duo Fontaine/Papin (30 buts en respectivement 21 et 54 matchs).

Quant à Raphaël Varane, il a inscrit à Chisinau son quatrième but en Bleu après ceux contre la Suède (2014), le Brésil (2015) et l’Uruguay (2018). Tous les quatre de la tête ! Voilà au moins un domaine où il est largement plus fort que Mbappé.

# Joueur Buts Sél b/m CF Pe 2 3+
4 Olivier Giroud 34 +1 88 0,39 0 1 6 1
9 Antoine Griezmann 27 +1 68 0,40 1 7 4 0
33 Kylian Mbappé 11 +1  29 0,38 0 1 2 0
39 Paul Pogba 10 0 65 0,15 1 0 0 0
42 Blaise Matuidi 9 0 78 0,12 0 0 2 0
99 Raphaël Varane 4 +1 55 0,07 0 0 0 0
119 Thomas Lemar 3 0 15 0,20 0 0 1 0
128 Samuel Umtiti 3 0 28 0,11 0 0 0 0
182 Nabil Fekir 2 0 21 0,10 0 0 0 0
285 Layvin Kurzawa 1 0 12 0,08 0 0 0 0
312 Benjamin Pavard 1 0 19 0,05 0 0 0 0
327 N’Golo Kanté 1 0 37 0,03 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

La feuille de match

PNG - 5.9 ko
Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[846] Moldavie 1-4 France

Qualifications Euro 2020
22 mars 2019, 21h45 - Chisinau, Zimbru Stadium, 10 500 spectateurs.
arbitre : Aleksandar Stavrev (Macédoine)
sélectionneur : Didier Deschamps - 90e match, 50 ans
disposition : 4-3-3

TACTIQUE

JPEG - 73.3 ko

BUT
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 24’ Antoine Griezmann Paul Pogba
2-0 27’ Raphaël Varane Antoine Griezmann
3-0 36’ Olivier Giroud Blaise Matuidi
4-0 87’ Kylian Mbappé Thomas Lemar
4-1 89’ Vladimir Ambros
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
 1 Hugo Lloris 90     109 32 Tottenham
2 Benjamin Pavard 90    19 22 Stuttgart
 4  Raphaël Varane  90 34   55  25   Real Madrid
5 Samuel Umtiti 90   28 25 FC Barcelone
 22  Layvin Kurzawa  90    12  26   Paris SG
 13  N’Golo Kanté   90      37  27  Chelsea
14  Blaise Matuidi  73      78  31  Juventus
 8  Thomas Lemar 17      15  23   Atlético Madrid
 6  Paul Pogba  90     65 26  Manchester United
10 Kylian Mbappé 90 90+2  29 20 Paris SG
 7 Antoine Griezmann  73      68 28 Atlético Madrid
 20  Florian Thauvin 17     8  26   Marseille
 9  Olivier Giroud   81  88  32   Chelsea
 18  Nabil Fekir  9  21   25   Lyon
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
 16  Steve Mandanda  28  33  Marseille
 23  Alphonse Aréola  2 25 Paris SG
 19  Djibril Sidibé 18   26   Monaco
 3  Presnel Kimpembe  7  23  Paris SG
15 Kurt Zouma 3 24 Everton
12 Lucas Digne 23 25 Everton
 11  Kingsley Coman  15 22 Bayern Munich
 21  Tanguy Ndombele   4  22   Lyon
17 Moussa Sissoko 55 29 Tottenham

Les noms en italique indiquent les remplaçants, « nb sel » le nombre de sélections à l’issue du match, « e/s » les entrées et sorties. Dans la colonne « cas », = capitaine, = début de carrière, = fin de carrière, =averti, = expulsé. Dans la partie buts, CPA désigne les coups de pied arrêtés (coup franc, pénalty ou corner direct)
LE RÉSUMÉ

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


273 matchs des Bleus en intégralité