Tableaux de bord 801 après France-Russie (4-2)

Publié le 30 mars 2016

Kanté et Payet qui fêtent leur anniversaire en marquant, le neuvième 4-2 de l’Histoire, une victoire pour inaugurer un nouveau maillot, battre le futur pays organisateur : derniers tableaux de bord avant la liste.

Le zoom : étrenner un nouveau maillot, bons et mauvais souvenirs

Les Bleus n’étaient pas beaux à voir à Amsterdam vendredi avec leur nouveau maillot blanc qui ne ressemble à rien, et ce n’était guère mieux à Saint-Denis avec leur sorte de tenue de plongée sous-marine. Mais ça ne les a pas empêché de gagner. Il n’y a donc aucune corrélation entre le niveau de performance et l’esthétique de la tenue : souvenez-vous de la coupe du monde 2006, par exemple.

Depuis 1977, les Bleus ont étrenné vingt maillots bleus et autant de maillots alternatifs. Parmi ces derniers, il y a 18 maillots blancs, un bleu clair (en 2013) et un rouge (en 2008).

On notera que lorsqu’ils débutent en bleu, les Français gagnent 14 fois sur 20, pour 4 nuls et 2 défaites. Ces deux échecs ont d’ailleurs eu lieu à chaque fois contre l’Allemagne, en 1980 à Hanovre et en 2012 à Saint-Denis. 13 des 20 matches en question ont eu lieu à domicile (9 victoires, 2 nuls et 1 défaite).

PNG - 165.4 ko

Quand ils essaient un maillot alternatif, les Bleus sont un peu moins performants : 11 victoires, 4 nuls et 5 défaites (dont trois contre l’Espagne en 1981, 2008 et 2010). Il est vrai que la proportion de matches à domicile est inversée : 7 sur 20 (3 victoires, 1 nul et 2 défaites).

PNG - 219.2 ko

Enfin, les adversaires préférentiels pour ces séances d’essayage sont l’Allemagne (6 fois), l’Espagne et la Belgique (4).

Battre le pays organisateur du Mondial lui porte-t-il chance ?

Depuis 1930, c’est la treizième fois que l’équipe de France joue contre le futur pays organisateur de la coupe du monde, en l’occurrence la Russie qui sera l’hôte de l’édition 2018. Six quatre d’entre eux ont été sacrés champions du monde après avoir croisé la France (dans les quatre années qui précèdent la compétition), il y a bien longtemps que ce n’est plus arrivé. Le dernier a été l’Argentine en 1977.

Depuis, que ce soit l’Espagne en 1981, la Corée du Sud et le Japon en 2001, l’Allemagne en 2003 ou le Brésil en 2013, aucun d’entre eux n’a fait mieux que demi-finaliste. Il est probable que la fédération russe signe dès maintenant pour une place dans le dernier carré.

PNG - 46.2 ko

La Russie, quatorze ans après

Fréquents dans les années 90 (1993, 1998 deux fois, 1999), les France-Russie ont disparu de la circulation depuis avril 2002, soit près de 14 ans. C’est l’adversaire européen qui n’avait pas été rencontré depuis le plus longtemps après l’Irlande du Nord (1999), la Bulgarie (1996), l’Azerbaïdjan (1995) et le Pays de Galles (1982, voir la vidéo ci-dessous).
 


 

 Voir le tableau des adversaires 

Le neuvième 4-2 de l’Histoire

C’est un score plutôt rare pour une victoire française, puisqu’il n’y en a que huit avant celui de France-Russie. Le dernier remonte à septembre 2013 en Biélorussie. Il y en a eu deux contre le Portugal (1926 et 1947) et deux contre la Belgique (1947 et 1986), un contre la Suède (1989), la Suisse (1949) et l’Autriche (1960). Les Bleus se sont inclinés cinq fois sur ce score entre 1938 (Angleterre) et 1967 (URSS).

Voir la matrice des scores

Mamadou Sakho entre à son tour dans le top 100

Après Varane et Pogba, c’est Sakho qui entre fans le top 100 que rejoindra à l’Euro Antoine Griezmann. Patrice Evra n’est plus qu’à deux sélections de chasser Michel Platini (sacrilège) du top 20. A noter que l’équipe de France alignait contre la Russie quatre joueurs à moins de dix sélections (dont deux titulaires, Kanté et Martial).

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts Cap
19 Hugo Lloris 73 6519 100% 36 21 16 0 49
21 Patrice Evra 71 5843 94% 39 19 13 0 5
34 Bacary Sagna 55 4425 89% 28 14 13 0 0
47 Olivier Giroud 47 2121 51% 27 7 13 14 0
77 Moussa Sissoko 36 1712 47% 22 6 8 1 0
84 Lassana Diarra 33 2561 82% 19 7 7 0 0
97 Raphaël Varane 29 2504 97% 20 3 6 2 4
99 Paul Pogba 29 2174 83% 20 4 5 5 0
100 Mamadou Sakho 28 2210 89% 15 7 6 2 1
111 Antoine Griezmann 26 1527 69% 18 3 5 7 0
122 André-Pierre Gignac 25 1061 44% 13 7 5 7 0
188 Dimitri Payet 17 803 53% 10 2 5 2 0
246 Lucas Digne 12 724 50% 8 3 1 0 0
323 Anthony Martial 8 370 50% 7 0 1 0 0
427 Jérémy Mathieu 5 369 80% 3 1 1 0 0
550 Kingsley Coman 3 111 0% 2 0 1 1 0
630 N’Golo Kanté 2 135 50% 2 0 0 1 0
Voir le tableau des joueurs

 


 

Payet et Kanté marquent pour leur anniversaire, qui l’a fait avant eux ?

C’est sans doute le cadeau d’anniversaire rêvé pour un international, marquer en sélection le jour de sa naissance, le filet sur le gâteau en quelque sorte. N’Golo Kanté (25 ans) et Dimitri Payet (29 ans) l’ont fait contre la Russie. Avant eux, ils n’ont été que neuf à montrer l’exemple. Thierry Henry et William Gallas l’avaient fait contre la Côte d’Ivoire en août 2005, le jour de leurs 28 ans. Et Jean-François Domergue est le seul à avoir signé un doublé pour ses 27 ans, contre le Portugal en 1984. Michel Platini a marqué deux fois pour son anniversaire, à quatre ans d’intervalle en juin 1982 contre le Koweït (27 ans) et en juin 1986 contre le Brésil (31 ans, son dernier but en Bleu).
 


 
Patrick Vieira avait lui aussi marqué en coupe du monde contre le Togo en juin 2006 (30 ans), alors que Pierre Laigle (novembre 1997 contre l’Ecosse, 27 ans), Désiré Koranyi (janvier 1940 contre le Portugal, 26 ans) avaient marqué en amical. Le tout premier est aussi le plus jeune (19 ans) : il s’agit de Charles Géronomi en février 1914 contre le Luxembourg pour sa première sélection. Il mourra à 23 ans le 9 novembre 1918, deux jours avant la fin de la guerre.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
23 Olivier Giroud 14 0 47 0,30 0 0 3 0
47 André-Pierre Gignac 7 +1 25 0,28 0 1 1 0
48 Antoine Griezmann 7 0 26 0,27 1 0 1 0
72 Paul Pogba 5 0 29 0,17 0 0 0 0
173 Dimitri Payet 2 +1 17 0,12 1 0 0 0
179 Mamadou Sakho 2 0 28 0,07 0 0 1 0
180 Raphaël Varane 2 0 29 0,07 0 0 0 0
202 N’Golo Kanté 1 +1 2 0,50 0 0 0 0
214 Kingsley Coman 1 +1 3 0,33 0 0 0 0
319 Moussa Sissoko 1 0 36 0,03 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

La génération 1985 entre dans le top 10

Au classement des générations, celle de 1985 est désormais la dixième la plus représentée en nombre de sélections. Avec 203 capes, elle dépasse désormais la génération 1965 (Blanc, Sauzée, Angloma, Guérin, Paille et Despeyroux) grâce à Lassana Diarra et André-Pierre Gignac, alors que Laurent Koscielny et Stève Mandanda avaient contribué de leur côté à Amsterdam.

Dans le groupe actuel, c’est la génération 1987 qui compte le plus de sélections (celle de Blaise Matuidi, Dimitri Payet et Benoît Costil), devant 1986 (Hugo Lloris, Olivier Giroud et Yohan Cabaye). La plus ancienne encore en activité est celle de Patrice Evra, né en 1981.

Voir le tableau des générations

La feuille de match

PNG - 57.1 ko

pour finir...

Un grand merci à Boris Colombari qui m’a aidé, en cours de match, à trouver les joueurs qui ont marqué pour leur anniversaire.

A paraître

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité