Jour de match 869 : France-Bulgarie

Publié le 8 juin 2021 - Bruno Colombari

Les Bleus pour la huitième fois en blanc au Stade de France, jouer un 8 juin, Hernandez et Tolisso et leur unique défaite, une quatrième clean sheet inédite dans le viseur et Griezmann seul buteur du groupe contre les Bulgares.

GIF - 4.2 ko

C’est le code-barres de France-Bulgarie.

869e match depuis 1904 (433 victoires, 180 nuls, 255 défaites ; 1545 buts marqués, 1200 encaissés)

451e match à domicile (261 victoires, 88 nuls et 101 défaites ; 488 buts marqués, 544 encaissés)

509e match amical (226 victoires, 105 nuls, 178 défaites ; 854 buts marqués, 845 encaissés)

23e match contre la Bulgarie (10 victoires, 4 nuls, 8 défaites ; 38 buts marqués, 26 encaissés)

109e match à Saint-Denis (70 victoires, 22 nuls, 16 défaites ; 213 buts marqués, 77 encaissés)

Jouer en blanc au Stade de France

Il n’est pas très fréquent que l’équipe de France joue en blanc à domicile comme elle va le faire contre la Bulgarie au Stade de France. Quand ça arrive (39 fois depuis 1904), c’est plutôt en province : à Guingamp (Islande 2018, 2-2), à Nice (Italie 2018, 3-1), à Lille (Suisse 2016, 0-0) ou à Saint-Etienne (Danemark 2015, 2-0). La dernière fois à Saint-Denis remonte au 27 mai 2014 face à la Norvège (4-0) avec des buts notamment de Pogba et Giroud. Auparavant, les Bleus avaient joué sept fois en blanc au Stade de France : contre l’Italie en quart de finale de la Coupe du monde 1998 (0-0, 4-3 tab), face à la Nouvelle-Zélande (5-0) et la Turquie (3-2) en Coupe des Confédérations 2003, contre la Slovaquie en 2006 (1-2), le Maroc en 2007 (2-2), l’Espagne en 2010 (0-2) et la Croatie en 2011 (0-0) avec la marinière blanche et bleue. Le bilan n’est pas terrible avec trois victoires, trois nuls et 2 défaites.

Jouer un 8 juin

C’est une date plutôt rare dans l’histoire de l’équipe de France, pourtant en pleine période de phase finale européenne ou mondiale. Les Bleus n’ont joué que quatre fois un 8 juin, et encore les deux dernières sont toute récentes puisqu’elles ont eu lieu lors des sept dernières années. La plus importante est évidemment le premier match de la Coupe du monde 1958 en Suède, qui allait donner le ton des trois semaines à venir avec un spectaculaire 7-3 face au Paraguay au cours duquel Just Fontaine signait le premier triplé français en Coupe du monde, les autres buts étant inscrits par les quatre autres joueurs offensifs (Maryan Wisniewski, Raymond Kopa, Roger Piantoni et Jean Vincent).

Le 8-0 face à la Jamaïque et son curieux gardien ventripotent en juin 2014 est anecdotique (même si c’est le plus large score de l’ère Deschamps), plus en tout cas que la dernière défaite des champions du monde 2018 en compétition, face à la Turquie à Konya.

Suisse (1947) à Lausanne - 2-1 - Amical
Paraguay (1958) à Norrköping - 7-3 - CM
Jamaïque (2014) à Lille - 8-0 - Amical
Turquie (2019) à Konya - 0-2 - qEuro

Les stats à surveiller

 Lucas Hernandez et Corentin Tolisso sont les deux Bleus à compter le plus de sélections avec une seule défaite : 25 pour le latéral gauche, 24 pour le relayeur qui pourrait donc le rejoindre mercredi. A condition de ne pas perdre, évidemment !

 S’ils n’encaissent pas de but contre la Bulgarie, les Bleus signeraient leur quatrième clean sheet d’affilée. Un total qu’ils n’ont jamais atteint avec Deschamps comme sélectionneur, et que Hugo Lloris n’a jamais réussi en équipe de France. La dernière série au moins équivalente remonte à 2008 (5) et le record date de 2003-2004 (11).

 Le dernier France-Bulgarie amical remonte au 14 mai 1982 Lyon. Il y avait eu 0-0, le seul score nul et vierge entre les deux sélections en 22 confrontations.

 Moussa Sissoko pourrait devenir le troisième remplaçant de l’histoire des Bleus (en nombre de matchs où il est entré en jeu). Il est devancé par Olivier Giroud (qui lui aussi pourrait augmenter son total) avec 35 remplacements pour l’attaquant de Chelsea contre 34 pour le milieu de Tottenham. Ces deux-là sont désormais tout près du duo de tête Pirès-Wiltord (37), qu’ils pourraient bien dépasser pendant l’Euro.

Joueurs et buteurs contre la Bulgarie

169 joueurs français ont affronté la Bulgarie, mais un seul l’a fait cinq fois : le gardien Pierre Bernard entre 1960 et 1963. Michel Platini, Max Bossis, Marius Trésor, Yvon Douis, Bruno Rodzik et André Lerond l’ont fait quatre fois. Dans le groupe actuel, Hugo Lloris, Raphaël Varane et Antoine Griezmann ont croisé deux fois la Bulgarie, en 2016 et 2017, avec deux succès à la clé (4-1 à Saint-Denis, 1-0 à Sofia).

27 buteurs différents ont marqué contre la Bulgarie, mais seulement sept l’ont fait plusieurs fois : Jean Sécember a signé un étonnant quadruplé en juin 1932 à Sofia (victoire 5-3), Michel Platini a marqué trois fois (en octobre 1976, en novembre 1977 et en octobre 1984) alors que Jean Nicolas, Maryan Wisniewski, Yvon Goujon, Alfred Aston et plus récemment Kevin Gameiro ont inscrit deux buts. Dans le groupe actuel, seul Antoine Griezmann a déjà marqué face aux Bulgares.

En attendant le match...

Quelques minutes après le coup de sifflet final, les 13 tableaux thématiques présents sur le site sont actualisés. N’hésitez pas à les consulter avant pour voir où en sont les Bleus :

Tableaux des joueurs, des buteurs, des gardiens, des capitaines, des générations, des sélectionneurs, des matchs, des arbitres, des villes, des buts marqués par l’équipe de France, des adversaires, des affluences et la matrice des scores.
Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité