Tableaux de bord 856 après Albanie-France

Publié le 18 novembre 2019, mis à jour le 20 novembre 2019

La centième de Deschamps comparée à celles de Löw, Tabarez et quelques autres, finir l’année par une victoire à l’extérieur, trois buteurs en activité qui approchent des cent buts, la fréquence des 2-0 : les tableaux de bord vous donnent rendez-vous l’année prochaine !

C’est la première fois qu’un sélectionneur français dirige 100 matchs

PNG - 5.3 ko

Si le chiffre rond atteint par Didier Deschamps est inédit chez les Bleus (le précédent record avait été établi par Raymond Domenech en 2010, avec 79 matchs dirigés), il est loin derrière Oscar Tabarez (206) ou Joachim Löw (179) pour ne parler que de ceux en activité.

Et si on regardait où en étaient ces deux-là au moment de leur centième match dirigé, en terme de répartition victoires/nuls/défaites ? Pour avoir un échantillon un peu plus large, j’ai ajouté trois anciens champions du monde, l’Espagnol Vicente Del Bosque, l’Allemand Helmut Schön et le Brésilien Mario Zagallo.

JPEG - 97.5 ko

Le Français fait mieux que se défendre. Ses stats sont bien meilleures de celles d’Oscar Tabarez (49 victoires) et quasiment les mêmes que celles de Löw, qui, fin 2013, n’avait qu’une finale de l’Euro (2008, perdue face à l’Espagne) à son palmarès. Elles sont aussi très proches de celles de Schön mais ce dernier, en juillet 1974, avait déjà un titre de champion d’Europe (1972) et une finale mondiale perdue (1966). Et il allait devenir champion du monde quatre jours plus tard, pour son 101e match dirigé.

En revanche, Zagallo fait mieux que Deschamps avec 74 victoires en 1997, trois ans après son retour au poste de sélectionneur du Brésil qu’il avait déjà occupé entre 1967 et 1974. C’est celui qui compte le moins de défaites (6 !), dont deux consécutives en 1974 contre les Pays-Bas (0-2) et la Pologne (1-2) pour la troisième place.

Mais c’est l’Espagnol Del Bosque qui écrase la concurrence avec 78 victoires entre 2008 et 2015, dont 13 consécutives pour ses débuts après l’Euro 2008 (gagné par Luis Aragonés), et même 25 sur 26 jusqu’à l’ouverture de la Coupe du monde 2010.

Voir le tableau des sélectionneurs

Comment finir une année à l’extérieur : bilan depuis 1980

PNG - 17.7 ko

L’équipe de France préfère terminer l’année à la maison. Sur les 40 dernières années, depuis 1980, elle a joué son dernier match à l’extérieur 17 fois, contre 23 à domicile. A 11 reprises, c’était en amical, avec un bilan correct de 5 victoires (dont trois classieuses en Allemagne, Angleterre et Italie), 3 nuls et 3 défaites. Lors des 6 déplacements en compétition, les Bleus ont perdu une seule fois (en Yougoslavie en 1988, pour la première de Platini comme sélectionneur), pour deux nuls (RDA 0-0 en 1986, Ukraine 2-2 en 2007) et trois victoires : contre l’Albanie en novembre 1990 à Tirana (déjà, 2-1), face à l’Azerbaïdjan en novembre 1994 à Trabzon (sur terrain neutre, 2-0) et donc à Tirana en 2019.

PNG - 112 ko

L’arbitre : Slavko Vincic, quatre ans après

PNG - 5.5 ko

Le Slovène a déjà arbitré les Bleus en octobre 2015 à Nice contre l’Arménie (4-0), avec un premier but signé Griezmann. C’était aussi le dernier match de Karim Benzema en sélection, au cours duquel il avait réussi un doublé en une minute (78e et 79e) avant de se blesser et d’être remplacé par Olivier Giroud (81e).

Voir le tableau des arbitres

Le score : 2-0

PNG - 8.7 ko
C’est la 69e fois que l’équipe gagne un match sur ce score depuis 1904, troisième le plus fréquent, derrière le 1-0 (80) et le 2-1 (70). Depuis l’arrivée de Didier Deschamps, c’est le 11e, mais le premier à l’extérieur. En compétition, les Bleus se sont imposés 12 autres fois à l’extérieur par 2-0, le précédent remontant à mars 2011 au Luxembourg. Enfin, c’est le deuxième 2-0 réussi contre l’Albanie, le premier datant du 15 juin 2016 à Marseille, au premier tour de l’Euro.

Voir la matrice des scores

L’indice de renouvellement : 5/11

Gros turnover entre les deux derniers matchs de l’année joués à trois jours d’intervalle : Dubois, Kimpembe, Sissoko, Ben Yedder et Benjamin Mendy ont remplacé Pavard, Kanté, Coman, Mbappé et Digne. Ce n’est pas du poste pour poste puisque le schéma tactique est passé d’un 4-2-3-1 à un 3-4-1-2 entre Saint-Denis et Tirana.

JPEG - 24.5 ko

Buteurs : un trio de tête qui approche de la centaine

PNG - 8.3 ko

Avec trois joueurs en activité dans le top 10 des buteurs (en comptant Karim Benzema, qui est toujours sélectionnable), l’équipe de France 2019 approche du record établi en juillet 2006. A l’époque, la panenka de Zidane contre l’Italie à Berlin était non seulement le 31e but du capitaine français, mais aussi le 99e du trio actif au classement des buteurs : Thierry Henry en comptait alors 36 (il finira à 51 en 2010) et Trezeguet 32 (il s’arrêtera à 34 en 2008). Le centième aurait assuré la victoire...

C’est la seule fois dans l’histoire du football français où trois joueurs en activité ont dépassé le seuil des 30 buts en sélection. A la fin 1960, le trio Fontaine-Vincent-Kopa en comptait 70, et en 1986, Platini, Rocheteau et Six (qui n’a plus été appelé après l’Euro 1984, mais qui jouait encore) en cumulaient 69.

Si Olivier Giroud vise plutôt les 40 et qu’Antoine Griezmann a désormais atteint les 30 en Albanie, il va falloir être patient pour voir arriver un troisième à ce niveau-là. Benzema écarté, le suivant est Kylian Mbappé, qui a de grandes chances d’y parvenir, mais sans doute à l’horizon 2022 au minimum. A cette date, Olivier Giroud ne sera plus là, et derrière Mbappé, ça ne se bouscule pas.

JPEG - 76.2 ko

Corentin Tolisso est le 342e buteur de l’histoire de l’équipe de France. Antoine Griezmann rejoint lui deux purs avant-centres, Just Fontaine et Jean-Pierre Papin, qui le devancent largement à la moyenne (ils ont atteint ce total respectivement en 21 et 54 sélections, Griezmann en compte 78). Il les dépassera, ainsi que Zidane, au prochain but marqué en 2020, et intègrera ainsi le top 5. La série est en revanche terminée pour Olivier Giroud, qui avait marqué lors des trois derniers matchs.

Joueur Buts Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
3 Olivier Giroud 39 0 97 0.40 0 3 6 1
8 Antoine Griezmann 30 +1 78 0.38 1 7 4 0
77 Raphaël Varane 5 0 64 0.08 0 0 0 0
160 Wissam Ben Yedder 2 0 8 0.25 0 0 0 0
185 Nabil Fekir 2 0 24 0.08 0 0 0 0
195 Moussa Sissoko 2 0 62 0.03 0 0 0 0
269 Clément Lenglet 1 0 7 0.14 0 0 0 0
318 Corentin Tolisso 1 +1 21 0.05 0 0 0 0
326 Benjamin Pavard 1 0 27 0.04 0 0 0 0
Voir le tableau des buteurs

Le joueur : Giroud à hauteur de Blanc et Lizarazu

PNG - 7.1 ko

Olivier Giroud compte désormais 97 sélections, comme Laurent Blanc (entre 1989 et 2000) et Bixente Lizarazu (entre 1992 et 2004), mais avec un temps de jeu largement inférieur à ces deux-là. Il devra donc jouer encore une fois au moins pour les dépasser. Les quelques minutes glanées en fin de match par Benjamin Pavard lui permettent d’améliorer encore des stats brillantes : c’est sa vingtième victoire en 27 sélections. Autant que Raymond Kopa (qui compte 45 capes).

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts
10 Olivier Giroud 97 5565 68% 63 15 19 39
22 Antoine Griezmann 78 5609 83% 55 12 11 30
32 Raphaël Varane 64 5521 98% 43 11 10 5
35 Moussa Sissoko 62 3181 50% 40 10 12 2
95 Steve Mandanda 32 2826 94% 21 6 5 0
107 Lucas Digne 30 1847 60% 20 6 4 0
114 Benjamin Pavard 27 2032 81% 20 5 2 1
135 Nabil Fekir 24 418 8% 16 5 3 2
160 Corentin Tolisso 21 1344 71% 16 4 1 1
293 Benjamin Mendy 10 568 70% 7 2 1 0
316 Presnel Kimpembe 9 536 56% 6 2 1 0
343 Wissam Ben Yedder 8 340 38% 5 1 2 2
347 Clément Lenglet 7 630 100% 6 1 0 1
501 Léo Dubois 4 313 75% 4 0 0 0
Voir le tableau des joueurs

La feuille de match

PNG - 5.9 ko
Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[856] Albanie 0-2 France

Qualifications Euro 2020
17 novembre 2019, 20h45 - Tirana, Air Albania Stadium, 22 000 spectateurs.
arbitre : Slavko Vincic (Slovénie)
sélectionneur : Didier Deschamps - 100e match, 51 ans
disposition : 3-4-3

TACTIQUE

JPEG - 83.4 ko

BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
1-0 8’ Corentin Tolisso Antoine Griezmann
2-0 31’ Antoine Griezmann Léo Dubois
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
16 Steve Mandanda 90 32 34 Marseille
4 Raphaël Varane 90 64 26 Real Madrid
5 Clément Lenglet 90 7 24 FC Barcelone
3 Presnel Kimpembe 90 9 24 Paris SG
21 Léo Dubois 88 4 25 Lyon
2 Benjamin Pavard 2   27 23 Bayern Munich
12 Corentin Tolisso 90 21 25 Bayern Munich
17 Moussa Sissoko 90 62 30 Tottenham
22 Benjamin Mendy 75 10 25 Manchester City
19 Lucas Digne  15   30 26 Everton
7 Antoine Griezmann 90 78 28 FC Barcelone
20 Wissam Ben Yedder 85 8 29 AS Monaco
18 Nabil Fekir  5     24 26 Betis Seville
9 Olivier Giroud 90 97 33 Chelsea
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
1 Alphonse Aréola 3 26 Real Madrid
23 Mike Maignan 0 24 Lille
15 Kurt Zouma 5 25 Chelsea
6 Tanguy Ndombele 6 22 Tottenham
14 Mattéo Guendouzi 0 20 Arsenal
13 N’Golo Kanté 39 29 Chelsea
8 Thomas Lemar 22 24 Atlético Madrid
10 Kylian Mbappé 34 20 Paris SG

Les noms en italique indiquent les remplaçants, « nb sel » le nombre de sélections à l’issue du match, « e/s » les entrées et sorties. Dans la colonne « cas », = capitaine, = début de carrière, = fin de carrière, =averti, = expulsé. Dans la partie buts, CPA désigne les coups de pied arrêtés (coup franc, pénalty ou corner direct)
RÉSUMÉ


 

Dernier livre paru

Sites partenaires


Trophée virtuel spécial Euro


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


273 matchs des Bleus en intégralité