Tableaux de bord 866 après Kazakhstan-France

Publié le 29 mars 2021 - Bruno Colombari

Une rencontre en Asie mais dans la zone Europe, le Kazakhstan 87e adversaire des Bleus, le troisième match sur une pelouse artificielle, la troisième victoire avec la tenue toute bleue de 2020 et encore un pénalty raté : les tableaux de bord sont synthétiques et couverts.

PNG - 5.3 ko

C’est la première fois que l’équipe de France joue à Noursoultan

En football, les notions de continents ne sont pas raccord avec celles des géographes. C’est ainsi que, dans le cadre de matchs qualificatifs pour la Coupe du monde ou l’Euro dans la zone UEFA, l’équipe de France s’est retrouvée plusieurs fois sur le continent asiatique. La première fois, c’était à Tel Aviv en janvier 1988 contre Israël (en amical). En novembre 1994, l’Azerbaïdjan en guerre reçoit la France sur terrain neutre, à Trabzon en Turquie (côté Anatolie, donc asiatique). En septembre 1999, c’était à Erevan contre l’Arménie. En juin 2018, les Bleus franchissent l’Oural et jouent à Iekaterinbourg contre le Pérou. Enfin, en juin 2019, ils affrontent la Turquie à Konya. Noursoultan est la 182e destination de l’équipe de France depuis 1904, la 145e à l’étranger. C’est aussi la plus lointaine de la zone Europe, à 4760 kilomètres de Paris.

PNG - 5.6 ko

L’adversaire : et de 87

Le Kazakhstan est la 87e sélection rencontrée par l’équipe de France depuis 1904, et le 90e adversaire (puisque trois d’entre eux sont en fait des sélections continentales). Depuis que Didier Deschamps est sélectionneur, ce n’est que le cinquième nouveau pays rencontré par les Bleus, après la Jamaïque et le Honduras en 2014 et la Moldavie et la Bolivie en 2019. Dans la zone Europe, il reste encore six sélections à croiser : le Monténégro, la Macédoine du Nord, le Kosovo, Gibraltar, le Liechtenstein et Saint-Marin. Au niveau mondial, le réservoir potentiel d’adversaires se trouve en Asie (6 sélections rencontrées sur 47), en Afrique (11 sur 54), en Amérique centrale et du Nord (7 sur 35), en Océanie (1 sur 11) et en Amérique du Sud (9 sur 10, manque le Venezuela).

PNG - 5.5 ko

L’arbitre : Aleksei Kulbakov (Biélorussie)

Ce n’est pas un inconnu pour les Bleus puisqu’il avait déjà dirigé le France-Suède de novembre 2020 (4-2). C’est le deuxième arbitre biélorusse des Bleus avec Vadim Zhuk qui avait officié lors d’une victoire face à l’Autriche en octobre 1992 et contre l’Espagne à l’Euro 1996 (1-1).

PNG - 5.9 ko

Le stade : Astana Arena

C’est la troisième fois de son histoire que l’équipe de France joue sur une pelouse artificielle. La première date de mai 1979 à New York contre les Etats-Unis. Le Giants Stadium était équipé d’un sol synthétique lisse de type Astroturf (semblable aux courts de tennis). Très surprenant pour les Français qui jouaient en chaussures sans crampons, mais ça ne les avait pas empêchés de mettre un set aux Yankees (6-0, dont un triplé de Lacombe). La deuxième est beaucoup plus récente : c’était en juin 2019 à Andorre et la pelouse synthétique ressemblait déjà plus à de l’herbe naturelle. Pas de souci là aussi pour les Bleus qui l’avaient emporté 4-0. Troisième victoire donc, mais attention, le score rétrécit au lavage : 2-0.

PNG - 16.3 ko

Le score

Aucune originalité, puisque c’est la 71e fois que l’équipe de France s’impose 2-0, la 19e fois à l’extérieur. Depuis que Deschamps est sélectionneur, l’équipe de France a gagné 2-0 à 11 reprises, la dernière remontant à novembre 2019 à Tirana contre l’Albanie.

JPEG - 29.3 ko

L’indice de renouvellement

9 sur 11. Il est très élevé, puisque seuls deux joueurs ont débuté contre l’Ukraine et le Kazakhstan (Lloris et Griezmann). Des neuf autres titulaires, Pogba, Dembélé et Martial étaient entrés en jeu quatre jours plus tôt, tandis que Rabiot, Mbappé et Coman, remplaçants à Noursoultan, étaient titulaires contre l’Ukraine. Ce choix était prévisible dans la perspective de trois rencontres en seulement huit jours.

PNG - 7.5 ko

Le maillot : troisième victoire pour le kit tout bleu

C’est la vingtième fois depuis août 2012 que le kit tout bleu cher à Raymond Domenech est utilisé (sur les 77 matchs joués par l’équipe de France avec la couleur principale). Et, alors que le maillot bleu 2020 a été vendu par Nike accompagné d’un short bleu et de chaussettes rouges, c’est la troisième fois (en huit matchs joués en bleu) depuis septembre dernier qu’il est porté en version monochrome. Les deux fois précédentes, c’était contre la Croatie en octobre à Zagreb et face à la Suède en novembre à Saint-Denis. Avec deux victoires à la clé, comme à la Coupe du monde 2018 où les Bleus avaient terminé le tournoi avec ce kit en battant la Belgique et la Croatie. Celle de Noursoultan est donc la troisième.

JPEG - 133.7 ko
PNG - 14.7 ko

Le pénalty manqué

Kylian Mbappé avait l’occasion de transformer le centième pénalty accordé à l’équipe de France depuis 1904. Il a vu sa tentative repoussée par le gardien, le 19 échec de l’histoire et le premier pour lui, qui en avait réussi un en octobre 2018 contre l’Islande. Avec les trois manqués par Griezmann, ça fait quatre ratés sur les sept derniers tirés depuis septembre 2019. Avant Mbappé, douze autres internationaux avaient manqué au moins un pénalty : Griezmann (3 fois), Benzema (2), Zidane, Henry, Dugarry, Blanc, Lizarazu, Papin (3), Stopyra, Piantoni, Jonquet et Paul Nicolas (2)

PNG - 7.1 ko

Le joueur : Griezmann bat le record d’assiduité de Vieira

C’est fait : Patrick Vieira, qui détenait depuis 2004 le record d’assiduité (matchs consécutifs joués), est désormais battu par Antoine Griezmann qui l’a porté à 45. Mieux même : en 88 sélections depuis mars 2014, il n’a manqué que quatre rencontres, en étant toujours sur le banc. Donc, jamais forfait, jamais blessé, jamais suspendu. Thomas Lemar, absent depuis dix matchs, a fait son retour en sélection, dans une équipe qui ne comptait que six champions du monde (sur 16 joueurs utilisés).

Joueur Sel Tps
jeu
mn
%
tit
G N P Buts ordre
3 Hugo Lloris 122 10959 100% 73 27 22 2008 833
12 Antoine Griezmann 88 6360 83% 62 14 12 2014 874
23 Paul Pogba 77 5921 86% 54 13 10 2013 868
31 Moussa Sissoko 66 3459 52% 43 10 13 2009 837
68 Kylian Mbappé 41 2832 78% 28 8 5 2017 893
86 Lucas Digne 36 2335 64% 25 6 5 2014 875
113 Kingsley Coman 28 1407 50% 20 5 3 2015 883
118 Anthony Martial 27 1182 52% 20 4 3 2015 882
145 Thomas Lemar 23 987 39% 14 6 3 2016 891
146 Ousmane Dembélé 23 940 43% 13 7 3 2016 887
246 Adrien Rabiot 13 900 77% 8 4 1 2016 889
259 Clément Lenglet 12 1070 100% 10 1 1 2019 907
270 Wissam Ben Yedder 12 508 42% 8 1 3 2018 899
345 Kurt Zouma 8 414 38% 6 1 1 2015 880
366 Léo Dubois 7 562 86% 6 0 1 2019 906
376 Tanguy Ndombele 7 317 57% 5 1 1 2018 903
PNG - 8.3 ko

Buteurs : un troisième pour Dembélé

Il est rare qu’aucun des trois buteurs majeurs des Bleus (Giroud, Griezmann et Mbappé) ne marque. A Noursoultan, Giroud et Mbappé étaient sur le banc, mais Griezmann a joué une heure et l’avant-centre du PSG est entré pour la dernière demi-heure. Ça n’a pas suffi : le premier ne s’est pas créé d’occasion et le deuxième a manqué un pénalty. Le seul buteur français est donc Ousmane Dembélé, qui n’avait plus marqué depuis un amical contre l’Italie juste avant la Coupe du monde 2018. Et encore un contre son camp inscrit par un joueur adverse, le cinquième en 34 matchs après ceux de Behich (Australie, 2018), Eyjolfsson (Islande, 2018), Livakovic (Croatie, 2020) et Mykolenko (Ukraine, 2020). Ça aide.

Joueur Buts + Sel buts/
match
CF Pe 2 3+
5 Antoine Griezmann 34 0 88 0,39 1 7 4 0
19 Kylian Mbappé 16 0 41 0,39 0 1 2 0
39 Paul Pogba 10 0 77 0,13 1 0 0 0
75 Kingsley Coman 5 0 28 0,18 0 0 1 0
94 Thomas Lemar 4 0 23 0,17 0 0 1 0
129 Ousmane Dembélé 3 +1 23 0,13 0 0 0 0
170 Wissam Ben Yedder 2 0 12 0,17 0 0 0 0
198 Moussa Sissoko 2 0 66 0,03 0 0 0 0
279 Kurt Zouma 1 0 8 0,13 0 0 0 0
295 Clément Lenglet 1 0 12 0,08 0 0 0 0
329 Anthony Martial 1 0 27 0,04 0 0 0 0

La feuille de match

Les données à retenir sous forme de tableau. Les feuilles de match récentes sont accessibles également depuis le tableau des matchs, en cliquant sur le numéro du match (première colonne).
 

[866] Kazakhstan 0-2 France

Qualifications Coupe du monde
28 mars 2021, 19h - Noursoultan, Astana Arena. 0 spectateur (huis clos).
arbitre : Aleksei Kulbakov (Biélorussie)
sélectionneur : Didier Deschamps - 110e match, 52 ans
disposition : 4-2-3-1

TACTIQUE
JPEG - 67.7 ko
BUTS
scoreminbuteurpasseur ou CPA
0-1 20’ Ousmane Dembélé Anthony Martial
0-2 44’ Serguei Maliy csc
COMPOSITION
joueur tps
jeu
e/scasnb
sel
âgeclub
1 Hugo Lloris  90      122  34 Tottenham
12  Léo Dubois  90      7  26  Lyon
18  Kurt Zouma  90   8  26 Chelsea
5  Clément Lenglet  90    12  25   FC Barcelone
19 Lucas Digne  90      36 27 Everton
13  Tanguy Ndombele  82    24 Tottenham
17  Moussa Sissoko 8   66  31  Tottenham
6 Paul Pogba  59    77 27 Manchester United
14  Adrien Rabiot   31     13 25 Juventus Turin
8  Thomas Lemar  90    23  25  Atlético Madrid
11   Ousmane Dembélé  89      23   23 FC Barcelone
15  Kingsley Coman  1 28 24  Bayern Munich
7 Antoine Griezmann  59   88 30 FC Barcelone
22  Wissam Ben Yedder  31    12  30 Monaco
20  Anthony Martial  59   27 25  Manchester United
10 Kylian Mbappé  31     41 22 Paris SG
RÉSERVISTES
joueurnb
sel
âgeclub
16  Steve Mandanda  34 35  Marseille
23 Mike Maignan 1 25 Lille
2  Benjamin Pavard 32 24  Bayern
4 Raphaël Varane 72 27 Real Madrid
3 Ferland Mendy 25 Real Madrid
21  Lucas Hernandez  23   25   Bayern Munich
9 Olivier Giroud  106 34 Chelsea
TENUE DE L’ÉQUIPE DE FRANCE
JPEG - 30.5 ko
RÉSUMÉ
Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

En savoir plus

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité