Tous les buteurs de la tête en équipe de France

Publié le 25 janvier 2021, mis à jour le 1er avril 2021 - Bruno Colombari & Matthieu Delahais

Si la majeure partie des buts sont marqués avec les pieds, un bon coup de tête peut aussi donner le même résultat. Ceux de Zidane en finale de Coupe du monde (1998) sont les plus connus, mais certains s’en sont fait une spécialité.

A ce jour (1er avril 2021), d’après notre décompte, 102 internationaux français ont inscrit 188 buts de la tête. Soit un peu moins de 30% des 344 buteurs, et 12% du total des buts marqués depuis 1904. L’année la plus prolifique dans cet exercice est 1998 avec 9 buts (sur 31 marqués cette année-là). Vous vous souvenez qui ? Blanc et Desailly (Norvège), Blanc encore (Maroc), Dugarry (Afrique du Sud), Trezeguet (Arabie Saoudite), Zidane (Brésil, doublé), Laslandes et Boghossian (Autriche). Il y en a eu 8 en 2003 et 2016, mais seulement 3 en 2000 et 2018.

Zidane, un doublé de la tête au sommet du monde

Le 12 juillet 1998, en reprenant d’abord un corner d’Emmanuel Petit venu de la droite, puis un de Youri Djorkaeff de la gauche, Zinédine Zidane envoie par deux fois le ballon au fond des filets brésiliens. Ces deux coups de tête mettent les Bleus sur la voie de leur premier titre mondial. Le Turinois n’en était pas à son coup d’essai dans ce genre de buts, puisqu’il avait déjà marqué de la sorte lors de sa première sélection (face à la République tchèque en 1994). Après la Coupe du monde, il récidivera contre Malte en 2003 et la Suisse en 2004 et portera à cinq son total de buts de la tête.


 

En 2001, c’est de la même manière que Patrick Vieira, en reprenant une longue passe de Frank Leboeuf, offrira à la France sa première coupe des Confédérations face au Japon. Le milieu français terminera sa carrière avec 50% de ses buts marqués sur la tête (3 sur 6, des buts contre la Roumanie en 2002 et l’Espagne en 2006 viendront compléter son tableau de chasse). On notera aussi, même si ce n’est pas très sympa, que c’est le Croate Mario Mandzukic qui a mis les Bleus sur la voie du succès en finale de la Coupe du monde 2018, en marquant contre son camp de la tête sur un coup franc d’Antoine Griezmann…

Boyer, Lacombe et Platini, têtes historiques

Quelques autres coups de tête méritent d’être cités. Tout d’abord celui réalisé en demi-finale des Jeux olympiques de 1920. Il est l’œuvre de Jean Boyer, à la réception d’un corner de Raymond Dubly. Ce fut le seul but français ce jour-là (défaite 1-4 face à la Tchécoslovaquie) mais c’était le premier lors d’un match de compétition pour l’équipe de France.

Le tout premier de l’histoire est l’oeuvre de Henri Mouton, à la 60e minute du match perdu contre la Belgique (2-5) le 9 mai 1909. C’est le 12e but de l’histoire de l’équipe de France. Samuel Umtiti marquera pour sa part le seul but de la demi-finale de la Coupe du monde 2018, plus d’un siècle plus tard, sur un corner d’Antoine Griezmann.

En 1978 à Mar del Plata contre l’Italie, Bernard Lacombe reprend un centre de Didier Six et ouvre le score dès la 37e seconde. C’est alors ce qu’on croit être, à tort [1] le but le plus rapide de l’histoire de la Coupe du monde.


 

Au premier tour de l’Euro 84, Michel Platini marque le cinquième but Français face aux Belges de la tête dans ce qui reste comme les des matches les plus aboutis de l’histoire de l’équipe de France. Mais surtout, ce but lui permet de réaliser un triplé en or, puisque ses premières réalisations avaient été faites du gauche puis du droit (sur pénalty). Et comme rien n’était trop beau cette année-là pour le maestro français, il réalisera un second hat-trick parfait trois jours plus tard face à la Yougoslavie en seulement 17 minutes (d’abord du gauche, puis de la tête et enfin du droit). Curieusement, c’est aussi cette année-là, en février, qu’il avait marqué son premier but de la tête en sélection, contre Peter Shilton et l’Angleterre au Parc des Princes.


 

Giroud meilleur buteur de la tête, devant Blanc, Henry et Trezeguet

Au niveau statistique, on retiendra les trois buts marqués de la tête (par Marcel Desailly, Youri Djorkaeff et Christophe Dugarry) face à l’Azerbaïdjan en 1995. C’est pour l’instant le record sur un seul match, réalisé le jour où les Bleus ont marqué le plus de buts au cours d’une même rencontre (10-0). On compte 17 autres matches où deux buts la tête ont été marqués. Le premier remonte à 1949 (victoire 4-2 face à la Suisse avec des têtes de Henri Baillot puis Jean Baratte), le dernier au large succès face à l’Ukraine en 2020 (7-1 avec une tête de Giroud, mais aussi un but contre son camp de la même manière de Vitaliy Mykolenko).


 

Si on dresse maintenant un classement des buteurs de la tête, c’est Olivier Giroud qui est le meilleur, avec 10 réalisations pour un total de 44 buts en Bleu. Il est suivi de Laurent Blanc (9 sur 16), puis de David Trezeguet (7 sur 34) et Thierry Henry (7 sur 51). Parmi les internationaux à plus de 30 buts, Zinédine Zidane, on l’a vu plus haut, en a réussi 5 (sur 31). Arrivent ensuite avec quatre buts Antoine Griezmann (sur 35) puis avec trois buts Jean-Pierre Papin (sur 30) et Michel Platini (sur 41). Quant à Just Fontaine, il n’a marqué que deux fois de cette manière (pour 30 buts marqués en équipe de France) dont aucun au cours de la Coupe du monde suédoise où il avait martyrisé les gardiens adverses à 13 reprises.


 

Varane et Desailly, les super-spécialistes

Enfin, il convient de terminer avec les super-spécialistes du genre, c’est-à-dire ceux qui ne marquent que de la tête. Raphaël Varane, auteur de cinq buts en Bleu, tous de la tête (face à la Suède en 2014, le Brésil en 2015, l’Uruguay en 2018 et enfin deux fois à la Moldavie en deux matches en 2019) est le meilleur des super-spécialistes. Marcel Desailly, autre un défenseur central des Bleus champion du monde, a réalisé un joli trois sur trois (Azerbaïdjan en 1995, Norvège en 1998 et Brésil en 2001). William Gallas, encore un défenseur central mais seulement vice-champion du monde, en a réussi quatre sur cinq (Côte d’Ivoire en 2005, Féroé et Irlande en 2009 et Tunisie en 2010). Au niveau des attaquants, Christophe Dugarry (6 sur 8) ou David Ginola (2 sur 3) peuvent aussi être considérés comme des spécialistes du genre.

#joueurbuts têtetotal buts% tête
1 Olivier Giroud 10 44 23 %
2 Laurent Blanc 9 16 56 %
3 David Trezeguet 7 34 21 %
4 Thierry Henry 7 51 14 %
5 Christophe Dugarry 6 8 75 %
6 Raphaël Varane 5 5 100 %
7 Eric Cantona 5 20 25 %
8 Zinédine Zidane 5 31 16 %
9 William Gallas 4 5 80 %
10 Paul Pogba 4 10 40 %
11 Antoine Griezmann 4 35 11 %
12 Marcel Desailly 3 3 100 %
13 Patrick Vieira 3 6 50 %
14 Yannick Stopyra 3 11 27 %
15 Eugène Maës 3 15 20 %
16 Hervé Revelli 3 15 20 %
17 Jean Baratte 3 19 16 %
18 Karim Benzema 3 27 11 %
19 Jean-Pierre Papin 3 30 10 %
20 Michel Platini 3 41 7 %
21 David Ginola 2 3 67 %
22 Henri Baillot 2 4 50 %
23 José Touré 2 4 50 %
24 Samuel Umtiti 2 4 50 %
25 Yvon Goujon 2 6 33 %
26 André-Pierre Gignac 2 7 29 %
27 Sidney Govou 2 10 20 %
28 Bernard Lacombe 2 12 17 %
29 Didier Six 2 13 15 %
30 Dominique Rocheteau 2 15 13 %
31 Jean Nicolas 2 21 10 %
32 Youri Djorkaeff 2 28 7 %
33 Just Fontaine 2 30 7 %
34 Albert Rénier 1 1 100 %
35 Angel Rambert 1 1 100 %
36 Basile Boli 1 1 100 %
37 Bernard Rahis 1 1 100 %
38 Bernard Zénier 1 1 100 %
39 Clément Lenglet 1 1 100 %
40 Daniel Xuereb 1 1 100 %
41 Dayot Upamecano 1 1 100 %
42 Didier Christophe 1 1 100 %
43 Fabrice Divert 1 1 100 %
44 Gustave Dubus 1 1 100 %
45 Gusti Jordan 1 1 100 %
46 Henri Mouton 1 1 100 %
47 Henri Salvano 1 1 100 %
48 Jean Gallice 1 1 100 %
49 Jean Petit 1 1 100 %
50 Jean-Alain Boumsong 1 1 100 %
51 Jean-Pierre Dogliani 1 1 100 %
52 Laurent Koscielny 1 1 100 %
53 Léonard Specht 1 1 100 %
54 Lucien Leduc 1 1 100 %
55 Mickaël Madar 1 1 100 %
56 Philippe Mexès 1 1 100 %
57 Pierre Duhart 1 1 100 %
58 Robert Pintenat 1 1 100 %
59 Serge Masnaghetti 1 1 100 %
60 Stéphane Paille 1 1 100 %
61 Younès Kaboul 1 1 100 %
62 Yvon Le Roux 1 1 100 %
63 Alain Boghossian 1 2 50 %
64 Albert Gemmrich 1 2 50 %
65 Antoine Bonifaci 1 2 50 %
66 Corentin Tolisso 1 2 50 %
67 Gérald Passi 1 2 50 %
68 Mikaël Silvestre 1 2 50 %
69 Olivier Rouyer 1 2 50 %
70 René Gardien 1 2 50 %
71 René Gérard 1 2 50 %
72 Célestin Oliver 1 3 33 %
73 Fritz Keller 1 3 33 %
74 Gabriel Hanot 1 3 33 %
75 Jean-Marc Ferreri 1 3 33 %
76 Kevin Gameiro 1 3 33 %
77 Lilian Laslandes 1 3 33 %
78 Dominique Bathenay 1 4 25 %
79 Gérard Soler 1 4 25 %
80 Lucien Cossou 1 4 25 %
81 Marius Trésor 1 4 25 %
82 André Doye 1 5 20 %
83 Jean Grumellon 1 5 20 %
84 Jean Sécember 1 5 20 %
85 Alain Giresse 1 6 17 %
86 Bernard Genghini 1 6 17 %
87 Luis Fernandez 1 6 17 %
88 Jean Boyer 1 7 14 %
89 Loïc Rémy 1 7 14 %
90 Patrice Loko 1 7 14 %
91 Mathieu Valbuena 1 8 13 %
92 Blaise Matuidi 1 9 11 %
93 Djibril Cissé 1 9 11 %
94 Franck Sauzée 1 9 11 %
95 Roger Courtois 1 10 10 %
96 Ernest Vaast 1 11 9 %
97 Thadée Cisowski 1 11 9 %
98 Maryan Wisniewski 1 12 8 %
99 Nicolas Anelka 1 14 7 %
100 Raymond Kopa 1 18 6 %
101 Roger Piantoni 1 18 6 %
102 Sylvain Wiltord 1 26 4 %

[1Le Tchécoslovaque Masek avait marqué après 16 secondes en 1962 contre le Mexique.

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee

Derniers livres parus

Sites partenaires


Une autre manière de raconter le foot


Trophée virtuel spécial Euro


Foot et culture populaire


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


325 matchs des Bleus en intégralité