Repousser les limites : les records individuels en équipe de France

Publié le 30 mars 2022 - Bruno Colombari - 4

26 records passés au peigne fin, des plus classiques aux plus étonnants. Si Lloris et Thuram se taillent la part du lion, on y trouve aussi Kanté, Angloma, Ben Barek, Vial ou Maës. Les champions du monde 2018 en ont fait tomber plusieurs en 2021.

10 minutes de lecture
Mise à jour d’un article initialement paru en janvier 2021.

Le football est évidemment et avant tout un sport collectif. Mais il n’empêche pas les performances individuelles, et qui dit performances dit records. J’en ai retenu 26, des plus évidents (nombre de sélections et de buts) aux plus originaux (buts de la tête, clean-sheets, coups francs, remplaçants...). Il pourrait y en avoir d’autres, évidemment.

Pour chacun d’eux, je cite le recordman, à quelle date il a établi son record, qui il a dépassé et quand. Et je cherche quel sera son challenger, s’il y en a.

L’article montre à quel point chaque génération majeure efface la précédente : celle des années 50 ne tient que par Fontaine et Cisowski. Celle des années 80 subsiste par Platini, alors que celle de 98-2000 est encore présente avec Thuram, Henry et Vieira. Mais jusqu’à quand ? La génération 2018 bouscule tout et place Lloris (qui détient 5 records à lui seul), Kanté, Giroud et Griezmann, en attendant de décrocher d’autres records dans les prochains mois.

Cet article a évidemment vocation à être actualisé à chaque nouveau record.

Record de sélections : Lilian Thuram (142)

établi le 13 juin 2008, recordman précédent : Marcel Desailly 116 (dépassé le 23 juin 2006).

Challenger : Hugo Lloris (137 en avril 2022). Sauf blessure grave, il le battra probablement cette année, avec une Coupe du monde en novembre et décembre 2022 qui pourrait constituer la fin de sa carrière internationale, à 36 ans. A moins qu’il ne poursuive jusqu’à l’Euro 2024, ce qui lui permettrait de porter le record autour de 170 capes.

Record de sélections en compétition : Hugo Lloris (88)

établi le 16 novembre 2021 (en cours), record précédent : Lilian Thuram 71 (dépassé le 14 octobre 2020)

Challenger : Antoine Griezmann (63 fin 2021). Il a dépassé Giroud, sans doute définitivement. Mais il reste très loin de Lloris, à 25 matchs derrière, et il aura 31 ans en mars prochain. Pogba (54) et Varane (50), qui ont deux ans de moins, pourraient challenger Lloris, tout comme évidemment Mbappé (38). A 34 ans, Benzema (51) revient dans la course, mais il part de très loin.

Record de sélections en phase finale : Lilian Thuram (32)

établi le 13 juin 2008, recordman précédent : Marcel Desailly 22 (dépassé le 21 juin 2004).

Challenger : Hugo Lloris (29 en juillet 2021). Le gardien des Bleus a rejoint dès le premier tour de l’Euro Zidane et Barthez (26) avant d’effacer Henry en huitièmes (28). Mais comme les Bleus se sont arrêtés là, Lloris aussi et il devra jouer la Coupe du monde 2022 et atteindre au moins les huitièmes pour dépasser Thuram père. Giroud, Griezmann (23) et Pogba (22) sont trop loin, mais les deux derniers devraient encore être là à l’Euro 2024.

Record de victoires : Lilian Thuram (93)

établi le 3 juin 2008, recordman précédent : Marcel Desailly 78 (dépassé le 1er juillet 2006) Brésil

Challenger : Hugo Lloris (83). Le record de Thuram semblait quasi imbattable, mais la bonne série des Bleus depuis l’automne 2021 et l’assiduité de Lloris, qui a joué tous les matchs de l’année dernière, le remettent dans la course. Olivier Giroud (73) a rejoint Antoine Griezmann, qui semble quand même un peu loin.

Record de victoires en compétition : Hugo Lloris (56)

établi le 16 novembre 2021, recordman précédent : Lilian Thuram 47 (dépassé le 17 novembre 2020)

Challenger : Antoine Griezmann (44). L’écart est conséquent mais pas insurmontable, même s’il ne sera pas comblé de sitôt. Probablement par Griezmann après 2022, si Lloris prend sa retraite internationale avant l’attaquant.

Record de victoires en phase finale : Lilian Thuram (18)

établi le 5 juillet 2006, recordman précédent : Marcel Desailly 13 (dépassé le 21 juin 2004)

Challengers : Hugo Lloris (16), Olivier Giroud (15) et Antoine Griezmann (15). Là, c’est très disputé. Le record n’est pas tombé à l’Euro (une seule victoire en quatre matchs), mais il sera accessible en 2022.

Record du minimum de défaites : Lucas Hernandez (1 sur 31)

établi le 25 mars 2022, recordman précédent : Benjamin Pavard le 28 juin 2021.

Cette catégorie est plus complexe que les autres, puisque évidemment il y a de très nombreux internationaux invaincus, surtout parmi ceux qui ont moins de cinq sélections, ce qui n’est pas significatif. Si le joueur invaincu comptant le plus de sélections est Eric Di Meco (23), il m’a semblé plus intéressant de limiter la recherche aux internationaux comptant au moins 30 sélections (ils sont 112 dans ce cas). Le moins de défaites, alors, ce peut être en valeur absolue, et là le minimum est de une (Lucas Hernandez, en 31 sélections). Benjamin Pavard (2 sur 42) avait fait mieux que Jocelyn Angloma (2 sur 37) en juin 2021. Si on regarde en valeur relative, c’est en dire en pourcentage de matchs joués, Lucas Hernandez compte 3,2% de défaites devant Pavard (4,7%) et Angloma (5,4%). Le plus spectaculaire est Zinédine Zidane, avec 8 défaites en 108 matchs (7,4%), ce qui veut dire qu’il en a joué 100 sans perdre.

Challenger : Corentin Tolisso (1) est tout près de Lucas Hernandez, avec 28 sélections. Mais contrairement à son coéquipier du Bayern, il n’est pas titulaire en sélection.

Record de minimum de défaites en compétition : Lucas Hernandez (0 sur 23)

établi le 13 novembre 2021, recordman précédent : Jocelyn Angloma le 26 juin 1996

Même chose que précédemment, mais là on peut se contenter de regarder quel joueur compte le plus de sélections parmi les très nombreux invaincus. C’est désormais Lucas Hernandez, invaincu depuis la Coupe du monde 2018 (23 matchs en compétition, dont 17 gagnés). Il a détrôné Jocelyn Angloma, qui n’a perdu aucun des 21 matchs de compétition qu’il a disputés entre 1990 et 1996.

Challenger : Adrien Rabiot (19), Corentin Tolisso (18) et Nabil Fekir (15). Le milieu de la Juve est le mieux placé des trois, car le seul titulaire. Et si Tolisso est toujours dans le groupe, Fekir en est sorti.

Record de minimum de défaites en phase finale : N’Golo Kanté (0 sur 15)

établi le 28 juin 2021, recordman précédent : Bernard Genghini (0 sur 8, dépassé le 6 juillet 2018)

C’est une stat qui fait mal, quand on sait que le seul match perdu par l’équipe de France lors des phases finales de l’Euro 2016 et de la Coupe du monde 2018 est justement la finale de l’Euro, jouée sans Kanté. Rien ne dit bien sûr qu’avec lui dans l’entrejeu, le Bleus auraient battu le Portugal. Mais peut-être n’auraient-ils pas perdu. A l’Euro 2021, le milieu de Chelsea a disputé quatre matchs sans en perdre aucun. Série en cours.

Challengers : ils sont nombreux, dans le groupe actuel, à n’avoir jamais perdu en phase finale : Mbappé (en 11 matchs), Pavard et Hernandez (11) et Tolisso (8). Tous peuvent donc chasser Kanté, mais ce ne sera pas facile car ce dernier est encore là pour un moment (il aura 31 ans en mars 2022).

Record de buts : Thierry Henry (51)

établi le 14 octobre 2009, recordman précédent : Michel Platini (41), dépassé le 17 octobre 2007.

Challengers : Olivier Giroud (48) ou Antoine Griezmann (42). On pensait que ce record pourrait être menacé en 2021, mais le retour de Karim Benzema a provisoirement écarté Olivier Giroud. Le Milanais est tout de même revenu en mars 2022, et son challenge est à nouveau possible. Il écarte en tout cas, provisoirement, la menace de Griezmann (42), voire de Benzema (36).

Record de buts en compétition : Thierry Henry (34)

établi le 14 octobre 2009, recordman précédent : Michel Platini (27), dépassé le 17 octobre 2007

Challengers : Antoine Griezmann (28) et Karim Benzema (21), Griezmann a déjà dépassé Platini. Et avec au moins neuf matchs de compétition en 2022 (voire 13 si les Bleus sont dans le dernier carré mondial en décembre), ce record-là est à la portée de Grizou. Plus que de Benzema (21), qui est déjà talonné par Mbappé (18).

Record de buts en phase finale : Michel Platini (14)

établi le 25 juin 1986, recordman précédent : Just Fontaine (13), dépassé le même jour.

Challenger : Antoine Griezmann (11). Voilà un record qui semble à la portée de l’attaquant de Barcelone, sans doute à la Coupe du monde 2022 s’il y participe. Un handicap toutefois : quatre de ses dix buts en phase finale ont été inscrits sur pénalty, dont trois en Russie en 2018. Et comme il a manqué ses trois dernières tentatives... A terme, Mbappé (4 buts en 2018) devrait devenir le nouveau recordman du genre, mais Benzema (7) revient fort.

Record de pénalties transformés : Antoine Griezmann (8)

établi le 13 novembre 2021, recordman précédent : Zinédine Zidane (6), dépassé le 16 octobre 2018.

Challenger : Olivier Giroud (4). Parmi les buteurs en activité, l’avant-centre de Chelsea est le plus proche de Griezmann, sauf qu’il n’est plus dans le groupe. Karim Benzema (3 sur 6 tentatives) et Kylian Mbappé (3 sur 4) sont les autres tireurs de 2021.

Record de coups francs transformés : Michel Platini (11)

établi le 16 novembre 1985, recordman précédent : Georges Bereta (3), dépassé le 23 mars 1977.

Challenger : c’est le désert total dans ce registre, l’équipe de France ne marquant quasiment plus sur ce genre d’action. Le seul international en activité à avoir marqué deux fois sur coup franc est Dimitri Payet en 2016, le dernier tout court étant Paul Pogba en mars 2018.

Record de buts de la tête : Olivier Giroud (11)

établi le 25 mars 2022, recordman précédent : Laurent Blanc (9), dépassé le même jour.

Challengers : Raphaël Varane et Antoine Griezmann (5) Karim Benzema et Paul Pogba (4). Varane ayant marqué tous ses buts de la tête, qui se comptent donc sur les doigts d’une main, il est très improbable (mais pas impossible) qu’il rattrape Giroud un jour. Et comme ni Griezmann (5 buts de la tête sur 42), ni Benzema (4 sur 36) ni Mbappé (1 sur 26) ne brillent dans cet exercice, on peut affirmer sans crainte que Giroud restera encore longtemps le meilleur buteur de la tête chez les Bleus.

Record de buts en un seul match : Thadée Cisowski et Eugène Maës (5)

établi le 20 avril 1913 (Maës), égalé le 11 novembre 1956 (Cisowski)

Challenger : c’est un total tellement énorme qu’il ne sera sans doute jamais battu, mais il pourrait être égalé. En équipe de France, le dernier quadruplé est en effet très récent : le 13 novembre 2021, signé Mbappé contre le Kazakhstan. Si les Bleus rencontrent à partir de 2023 une équipe européenne très faible comme Gibraltar ou Saint-Marin, un quintuplé n’est pas à exclure.

Record de buts marqués en matchs consécutifs :Just Fontaine (16 en 8 matchs)

établi le 5 octobre 1958, recordman précédent : Jean Nicolas (10 en 4 matchs).

Challenger : Mbappé et Benzema (4 en 2021, série terminée). Il est très compliqué de marquer lors de huit matchs consécutifs. Tout d’abord parce qu’il ne faut pas qu’il y ait de trou dans la série, à savoir aucun match sans but marqué par l’équipe de France. Ensuite parce qu’il faut que le joueur concerné n’en manque aucun. Le deuxième critère est plus facile à remplir pour Griezmann, Mbappé ou Benzema, qui sont très rarement absents. Mais le premier est compliqué : depuis que Deschamps est sélectionneur, l’équipe de France reste sur une série de 20 matchs avec au moins un but marqué. Mbappé et Benzema ont d’ailleurs marqué lors des quatre derniers matchs de 2021 (Belgique, Espagne, Kazakhstan et Finlande), mais ils ont manqué le premier de 2022 (Côte d’Ivoire).

Record de buteur exclusif : Michel Platini (5)

établi les 16 et 19 juin 1984, recordman précédent : Just Fontaine (4).

Le concept est le suivant : j’appelle buteur exclusif un joueur qui marque plusieurs buts consécutifs sur une ou plusieurs rencontres, avec comme contrainte qu’aucun autre joueur français (ou étranger marquant contre son camp) n’interrompe la série, et ce sans tenir compte des buts adverses. Ça paraît facile, mais ça ne l’est pas tant que ça. Platini est le seul à avoir enchaîné cinq buts consécutifs lors de l’Euro 1984. Depuis, seuls Mbappé (4 contre l’Espagne et le kazakhstan, en octobre et novembre 2021), Benzema (4 à l’Euro, deux doublés consécutifs contre le Portugal et la Suisse) et Giroud (4 entre mars et juin 2017 sur 3 matchs) ont fait presque aussi bien .

Challenger : s’il doit s’en trouver un parmi les joueurs actuels, ce sera soit Benzema, soit Griezmann, soit Mbappé. Benzema a enchaîné quatre buts consécutifs, comme Mbappé à l’automne 2021 (série terminée).

Record de sélections pour un gardien : Hugo Lloris (137)

établi le 25 mars 2022, recordman précédent : Fabien Barthez (87), battu le 2 juin 2017

Challenger : le gardien qui battra le record de Lloris n’est peut-être pas encore né. Aucun des gardiens internationaux en activité ne pourra ne serait-ce que s’en approcher. Le seul candidat éventuel connu pourrait être Illan Meslier, qui évolue à Leeds et qui est de la génération 2000. Mais il n’a encore joué qu’en Espoirs.

Record de clean-sheet : Hugo Lloris (62)

établi le 16 novembre 2021, recordman précédent : Fabien Barthez (51), battu 11 octobre 2020

Challenger : même chose que précédemment. Steve Mandanda ne compte que 13 clean-sheets (sur 34 sélections). Les 62 de Lloris sont là pour longtemps.

Record de capitanat : Hugo Lloris (113)

établi le 25 mars 2022, recordman précédent : Didier Deschamps (54), battu le 14 novembre 2014.

Challenger : avec ses 18 brassards, Raphaël Varane n’a aucune chance de dépasser l’actuel capitaine des Bleus. Il faudrait pour cela qu’il enchaîne 96 sélections avec ce statut, qu’il n’aura sans doute pas avant au moins deux ans. Le temps pour Lloris de dépasser les 130…

Record de sélections consécutives : Antoine Griezmann (61)

établi le 29 mars 2022, recordman précédent : Patrick Vieira (44), battu le 24 mars 2021.

Difficile de citer un challenger. Hugo Lloris restait sur 19 matchs consécutifs et Karim Benzema sur 13, mais cette série s’est achevée pour les deux en mars 2022. Et c’est extrêmement loin du total de Griezmann, qui va tenir longtemps.

Record de matchs joués comme remplaçant : Olivier Giroud (38)

établi le 28 juin 2021, recordman précédent : Robert Pirès et Sylvain Wiltord (37), battu le 28 juin 2021.

Challenger : Moussa Sissoko (37). Il peut encore déloger Giroud de la première place, mais ce sera difficile, car l’actuel recordman a désormais un statut de remplaçant de Karim Benzema. Derrière eux, Nabil Fekir est aussi un candidat, avec ses 23 remplacements en… 25 sélections.

Record de matchs manqués entre deux sélections : Vikash Dhorasoo (73)

établi le 4 septembre 2004, recordman précédent : Rio Mavuba (69 matchs manqués entre mars 2007 et août 2012).

Challenger : Franck Ribéry. Benzema a bien failli le faire tomber, celui-là, mais son retour en sélection face au Pays de Galles en juin 2021 a fait suite à une absence de... 71 matchs. Sa dernière sélection remontait à octobre 2015 contre l’Arménie. Pour battre le record de Dhorasoo, il faudrait que Didier Deschamps rappelle par exemple Franck Ribéry (dernier match en mars 2014) ou... Mathieu Valbuena (octobre 2015, contre l’Arménie lui aussi).

Record de précocité (âge) : Félix Vial (17 ans et 2 mois)

établi le 29 octobre 1911, recordman précédent : André Sollier (17 ans et 7 mois, mai 1909)

Challenger : impossible de le savoir, évidemment. Ce record-là semblait inaccessible il y a seulement cinq ans, mais depuis, Kylian Mbappé a débuté à 18 ans et 3 mois (en mars 2017) et Eduardo Camavinga à 17 ans et 9 mois (en septembre 2020). La course aux très jeunes joueurs que se livrent les grands clubs poussera-t-elle un gamin de 17 ans aux portes des A ?

Record de longévité (durée de carrière) : Larbi Ben Barek (15 ans et 10 mois)

établi le 16 octobre 1954, recordman précédent : Juste Brouzes (13 ans et 11 mois), dépassé le jour-même.

Challenger : Karim Benzema. Jusqu’en mai 2021, les deux plus anciens Bleus en activité étaient les deux gardiens Lloris et Mandanda : ils ont débuté en 2008, en mars pour le premier, en novembre pour le second, soit 13 ans d’ancienneté en 2021. Mais le retour de Karim Benzema en mai a changé la donne : l’avant-centre du Real, même s’il est plus jeune, a commencé avant ces deux-là, en mars 2007. Il est donc le challenger incontestable de Ben Barek, mais il devra jouer jusqu’en février 2023, au-delà donc de la Coupe du monde, pour faire tomber le record. Pas impossible, mais loin d’être assuré.

Record de maturité (âge) : Larbi Ben Barek (40 ans et 4 mois)

établi le 16 octobre 1954, recordman précédent : Auguste Jordan, 36 ans et 9 mois.

La date de naissance du Marocain étant inconnue (officiellement le 16 juin 1917, peut-être en 1914), il n’est pas certain qu’il est le doyen des Bleus quand il dispute son dernier match en sélection le 16 octobre 1954. Il est en concurrence avec Bernard Lama, qui avait 37 ans, 4 mois et 25 jours lors de sa mise en retraite (forcée) le 2 septembre 2000.

Challenger : Steve Mandanda a eu 36 ans en mars 2021. Il pourrait dépasser Lama s’il va jusqu’à la Coupe du monde 2022 et s’il rejoue en équipe de France (son dernier match remonte à novembre 2020), ce qui n’est pas assuré.

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.