Didier Deschamps

Né le 15 octobre 1968 à Bayonne. Capitaine des Bleus en 1998 et en 2000, il aura eu le temps de peaufiner le lever de trophée. Son influence se mesure en fait par défaut : en tant que relais de Jacquet sur le terrain et meneur d’hommes, il n’a jamais été remplacé. Rigoureusement parallèle à celle de Laurent Blanc, sa carrière (103 sélections entre 1989 et 2000) s’enrichit depuis 2012 d’un poste de sélectionneur jusqu’en 2020 si tout va bien. Il a amené les Bleus en finale de l’Euro 2016 puis est devenu, le 15 juillet 2018, l’égal de Zagallo et Beckenbauer en remportant la Coupe du monde comme sélectionneur vingt ans après l’avoir fait comme joueur.

Deschamps, saison 5

Publié le 23 juin 2017 - Bruno Colombari

Côté pile, le duo Mbappé-Dembélé, des nouveaux latéraux, Giroud qui plante et Lemar qui arrive. Côté face, un milieu qui se cherche et une défaite préjudiciable à Solna. Un an après l’Euro, la pièce de Deschamps est toujours sur la tranche.

Test de grossesse

Publié le 24 août 2017 - Bruno Colombari

A neuf mois de la préparation de la coupe du monde, Didier Deschamps a donné 24 noms pour sa première liste de la saison. Retour depuis 2007 sur ce qui a bougé entre septembre et juin pendant la gestation bleue.

Tableaux de bord 822 après France-Pays Bas

Publié le 1er septembre 2017 - Bruno Colombari

La 400ème victoire des Bleus, les Pays-Bas adversaire préféré de Deschamps qui rejoint Domenech et Hidalgo au nombre de matchs gagnés, Lemar et Mbappé néobuteurs : les tableaux de bord se mettent en quatre.

Deschamps 2020, objectif vingt ans après ?

Publié le 31 octobre 2017 - Bruno Colombari

Prolongé dans son mandat de sélectionneur jusqu’en 2020, Didier Deschamps pourrait se fixer trois objectifs : battre le record de matchs dirigés (79) et de phases finales disputées (3), et rééditer le doublé Coupe du monde/Euro de 1998 et 2000.

2017, un bilan en bleu (2/6) : le sélectionneur

Publié le 7 décembre 2017 - Bruno Colombari

Après Michel Hidalgo en 1981 et Raymond Domenech en 2009, Didier Deschamps est donc le troisième sélectionneur français à accéder à deux phases finale de Coupe du monde. Largement suffisant d’un point de vue comptable.

SOUTENEZ LE SITE

Si vous appréciez les contenus de Chroniques bleues, vous pouvez apporter votre contribution, à partir de un euro.

En savoir plus

Soutenez chroniquesbleues sur Tipeee