Jean-Pierre Papin

Il est né le 5 novembre 1963 à Boulogne sur Mer et intègre l’équipe de France en 1986 alors qu’il joue à Bruges, en Belgique. Sa carrière va de la fin de la période de Platini au début de celle de Zidane, en 1995. En 54 sélections, il marque 30 buts et forme avec Eric Cantona un redoutable duo d’attaquants. Ballon d’Or 1991, il ne joue que deux phases finales, la Coupe du monde 1986 où il perd sa place de titulaire à l’issue du premier tour, et l’Euro 1992 où il marque deux buts.

Antoine Griezmann, une année pied au plancher

Publié le 15 mai 2015 - Bruno Colombari

Les douze premiers mois en Bleu de l’attaquant de l’Atletico ont été fulgurants. Pour retrouver trace d’une intégration aussi rapide dans le secteur offensif, il faut remonter aux débuts de Franck Ribéry... auquel Griezmann a succédé.

Karim Benzema et les buteurs en panne

Publié le 23 février 2013 - Bruno Colombari

Dix matches au pain sec : l’attaquant du Real n’a plus marqué depuis juin 2012 contre l’Estonie. C’est long, mais ça arrive. Voici le détail pour les huit autres buteurs ayant joué plus de cinquante matches et marqués au moins quinze buts.

1992, une année dans le siècle

Publié le 30 septembre 2012 - Bruno Colombari

Un Euro complètement raté, une ancienne gloire au poste de sélectionneur qui s’en va sur et un autre qui arrive : bienvenue en 1992, dont on retiendra les sept buts de Papin et les débuts de Lizarazu.

Les débuts congelés de Papin, en février 1986

Publié le 29 avril 2012 - Bruno Colombari

Trois mois avant le début du Mundial mexicain, un petit nouveau fait ses débuts chez les Bleus sur la pelouse gelée du Parc contre l’Irlande du Nord : il s’appelle Jean-Pierre Papin. Pas encore au point, mais gros potentiel.

1991, une année dans le siècle

Publié le 7 novembre 2011 - Bruno Colombari

Avec 1984, c’est la seule année de l’histoire des Bleus à ne compter que des victoires, mais il y eu très peu de matches (six). Dirigée par Michel Platini et bâtie pour le contre et le duo Papin-Cantona, l’équipe de France élimine la Tchécoslovaquie et surtout l’Espagne grâce à des victoires probantes à l’extérieur.

Trezeguet dans le top 30

Publié le 14 décembre 2010 - Bruno Colombari

Avec trente buts marqués en sélection, Trezegol rejoint Platoche, Justo et JPP. L’occasion de revenir sur un parcours moins rectiligne que celui de ses confrères...