2021, un bilan en bleu (4/6) : le milieu

Publié le 13 décembre 2021 - Bruno Colombari

Dominé par le trio Kanté-Pogba-Rabiot, l’entrejeu des Bleus a vu arriver cette année Mattéo Guendouzi, Jordan Veretout et Aurélien Tchouaméni. Il a surtout dû s’adopter à l’évolution tactique de l’équipe devant une défense à trois et associé à deux pistons.

PNG - 132 ko
  • Le temps de jeu (en minutes) des titulaires est indiqué en blanc sur fond bleu (victoire), gris (nul) ou rouge (défaite). Celui des remplaçants est indiqué sur fond blanc selon le même code couleur. Le temps de jeu cumulé sur l’année est reporté en bout de ligne à droite. Les joueurs sont listés par ordre d’apparition (en haut, les titulaires lors du premier match de l’année, en bas les joueurs appelés en fin d’année).

C’est un secteur de jeu qui a beaucoup tourné depuis la Coupe du monde, puisque si Kanté et Pogba sont toujours là, et que Lemar et Tolisso ont fait quelques apparitions, Matuidi, Nzonzi et Fekir ont disparu de la circulation. Adrien Rabiot a confirmé son retour en grâce avec 11 titularisations et seulement trois matchs manqués, s’installant comme le troisième larron au milieu, du moins quand celui-ci évolue à trois. Ndombele n’a fait que passer en mars, alors que Moussa Sissoko a joué les bouche-trous avec six participations mais un temps de jeu famélique (76 minutes).

Enfin, trois nouveaux sont arrivés en 2021 : si Mattéo Guendouzi a dû faire preuve de beaucoup de patience avant de se voir offrir les 23 dernières minutes de jeu de l’année à Helsinki, Jordan Veretout s’est installé dans le groupe mais n’a été qu’une seule fois titulaire (pour sa première sélection) et jamais vraiment convaincant, alors qu’Aurélien Tchouaméni a joué les sept derniers matchs de l’année, dont trois fois dès le coup d’envoi.


 

Kanté, Pogba et Rabiot loin devant, mais...

Auteur d’une fin de saison 2021-2021 exceptionnelle avec Chelsea, titre de champion d’Europe à la clé, N’Golo Kanté aura été beaucoup moins en vue en Bleu : il n’a joué que sept matchs, dont les quatre de l’Euro où il aura été en dessous de son rendement de 2018. On attend beaucoup mieux de lui l’année prochaine, mais il reste indispensable.

Paul Pogba aura connu des hauts et des bas en 2021, mais il aura sans doute été un des meilleurs français à l’Euro avec Karim Benzema. Malheureux sur la perte de balle au milieu de terrain qui entraîne l’égalisation de la Suisse à la 90e minute, il a aussi agacé avec une célébration interminable quelques minutes auparavant et une engueulade en plein match avec Pavard. Mais sa couverture de balle, sa qualité de passes longues et son tempérament sont indispensables aux Bleus, comme on l’a encore vu en octobre quand la France était menée.

En apparence donc, les choses sont relativement claires : si les Bleus jouent à trois au milieu, Pogba et Kanté sont associés à Rabiot, qui reprend à peu près le rôle de Matuidi côté gauche. Si l’équipe de France évolue plutôt en 3-4-1-2 avec deux pistons, alors le duo Kanté-Pogba est le plus probable dans une fonction de double pivot, Rabiot faisant les frais de cette réorganisation.

Pour autant, les absences sur blessure de Pogba, la baisse de régime de Kanté ou l’impression que Rabiot plafonne dans un rôle hybride pourraient instiller un peu de concurrence dans l’entrejeu, en tout cas la nécessité d’avoir un ou plusieurs plans B. Sissoko en fin de parcours (il a 32 ans), Lemar et Tolisso trop irréguliers et souvent blessés, ce sont plutôt de jeunes joueurs comme Aurélien Tchouaméni, Mattéo Guendouzi et probablement Eduardo Camavinga, qui tente de se faire une place au Real Madrid, qui proposeront des alternatives au sélectionneur.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.