Accueil > Un nom sur un maillot > Giroud/Benzema, stats croisées

télécharger l'article au format PDF

Giroud/Benzema, stats croisées

Publié le 12 juin 2017

Deux buteurs en activité dans le top 10, ce n’était plus arrivé depuis le duo Henry-Trezeguet entre 2006 et 2008. Buts en compétition, passes décisives, temps de jeu, efficacité : entre Giroud et Benzema, il y a match.

L’avant-centre d’Arsenal contre celui du Real : entre ces deux-là, la rivalité est un peu plus que sportive. Depuis le 11 novembre 2011, jour des débuts d’Olivier Giroud contre les Etats-Unis, c’est l’un ou l’autre à la pointe des Bleus, rarement les deux ensemble : huit titularisations en quatre ans (jusqu’en octobre 2015) et seize matches où ils se sont côtoyés au total 572 minutes, soit même pas dix heures, alors qu’ils se sont croisés dix-sept fois. La seule rencontre où ils ont passé tous les deux 90 minutes est le match contre la Géorgie de mars 2013 (celui où ont débuté Pogba et Varane). Olivier Giroud avait marqué ce soir-là.

JPEG - 41.5 ko

Giroud décisif toutes les 95 minutes

Si les deux attaquants comptent tous deux 27 buts, ce qui en fait les huitième et neuvième meilleurs buteurs de l’histoire de l’équipe de France, Giroud a un ratio supérieur, puisqu’il n’a joué que 63 fois en sélection, contre 81 à Benzema. Si on affine un peu en tenant compte du temps de jeu, l’écart se creuse : avec ses 59 titularisations, Benzema a passé 5112 minutes en Bleu, soit une moyenne de 63 minutes par match. Giroud, lui, n’a joué que 3245 minutes (pour 37 titularisations), soit 51 minutes par match en moyenne.

JPEG - 49.3 ko

Si on additionne les buts marqués et les passes décisives, Olivier Giroud a été décisif toutes les 95 minutes (27 buts, 7 passes) et Karim Benzema toutes les 116 minutes (27 buts, 17 passes). Le Madrilène est pourtant bien meilleur passeur que le Gunner. La preuve...

PNG - 373.7 ko

On a souvent reproché à Giroud de ne marquer que contre des adversaires faibles et dans des matches comptant pour du beurre. Effectivement, Benzema a scoré 15 fois en compétition et 12 en amical, alors que le ratio de Giroud est moins flatteur ; 9 buts dans des matches à enjeu, 18 dans ceux qui n’en ont pas. Mais Giroud a marqué quatre fois en phase finale (contre la Suisse en Coupe du monde 2014, face à la Roumanie, et un doublé contre l’Islande à l’Euro 2016). Benzema ne l’a fait que trois fois, les trois au Brésil contre le Honduras (doublé) et la Suisse.

Les matches en compétition sont en violet, les amicaux en bleu. Les buts décisifs sont indiqués avec l’abréviation dcsf.

PNG - 413 ko

Deux buts décisifs pour Benzema

Si on tient compte maintenant uniquement des buts décisifs lors des matches en compétition, c’est-à-dire des buts qui ont influé directement sur le résultat final, Benzema n’en a inscrit que deux, contre l’Albanie en septembre 2011 (victoire 2-1 à Tirana) et l’Ukraine lors du barrage retour en novembre 2013 [1]. C’est moins que Giroud qui en a marqué quatre : face à l’Espagne à Madrid en octobre 2012 (1-1, après avoir remplacé Benzema), contre la Roumanie en ouverture de l’Euro 2016 (2-1) et face au Luxembourg en mars dernier (doublé, victoire 3-1).

PNG - 409.3 ko

Trois feux d’artifices

Enfin, voici trois matches où les deux ont fait le spectacle. Le premier, face à l’Islande en mai 2012, les Bleus l’emportent 3-2 après avoir été menés 0-2. Benzema est passeur sur le but de Debuchy et Giroud sur ceux de Ribéry et Rami. Benzema est sorti à l’heure de jeu, remplacé par Malouda, alors que Giroud entrait à la place de Ben Arfa.
 


 

Le deuxième est le prolifique France-Jamaïque de juin 2014 (8-0) où ils sont impliqués dans sept buts, avec trois réalisations (Benzema 2, Giroud 1) et quatre passes décisives (Benzema 3, Giroud 1). Et surtout, une scène étonnante et unique à ce jour, une passe décisive de Benzema pour Giroud à la 63e, suivie d’une accolade entre les deux attaquants.
 


 

Ce soudain et improbable accès de tendresse allait porter ses fruits quelques jours plus tard, lors du second match de Coupe du monde au Brésil. Face à la Suisse, Giroud et Benzema sont impliqués dans les cinq buts français : Giroud ouvre le score, Benzema sert Matuidi, Giroud sert Valbuena, Benzema marque le quatrième but et trouve Sissoko pour le cinquième. Mais c’était l’avant-dernière fois qu’ils allaient être titularisés ensemble.
 

[1Contre le Honduras en 2014, il avait marqué deux fois, le troisième but étant attribué au gardien hondurien contre son camp.



Voir le profil de Bruno Colombari sur LinkedIn



SPIP Site sous spip 3.0.17 et le plugin zpip | Hébergé par Mutins
Contact | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0
Sauf mention contraire, le contenu rédactionnel de cette page est sous contrat Creative Commons.

Visiteurs connectés : 8