Ronaldinho, ses rendez-vous manqués avec les Bleus

Publié le 18 janvier 2018

Ronaldinho a annoncé le 17 janvier 2018 la fin de sa carrière, même si son dernier match remonte en 2015. Sa route aura croisé deux fois celle de l’équipe de France, en 2004 et 2006. Sans succès.

Malgré une carrière internationale prolifique qui s’étale sur 14 ans (de 1999 à 2013, soit 97 sélections), Ronaldinho n’a joué que deux fois contre les Bleus, sur les quatre France-Brésil de la période.

Il n’a pas disputé les France-Brésil de juin 2001 (Coupe des Confédérations) et de février 2011 (amical). Les deux fois où il a croisé les Bleus sur une pelouse, c’était lors du match amical organisé pour le centenaire de la FIFA en mai 2014 et pour le légendaire quart de finale de la Coupe du monde 2006.

2004 : dans cent, il y a deux zéros

Le 20 mai 2004, à l’occasion du centenaire de la FIFA et de l’équipe de France, les champions du monde 1998 et 2002 se retrouvent à Saint-Denis. Ronaldinho a 24 ans, il vient de disputer sa première saison à Barcelone. C’est sa 44e sélection (16 buts marqués).

JPEG - 74.8 ko

Ce France-Brésil-là, le premier au Stade de France depuis la finale de 1998, serait tombé depuis longtemps dans l’oubli sans deux anecdotes et une statistique : la première mi-temps a été disputée dans des tenues du début du 20e siècle (les Bleus vêtus d’une chemise en coton et d’un short long à ceinture, le Brésil jouant en blanc), et en deuxième mi-temps le Parisien Bernard Mendy a connu sa minute de gloire internationale en déposant Roberto Carlos avant de réussir un centre en retrait pour Wiltord. La stat, c’est le premier (et le seul à ce jour) 0-0 entre la France et le Brésil.

JPEG - 88.5 ko

Pour le reste, c’est une partie amicale jouée sans grand rythme, avec quelques occasions (Ronaldinho cherchant Ronaldo dans la profondeur, mais Ronnie était déjà sérieusement empâté) dont une frappe dans les nuages de Henry et une jolie talonnade de Trezeguet côté Bleu, et un tir de Roberto Carlos sur le poteau de Coupet côté Auriverde.


 

2006 : le 10 chauve était plus fort

Le 1er juillet 2006 à Francfort, un Brésil donné vainqueur d’avance affronte l’équipe de France des vieux, comme l’a dit Raymond Domenech. Zinédine Zidane, 34 ans, joue peut-être le dernier match de sa carrière, qu’il arrêtera après la Coupe du monde.

JPEG - 77.9 ko

Ronaldinho a lui 26 ans, 68 sélections et 27 buts marqués, porte le numéro 10 de Pelé et de Zico. Il a remporté le Ballon d’Or 2005, le championnat d’Espagne et la Ligue des Champions 2006 avec Barcelone. Il est au sommet de sa carrière, mais il est rincé par une saison trop lourde. Depuis le début de la Coupe du monde, il joue milieu offensif, derrière Adriano et Ronaldo, et ça ne lui convient pas.

JPEG - 72.2 ko

Contre la France, il joue enfin en pointe avec Ronaldo, devant un milieu à 4 composé de Gilberto Silva, Zé Roberto, Kaka et Juninho. Mais les deux hommes peinent à se montrer tant le milieu de terrain français (Makelele, Vieira, Zidane, avec Malouda et Ribéry en renfort sur les côtés) a pris le dessus. A la 3e, il tire un coup franc côté droit qui trouve la tête de Ronaldo, au-dessus. A dix minutes de la fin, il remet de la tête la balle dans la surface pour Robinho qui dévisse sa frappe. A deux minutes de la fin, il a un coup franc très bien placé dans l’axe à 18 mètres, mais sa frappe enroulée frôle la barre de Barthez qui était battu.


 

Les liens entre la France et Ronaldinho sont évidemment beaucoup plus forts en club qu’en sélection. Il a disputé deux saisons (entre 2001 et 2003) sous les couleurs du Paris Saint-Germain, soit 96 matchs et 32 buts marqués. Il ne gagnera rien, atteignant la finale de la Coupe de France 2003 (perdue contre Auxerre).

Rencontres et dédicaces

Retrouvez l'agenda des auteurs du Dico des Bleus dans toute la France

Derniers livres parus

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité