Sur le balcon du Crillon, en juillet 2000

Publié le 3 juillet 2015, mis à jour le 15 août 2017

Il y a quinze ans, ce qui était sans doute la plus forte équipe de France de l’Histoire saluait la foule depuis le balcon de l’Hôtel de Crillon à Paris. Le palace de la place de la Concorde est actuellement en chantier, un peu comme les Bleus...

C’était il y a déjà quinze ans alors que c’était pourtant hier. Ou avant-hier. A peine revenus de Rotterdam, les Bleus de Roger Lemerre ne remontent plus les Champs Elysées (ça, c’était pour 1998) mais ils saluent à nouveau la foule depuis le balcon de l’hôtel de Crillon, sur la place de la Concorde. La joie est plus mesurée que deux ans plus tôt. On s’habitue à tout, même aux triomphes, et pourtant cette équipe de France-là semble plus forte que celle de Jacquet, avec un Henry étincelant et un Zidane presque au sommet de son art. D’ailleurs, l’hôtel se trouve au numéro 10...


 

A quoi pensent-ils à ce moment-là ? A la deuxième étoile qui les attend au Japon, et que leur équipementier vendra prématurément telle la peau de l’ours ? Si on leur avait dit, alors, qu’ils reviendraient au Crillon, combien auraient imaginé que ce serait six ans plus tard au retour d’une finale mondiale à Berlin ? Il ne serait plus question de rires alors mais de larmes, celles de Trezeguet notamment, inconsolable dans les bras de Thierry Henry.

Depuis, le Crillon a été vendu à un membre de la famille royale saoudienne. Il est fermé pour rénovation depuis 2013. Sa réouverture est annoncée pour la fin 2016 ou le début 2017. Trop tard pour l’Euro, donc.

A paraître le 25 octobre

Dernier livre paru

Sites partenaires


Stats sur l'équipe de France


Base de données mondiale


Matches en intégralité